4 minutes pour une vie.

26 novembre 2014

Face à un arrêt cardiaque, vous avez 4 minutes pour agir ! Après, il est souvent trop tard. Que faire et comment faire pour survivre à une mort subite? Réponse avec l'association ADEDS 21 – 4 minutes pour une vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ADEDS 21 – 4 minutes pour une vie, est une association à but non lucratif, dont les bénévoles sont des professionnels de la santé, hommes et femmes, membres actifs du service départemental d’incendie et de secours de la côte d’or, pompiers, infirmiers, médecins… Leur but est de contribuer à augmenter le taux de survie à une Mort Subite de 3% actuellement, à plus de 30% sur le département de la Côte d’Or.

 

Pour cela, l’association met en place différentes actions à destination de la population mais également à destination des collectivités locales de manière à sensibiliser tout le monde à ce problème de santé publique.

 

 
ADEDS 21 – 4 minutes pour une vie.Le défibrillateur automatisé

C’est à la suite d’un décret paru en 2007, autorisant toute personne, même non médecin, à utiliser un défibrillateur automatisé externe, que quelques personnes ont décidé de mettre leurs compétences en secourisme au service de leurs concitoyens afin de les sensibiliser au problème de Mort Subite et de les éduquer aux gestes qui sauvent face à un arrêt cardiaque.

 

 

 

 

 

 

 

ADEDS 21 – 4 minutes pour une vie.Aujourd’hui, de nombreux maires de Côte d’Or souhaitent, ou l’ont déjà fait, équiper leur commune de défibrillateurs.

 

Ces appareils doivent être déclarés auprès des services de secours qui pourront ainsi en informer le témoin appelant afin de réduire le délai d'action qui ne devrait pas dépasser 4 minutes. Le formulaire de référencement est disponible sur le site internet de l'association : http://4minutespourunevie.wix.com/secourisme21. Ce site contient aussi une carte des défibrillateurs de Côte d'Or à disposition du public.

 

 

L’ADEDS 21 propose des conseils sur le choix du matériel à acheter, les emplacements à privilégier ...


Mais surtout, elle met en place des formations car, même si l'utilisation d'un défibrillateur est à la portée de tous, cela ne s'improvise pas et un minimum de connaissances est nécessaire pour éviter la panique. Ce n'est pas au moment de l'accident que l'on doit découvrir le fonctionnement du matériel. En outre, un défibrillateur sans action secouriste de massage cardiaque et d'alerte par un témoin ne sert à rien, ou à peu de chose.
C'est pourquoi penser à la formation des opérateurs et du public est indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.