5èmes assises de la biodiversité à Dijon

21 mai 2015

Préserver la biodiversité sur l’ensemble du territoire est sans doute l’un des plus grands défis environnementaux pour le gouvernement, mais aussi pour tous les élus locaux. A l’heure où devrait bientôt émerger l’agence française de la biodiversité, de quels outils nos collectivités disposent-elles ? Les assises nationales de la biodiversité tenteront de répondre à cette question du 10 au 12 juin 2015, à Dijon.

 

 

 

 

Croissance économique et préservation de la biodiversité, une alliance objective

 

En 2015, il est un lieu commun de rappeler que la crise écologique est jumelée à la crise économique. Mais il est évident qu’au regard des solutions inventoriées pour relancer la dynamique économique, la biodiversité apparaît comme l’une des pistes les plus productives.

Comment peut-on à cet effet, à l’échelle de nos territoires et de nos sociétés, concilier économie et biodiversité ?

Ce sera le thème de la conférence d’ouverture, qui se déroulera le mercredi 10 juin 2015.

 

Nous sommes heureux, et fiers, d’accueillir à Dijon les Assises nationales de la biodiversité.
Ce congrès sera l’occasion, pour chacun d’entre vous, de découvrir les actions concrètes mises en oeuvre par la ville de Dijon et par la communauté urbaine du Grand Dijon pour faire de cette agglomération de 250 000 habitants, au coeur d’une région préservée, une référence écologique en Europe.
Transports en commun utilisant à 90 % la traction électrique, large place accordée aux modes actifs de déplacement, piétonisation du coeur de ville, réseaux de chaleur alimentés par des chaufferies bois,
éco-urbanisme mis en oeuvre depuis la planifi cation urbaine jusqu’aux projets d’aménagement, dont une dizaine d’écoquartiers… Voilà notamment pourquoi Dijon s’illustre aujourd’hui dans le domaine de l’environnement.
Et je pourrais évoquer également nos bâtiments publics vertueux, notre plan d’actions ambitieux en faveur de la biodiversité sous l’égide du Jardin des sciences, la valorisation de l’agriculture et de la viticulture périurbaines, le développement des espaces verts et de pratiques culturales responsables…
À l’occasion de ces assises, vous aurez d’ailleurs l’occasion de déguster une nouvelle spécialité dijonnaise, fruit de la biodiversité en ville : le “miel de Dijon”, produit dans une centaine de ruches implantées en ville et qui complète la palette de nos produits de terroir que sont le vin de Bourgogne, la crème de cassis ou la moutarde !


Alain MILLOT, Maire de Dijon, Président du Grand Dijon

 

 

 

 

 

Biodiversité et changement climatique

 

2015 est l’année où la France accueille la COP21, difficile donc de faire l’impasse sur le thème du climat lors de ces assises ! Les bouleversements climatiques dégradent en effet considérablement la biodiversité.

 

Erosion des sols, déplacements massifs des espèces animales et végétales, éboulements marins, inondations… il est important pour les acteurs locaux de se représenter, en termes d’actions et de stratégies, la meilleure façon de préserver et restaurer la biodiversité victime du changement climatique.

 

Quels sont les outils efficaces et les dispositions nationales (Stratégie nationale pour la biodiversité) et internationales qui permettent de guider les élus dans leur action locale ?

Il sera l’occasion de rappeler les bienfaits d’un écosystème bien portant et les aspects positifs de la biodiversité sur le climat, lors de la plénière de clôture du 11 juin.

 

 

 

 

Pourquoi les Assises nationales de la biodiversité ?
Nous sommes tous en prise directe avec les réalités des rapports entre l’homme et les espèces animales ou végétales. Mettre en place des Assises nationales de la biodiversité confi rme que ce sujet est devenu de plus en plus prégnant dans l’esprit de chacun d’entre-nous.
Nous avons vocation à transmettre aux générations futures les expressions du vivant, souvent symbolisées dans les lieux protégés. Le Conseil Départemental de la Côte-d’Or a souhaité s’impliquer dans ce débat, car notre département présente un milieu naturel riche, diversifié et méconnu.
C’est dans cet esprit que nous avons mis en place une politique départementale orientée vers la préservation et la protection des milieux et adaptée à la diversité de notre territoire : protection des ressources en eau et des zones humides, préservation des prairies, des bocages, des vallées et des plateaux calcaires.
Observer, écouter, regarder, être en contact avec les espèces animales ou végétales, développer une notion de “nature qui se mérite” paraît une chose essentielle lorsque l’on parle de biodiversité. On peut souhaiter que ces 5èmes Assises nationales répondent à cette exigence.


François SAUVADET, Président du Conseil Départemental de la Côte D’Or

 

 

Des innovations pour cette 5e édition

 

Le salon professionnel, permettant aux entreprises et associations de rencontrer les élus et acteurs publics, sera agrandi cette année. Il sera en outre ouvert au grand public l’après-midi du jeudi 11 juin, un moment qui sera l’occasion, entre autres, de découvrir les travaux de collégiens sur la biodiversité…

 

 

Des territoires impliqués 

 

Depuis avril 2014 et l’annonce de l’évolution de la carte des régions, les conseils régionaux de Bourgogne et Franche-Comté ont engagé de manière volontariste un rapprochement entre les deux territoires appelés à fusionner.

Après un ensemble des travaux préparatoires qui ont positionné les deux régions à la pointe du projet de réforme territoriale, l’année 2015 constitue le temps de préfiguration de la nouvelle région qui verra le jour le 1er janvier 2016.

 

 

 

Vive le vivant !
Région d’accueil des cinquièmes Assises nationales de la biodiversité,
la Bourgogne a souhaité associer à cette manifestation la Franche-Comté, avec qui elle ne fera plus qu’une dans quelques mois.
Bénéfi ciant d’une image d’espaces naturels préservés et d’une faune et d’une fl ore riches et variées, nos deux régions connaissent néanmoins une altération des milieux et des espèces qui y vivent. La préservation de la biodiversité est un donc un enjeu majeur pour nos territoires. S’appuyant principalement sur une stratégie régionale en Bourgogne et un fond régional en Franche-Comté, les deux collectivités sont engagées dans la lutte contre l’érosion de la biodiversité.
Réserves naturelles régionales, réhabilitations de tourbières, plantation de vergers conservatoires, sauvegarde du bocage et des sites naturels remarquables, conservatoire d’espace naturel… Au travers de multiples dispositifs opérationnels, la Bourgogne et la Franche-Comté soutiennent les acteurs qui, au quotidien, s’attachent à préserver et à promouvoir un capital indispensable à la construction de notre avenir.
Cette implication des acteurs bourguignons et francs-comtois, nous vous invitons à la découvrir durant ces cinquièmes assises nationales de la biodiversité qui interviennent à un moment clé des mobilisations locales, nationales et internationales pour que vive le vivant.


François PATRIAT, Président du Conseil Régional de Bourgogne
Marie-Guite DUFAY, Présidente du Conseil Régional de Franche-Comté

 

 

 

 

C’est donc tout naturellement que la Franche-Comté a été associée aux assises nationales de la biodiversité 2015 qui se dérouleront au mois de juin en Bourgogne.

 

Les inscriptions se feront uniquement en ligne jusqu’au 1er juin sur le site dédié : www.assises-biodiversite.com

 

Pour découvrir le programme complet cliquez sur la photoASSISES BIO DIVERSITE 2015 ECHO DES COMMUNES

 

 

 

 

 

Sources Région Bourgogne

 

m.quiquemelle@echodescommunes.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.