LA DERNIERE COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DE LA COTE D'OR.

12 mars 2015

A cette occasion, les conseillers généraux ont adopté quarante et un rapports et décidé de l’attribution de près de 2,24 millions d’euros. C’est avec une émotion palpable que les Conseillers Généraux de la Côte-d’Or se sont réunis une dernière fois pour la Commission Permanente du lundi 9 mars 2015. Pour les Conseillers Généraux ne se représentant pas, il s’agissait de leur dernière réunion et François Sauvadet, président du Conseil Général, a tenu à les remercier personnellement pour leur implication depuis plusieurs années, parfois plusieurs décennies, au service de la Côte-d’Or et des Côte-d’Oriens.

 

 

Cette Commission Permanente symbolique – la dernière du Conseil Général de la Côte-d’Or avant les élections des 22 et 29 mars 2015 et la transformation du Conseil Général en Conseil Départemental – a traduit les priorités politiques qui ont été celles du Département depuis 2008 : soutien à l’économie d épartementale, action volontariste en matière d’aménagement du territoire, politique sociale dynamique et innovante, accompagnement quotidien de la vie associative, culturelle et sportive, et enfin un engagement sans faille de l’institution auprès de ses agents.

 

Quarante et un rapports adoptés

 

Soutien à l’économie locale


Le Conseil Général a réaffirmé son soutien au développement économique de la Côte-d’Or en apportant un soutien substantiel de 150 000 euros aux structures de développement économique, aux entreprises locales (aides à la reprise d’entreprise et à l’informatisation) et à l’agriculture (aides aux microfilières, aux transplantations embryonnaires, à la génétique bovine et à la génétique ovine).

 

Un soutien important aux communes


Conformément à sa volonté de promouvoir une Côte-d’Or équilibrée et riche de la diversité de ses territoires et de son patrimoine, le Département a investi 1,33 million d’euros pour l’aménagement du territoire. Deux contrats AmbitionS Côte-d’Or ont reçu près de 450 000 euros tandis que 410 000 euros vont financer près de quarante opérations sur le patrimoine communal, cultuel et la voirie. Les Conseillers Généraux sont fiers de ce qu’aucune église de Côte-d’Or n’est abandonné et que tout notre patrimoine bénéficie du soutien du Département. La commune de Semur-en-Auxois a reçu 100 000 euros pour l’aménagement des locaux de l’ancien tribunal en salle de spectacle. Enfin, 465 000 euros financeront l’entretien, l’équipement et la réparation des collèges.

 

Des aides pour le logement social


Dans le cadre de sa mission de chef de file de l’action sociale, le Conseil Général a réaffirmé sa volonté de promouvoir le logement social en votant 23 000 euros d’aides directes et de 610 000 euros de garantie d’emprunt pour les constructions de logement social à Collonges-lès-Premières, Saint-Seine-l’Abbaye et Savigny-le-Sec. Le Conseil Général a aussi décidé de la mise à disposition d’un local au sein de l’Accueil Solidarité et Famille de Seurre pour l’organisation de permanences d’accès au droit une demijournée tous les mois. Des locaux ont également été loués ou mis à disposition de la Mission Locale de Dijon chargée de l’expérimentation du dispositif «garantie jeunes» et de la Mission de l’Emploi et de la Formation du Bassin Dijonnais.

 

723 000 euros pour les associations et la vie culturelle et sportive


Pour continuer de faire rayonner le sport et la culture dans toute la Côte-d’Or et accompagner la vitalité du monde associatif, des aides à hauteur de 723 000 euros, ont été votées. Ainsi 150 000 euros sont allés à l’Association Bourguignonne Culturelle dans le cadre d’un partenariat qui inclut le dispositif « Collège au Théâtre » ou le festival de théâtre jeune public « A Pas Contés », 19 000 euros aux collèges de Côte-d’Or qui développent un travail pédagogique à l’occasion de la commémoration du 70ème anniversaire de la libération de l’Europe et des camps nazis et 100 000 euros au CPHD-Dijon Hockey Club dont les performances actuelles sont remarquables.


Un Département aux côtés de ses agents


Enfin, le Conseil Général a voté 1 330 euros pour assurer la protection fonctionnelle d’un agent et l’indemniser suite aux actes de vandalisme constatés au collège les Lentillères de Dijon. Des individus avaient vandalisé les véhicules sur le parking des logements de fonction du collège. Ces actes visaient l'institution publique et comportaient une réelle intention de nuire aux victimes du fait de leur qualité de fonctionnaire. Il s’agit d’actes de violence inacceptables que le Conseil Général condamne vivement et pour lesquels il a tenu à témoigner de sa solidarité à son agent visé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.