Mon weekend de la pentecôte en côte d'or.

25 mai 2015

Entre un super dîner chez des amis puis, le lendemain, un déjeuner à la maison, j’ai eu le plaisir d’un Vernissage d’une Expo Photos à SAINT AUBIN et un lundi de la Pentecôte à la Ferme des FRUIROUGE à CONCOEUR chez Isabelle et Sylvain. Si l’on sait regarder et bouger… la Côte d’Or est très généreuse et riche en événements. On ne s’ennuie devant la télé que si vraiment … bref !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SAINT AUBIN SAMEDI.

 

Il y a quelques mois, 20 étudiants en cycle supérieur de photographie à Condé Lyon, ont travaillé dans le village viticole de Saint-Aubin, quelques jours après les vendanges et à l'occasion de la Saint-Vincent Tournante. Ils exposaient ce weekend leur travail.

Travail présenté,  dans le cadre de "la semaine des climats de Bourgogne", autour de la candidature de la côte viticole de Bourgogne - les climats - au patrimoine mondiale de l'Unesco.

 

Des portraits en noir et blanc en tirage papier argentique. Beaucoup de portraits. Vivants, cash… des portraits de tous les jours, des portraits de femmes et d’hommes qui font vivre les vendanges, le jour d’après et la ruralité avec toutes les vérités du visage, de l’œil et du regard sans maquillage.

Authentiques ces portraits d’une réelle empathie. Et captés d’un objectif bienveillant.

 

Expo Photos à SAINT AUBIN Echo des communesExpo Photos à SAINT AUBIN Echo des communesExpo Photos à SAINT AUBIN Echo des communes

 

Puis un panorama de photos de la Saint Vincent Tournante et de tous ses atours et ses velours ! « Mr Carnet, notre professeur, nous a permis de réaliser des rencontres et l'émotion que nous avons partagé avec St Aubin, les vignerons et cette belle célébration que fut la St Vincent » (Emilie).

 Echo des communes

Jean Pierre CARNET Echo des communes

 

Intéressante initiative de Jean Pierre CARNET, photographe et professeur (à Beaune et à Lyon), qui a su, avec simplicité, nous recevoir lors de ce vernissage salle Henri PRUDHON à Saint Aubin en présence d’Alain Suguenot, Député Maire de Beaune.

 

 Saint Aubin Echo des communes Jean-Pierre Carnet

Nous avons eu le privilège de pouvoir rencontrer deux jeunes photographes : Alenka ROBINE et Emilie MICOLLE. En troisième année de l’école Condé à Lyon. Ecole d’Arts Appliqués allant du BTS au Master. Du rêve à la réalité ! Heureuses, à travers leurs photos, de « nous rendre compte des vapeurs après vendanges » (sic et hic).

 

XM : Pourquoi la photographie, comment naît cette passion ?

 

ALENKA : J’ai toujours voulu faire plein de choses. Tout me passionnait. Je voulais l’inscrire dans la durée. En noir et blanc ou en couleurs. Et après un stage au côté de Patrick ROUGEREAU j’ai flashé sur la photographie culinaire. J’adore l’image, ce qui peut s’en dégager et surtout cette possibilité incroyable de donner envie !

EMILIE : Depuis toujours je suis passionnée par l’Art. Enfant, toute petite, je dessinais déjà et j’étais fan des BD. J’en créais moi-même. Donc, naturellement, après le dessin j’ai voulu, vraiment voulu, m’exprimer par l’image. Faire durer le rêve ! L’inscrire dans la durée.

 

 Echo des communesEcho des communesEcho des communes

 

XM : Alenka normande, Emilie savoyarde… l’eau et la montagne et vous vous retrouvez à Lyon. Vous suivez votre professeur à Saint Aubin. Quelle vision avez-vous de la Côte d’Or ?

 

EMILIE : c’est tout ce que j’aime. Oui j’ai grandi « à la ferme » pendant toutes mes vacances. Nous participions à la traite, nous nourrissions les lapins, nous partions en 4L pour aller voir les renards … J’aime cette réalité authentique. Elle colle totalement à mon œil de photographe par sa sincérité et sa vérité ! Et quel accueil à Saint Aubin !

ALENKA : Il y avait de vrais paysans dans ma famille. Mais mes parents n’avaient pas cette activité. Avec mes parents j’ai découvert d’autres horizons comme la Martinique ou la Thaïlande mais j’ai toujours besoin d’un retour à l’authenticité rurale dans le sens le plus noble du terme. Ce que je retrouve à Saint Aubin. La géographie et les gens sont supers.

 

XM : Et demain ? Vous êtes où ?

 

ALENKA : A Barcelone pour poursuivre mes études et mon Master.

EMILIE : Perso, j’ai envie de vivre en faisant ce que j’aime et vivre de ce que j’aime.

 

Belle expo et un toujours agréable moment de rencontrer, une fois encore, des jeunes qui pensent que demain, comme il se doit, leur appartient ! Des jeunes qui s’investissent, aussi, pour les Climats de Bourgogne, qui s’engagent, ne se plaignent pas et ne doutent pas. Pas trop. Et c’est au nom de la parité que j’ai  interviewé… deux filles ! Qui ont déjà un vrai talent. Mis en valeur par leur Professeur et la Municipalité de Saint Aubin.

 

 Mon weekend de la pentecôte en côte d'or Echo des communes Xavier MullerMon weekend de la pentecôte en côte d'or Echo des communes Xavier Muller

 

 

DIMANCHE QUELQUE PART DANS LE 21

 

C’est mon jour à moi ! Et ce n’est pas la peine d’insister je ne vous dirai pas ce que j’ai fait !

OK je sais … cela n’a strictement aucun intérêt pour vous … mais sur un malentendu on ne sait jamais !!

 

 

CONCOEUR LUNDI

Echo des communes

 

Un caprice avant de rejoindre Concoeur. Arrêt à Nuits Saint Georges, pour un kebab au Kebab Avanos car Celcuk Bal, le propriétaire, fait son pain lui-même, de supers kebabs et offre un accueil toujours sympathique. Un conseil : la sauce marocaine !

Je précise que j’adore aussi aller chez Pierre et Jean à Chagny… à la Cabotte à Nuits ou tout simplement un jambon beurre cornichons !! Tout dépend du budget …

 

Isabelle et Sylvain OLIVIER organisaient à la ferme des FRUIROUGE, au Hameau de Concoeur, ès qualité d’Ambassadeurs de l’Association des Climats de Bourgogne, une journée d’information très pédagogique pour les 7 à 77 ans, sur les Climats ! Tout démarre sans préavis par un long quizz pour lequel je ne vous donnerai pas mon résultat..  Exemples :

 

  1. Que signifie le nom de Climat « Corton » ?
    1. La cour de ferme et le domaine seigneurial.
    2. La voisine du boulanger ?
    3. Les nuages ?

 

  1. Que signifie le nom de la parcelle « Les Crâs » ?
    1. Cela signifie crasseux en grec.
    2. Cela veut dire éboulis (débris rocheux formant un talus) en celtique.
    3. Cela signifie le corbeau en vieux patois bourguignon.

 

  1. D’où vient le nom Pommard ?
    1. Il vient du fait que les gens se perdaient tout le temps pour trouver la parcelle : ils étaient paumés.
    2. Il vient du nom de la déesse du fruit et des jardins : Pomone.
    3. Il vient du nom de la première vigne.

 

Sachant qu’il y a plus de 1.400 climats on peut dès maintenant créer « Questions pour un Climat » avec ou sans Julien !!

 

Plus sérieusement, on peut trouver un nom de climat qui peut avoir plusieurs appellations et plusieurs villages (ex : « Champs Perdrix » que l’on trouve à Fixin et à Nuits Saint Georges.)

Un climat c’est un lieu, un produit, un homme ou une femme qui permettent un produit fini.

Le « produit fini» n’étant pas identique d’une année sur l’autre on utilise donc les millésimes.

 

Si l’on rajoute que dans le même Clos il peut y avoir plusieurs lieux dits qui ne sont pas identiques vous comprendrez que je me sois rabattu sur les fruits rouges et les confitures en utilisant le « pont » entre les raisins et les fruits rouges. L’esprit Climat est aussi dans la vie de la Ferme Fruirouge.

 

Pour finir sur ce « Les Climats pour les Nuls » (dont je suis) sachez que c’est cette complexité qui fait toute l’originalité des « Climats de Bourgogne » et qui justifie son dossier d’inscription pour une inscription au Patrimoine - immatériel et unique - de l’UNESCO.

 

Xavier MULLER

Correspondant de l'Echo des communes
pour Beaune Côte et Sud

06 09 72 56 94

Les bonnes réponses : A1 / 2C / 3B

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.