Le Musée des Beaux-Arts de Dijon pour tous.

28 avril 2015

Christine MARTIN, adjointe déléguée à la culture, à l’animation et aux festivals, a présenté les dispositifs de visite "NOMADES" à l’intention des personnes malvoyantes et malentendantes acquis par le musée des beaux-arts de Dijon grâce au mécénat du cabinet CLÉON MARTIN BROICHOT et d’EDF Collectivités.

 

 

 

 

 

 

En matière d’égalité et d’accès à la culture, il n’y a pas de petite initiative. Cela est d’autant plus vrai que le musée des beaux-arts de Dijon est un site culturel phare du territoire installé en plein cœur de ville et accueillant près de 200 000 visiteurs par an. Fort de ces constats, le musée mène une politique active en matière d’accueil des personnes en situation de handicap. Grâce à la rénovation des espaces Moyen Âge et Renaissance, l’accessibilité du musée a été améliorée mais le musée a souhaité aller encore plus loin.

 

 

 

 

Un dispositif de visite adapté aux publics malvoyants et malentendants

Le Musée des Beaux-Arts de Dijon La dernière nouveauté dans ce domaine : un appareil d'aide à la visite individuelle, adapté aux personnes malvoyantes et malentendantes. Équipés d’un casque pour les oreilles et d’une tablette autour du cou, les personnes pourront ainsi profiter de circuits au cœur des collections du musée pour découvrir les œuvres les plus importantes ou l’histoire du palais du duc de Bourgogne Philippe le Bon à travers son architecture.

Pour les malvoyants, l'ensemble des commentaires sont des audio-descriptions, écrites dans un langage adapté permettant de découvrir les chefs-d’œuvre dans les plus petits détails. Le parcours a été réalisé grâce à l'expertise de personnes malvoyantes habituées à visiter les musées, pour une meilleure prise en compte de leurs besoins.

Le parcours proposés aux malentendants est identique à celui proposé à tous les publics et il est systématiquement doublé en langue des signes. Pour chaque séquence audio, la personne qui effectue la traduction en langue des signes française apparaît sur l’écran. Pour les malentendants qui ne connaissent pas la langue des signes, un sous-titrage en texte adapté vient doubler cette traduction et défile également sur le bas de l’écran.

 

 

 

 

Deux mécènes pour cette démarche

Ce dispositif de visite a pu être réalisé grâce au soutien financier de deux mécènes fidèles au musée des beaux-arts : le cabinet d’expertise comptable ClÉon Martin Broichot et EDF Collectivités.

Au regard des valeurs qui font la personnalité de leurs entreprises, ces deux mécènes ont souhaité s'engager aux côtés du musée dans une démarche forte et associer leur nom à la mise en service de ce dispositif de visite.

 

Le Musée des Beaux-Arts de Dijon

 

Christine Martin, adjointe au Maire de Dijon, Déléguée à la culture, à l’animation de la ville et aux festivals

 

Rendre la culture et les arts accessibles au plus grand nombre.

 

"C’est une volonté politique que nous nous attachons à concrétiser, elle est au cœur de notre projet et nous y sommes attentifs sur tous nos établissements et sur toutes les manifestations que nous portons.

Toutes les paroles que vous avez pu entendre avant moi étaient porteuses de sens, d’engagement et de valeurs universelles, elles évoquaient en filigranes la devise républicaine, liberté, égalité, fraternité que nous nous devons de mettre en œuvre partout et pour tous.

Alors que nous tentons de réduire les freins sociaux, économiques ou spatiaux, à travers la gratuité de l’entrée de nos musées et avec toutes les actions de sensibilisation que nous portons, il ne nous parait pas possible qu’une partie du public en soit exclu.
Il n’est pas de culture accessible à tous, sans qu’elle le soit vraiment pour toutes et tous, ce qui veut dire que nous devons proposer aux personnes porteuses de handicap des outils d’accompagnement à la visite adaptés. Comme le sont ces Nomades... ce projet n’aurait pu voir le jour sans l’implication de nos mécènes et de nos équipes."



 

Rémy Combernoux, directeur EDF Commerce Est.


Ce partenariat a du sens.


"Première raison, chez EDF et EDF Commerce EST, la solidarité, est une valeur fortement présente, un des maillons de l’ADN de chacun des collaborateurs... Au quotidien, EDF est très engagé, notamment en ce qui concerne le volet handicap. A titre d’exemple, au sein du territoire que couvre la direction EDF Commerce Région Est, 73 de nos salariés sont en situation de handicap soit près de 6% de nos collaborateurs... La 2ème raison pour laquelle EDF Commerce EST a souhaité être l’un acteur majeur de ce projet est la valorisation de notre patrimoine local. Le musée des Beaux Arts de Dijon est sans doute l’un des plus beaux de France (le plus beau après le Louvre dit-on à Dijon !), qui abrite des trésors d’histoire de la Bourgogne et qui attire chaque année plusieurs milliers de visiteurs.En tant qu’interlocuteur local des communes en matière d’énergie, quoi de plus naturel pour nous qu’être partenaire et accompagner les communes dans la valorisation de leur patrimoine."

 Rémy Combernoux, directeur EDF Commerce Est.

 

 

 


Pierre Cléon, cabinet Cléon, Martin, Broichot.

 

Apporter notre soutien dans cette évolution qui permet à Dijon de renforcer son image de grande capitale régionale.

 

"Depuis plusieurs années, nous avons à cœur d’apporter notre soutien dans cette évolution qui permet à Dijon de renforcer son image de grande capitale régionale et sommes soucieux de contribuer au rayonnement de notre ville qui nous profite à tous.
Par ailleurs, lorsque ce soutien nous permet d’accompagner un public qui n’a pas toujours accès à vos collections, l’esprit solidaire qui anime notre cabinet décuple notre envie d’aider votre institution.
A travers également cette démarche, nous souhaitons montrer que les PME, elles aussi, peuvent jouer un rôle fondamental d’animateurs de la vie économique et citoyenne en étant partenaires d’importants projets culturels.
Enfin, experts-comptables, nous sommes attachés à mettre en avant notre rôle de conseil et montrer que le mécénat offre d’intéressantes opportunités d’optimisations fiscales, tout en permettant une communication différente et efficace.
Ainsi, le mécénat n’est pas réservé qu’aux seuls grands groupes nationaux ou internationaux bien que ceux-ci y jouent un rôle important."

Pierre Cléon, cabinet Cléon, Martin, Broichot.

 

 

 

 

 


David Liot, Directeur des musées et du patrimoine de Dijon.

 

Ces outils vont rendre les liens entre le dedans des musées et le dehors évidents.


"Je viens de prendre mes fonctions en tant que directeur des musées et du patrimoine et suis particulièrement sensible à la qualité de cette opération, notamment sa démarche participative.
En effet, ces dispositifs n'auraient pu voir le jour sans l'engagement et l'expertise des associations et sans l'engagement des mécènes. Sans aussi l'engagement de l'équipe du service des publics et du développement et celui de sa responsable.
En tant que musées, nous avons à être offensifs auprès de tous les usagers, notamment ceux en situation de handicap ou difficile. On ne doit jamais oublier que cette offre bénéficie à tous et nous sera forcément utile un jour ou l'autre. Ces outils vont nous être essentiels pour préparer l'avenir ; celui du MBA, mais aussi celui des autres musées, la création du centre d'interprétation qui sera situé dans la cité de la gastronomie, la mise en place de parcours culturels dans la ville autour des arts."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.