Sport, nutrition, santé : la communauté de communes de Norge et Tille engagée

28 juin 2024

Labellisée « Terre de jeux 2024 », la communauté de communes de Norge et Tille est un territoire sportif engagé dans une démarche globale de santé. Elus, services et associations des 14 communes bâtissent quotidiennement ce projet collectif favorisant le bien-vivre de tous les habitants.

La base nautique d’Arc-sur-Tille, commune membre de la communauté de communes de Norge et Tille (CCNeT) est bien connue des habitants du territoire et de la métropole dijonnaise. Accessible gratuitement 365 jours par an, elle se transforme en plage l’été : les baignades sont surveillées et plusieurs activités sportives et de loisirs sont proposées (voile, paddle, et même ski nautique !). Mais l’investissement de la CCNeT sur la question du sport, des loisirs et du bien-être ne s’arrête pas là. Labellisée « Terre de jeux 2024 » en juin 2022, elle a bâti un véritable projet de territoire pour valoriser la nécessité de la pratique sportive tout en solidifiant le socle identitaire des 14 communes. Elus et associations locales travaillent de manière collaborative à l’organisation d’événements sportifs inclusifs, permettant par la même occasion aux habitants de se rencontrer. C’est le cas du NeTathlon : « une fois par mois pendant 14 mois, un événement sportif a été organisé dans chacune des communes » explique Ludovic Rochette, président CCNeT et maire de Brognon. Un succès pour cette première édition qui a mobilisé un habitant sur 20 de la com com, de 4 à 85 ans, et suscité le besoin et l’envie de nourrir cette démarche, sous diverses formes : « nous ferons une édition d’hiver, une édition d’été, et nous travaillons sur un e-NeTathlon pendant la semaine du numérique en octobre prochain ». Entrainée par la dynamique, l’association Joggers du Val-de Norge a par ailleurs organisé une course « à la carte » reliant les différentes communes et sera renouvelée l’an prochain.

 

Alimentation : bien manger, manger local !

Parce que pratique sportive et nutrition vont de pair, la CCNeT et les communes membres s’investissent respectivement dans une démarche d’éducation au « bien manger » au sein des centres de loisirs et des établissements scolaires. La CCNeT a d’ailleurs été labellisée pour son plan alimentaire territorial (PAT), qui s’inscrit dans le PAT du département et son label 100% Côte-d’Or. L’objectif principal est de favoriser les filières courtes en travaillant avec les agriculteurs du territoire. « Nous souhaitons nous appuyer sur les spécificités locales : l’asperge de Ruffey-lès-Echirey et Varois-et-Chaignot, les fraises de Brognon, plus globalement nos nombreuses terres céréalières… » précise Ludovic Rochette, « avec l’ambition d’avoir nous aussi notre label 100% NeT ! ».

L’importance du cadre de vie

Outre le sport et l’alimentation, le cadre de vie, l’accès aux soins et aux services du quotidien sont nécessaires pour grandir, s’épanouir et bien vieillir. « Je souhaite transformer nos villages dortoirs en villages réfectoires, lieux de partage, où l’on se rencontre » souligne le président de la CCNeT. Le cas du village senior implanté à Saint-Julien à proximité de la zone commerciale fait office d’exemple : « les habitants, parfois en perte d’autonomie, bénéficient d’un environnement confortable. Il se rendent dans les petits commerces de proximité, à la boulangerie, chez le coiffeur, à la pharmacie… Médecins et autres spécialistes se sont installés, et même une clinique vétérinaire ! ».
Si contrairement à d’autres territoires, la CCNeT dans son ensemble a « la chance d’avoir de nombreux professionnels de santé dans de nombreux domaines (kiné, dentiste…), et d’être proche du CHU et de Valmy », l’enjeu de la mobilité reste fondamental pour favoriser davantage l’accès à tous à une offre de soins complète. « Nous travaillons sur le développement de circuits sécurisés de mobilité douce pour relier les différentes communes de la CCNeT et la métropole dijonnaise » précise Ludovic Rochette. « En parallèle, je mène avec Patrice Espinosa, président de la com com de la Plaine dijonnaise un projet mutualisé de transports à la demande »… Affaire à suivre !

Déborah VITAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *