La convention "ESSENTIEL" de la CPME de Côte-d'Or

La convention "ESSENTIEL" de la CPME de Côte-d'Or

Info+ :

Geoffroy Sécula a remercié les partenaires de la CPME, rappelant que l'organisation ne vit que de ses adhésions directes et des partenariats.

La Caisse d’Epargne Bourgogne Franche Comté, l’Ecole des Métiers, Radiance Mutuelle, la Banque Populaire Bourgogne Franche Comté (qui nous a permis d’avoir avec nous ce soir Clarisse CREMER), BSB, Dijon Métropole et la Ville de Dijon, EDF, ENGIE, UFF, le Groupe Savy, André le groupe, l’entreprise Pennequin, Cléon Martin Broichot, la CCI, le groupe ISERBA, EM ascenceurs, la fromagerie DELIN, le groupe ETC, la SAS DUMONT, Smile Photographie, Bourgogne Recyclage, le cabinet SPIEGEL -BLETRY-MARTIN et EXCO Socodec
- Scène et Son et Jour J représentés par Céline et Jean Christophe MICHON, l’agence d’évènements qui accompagne la CPME pour la convention
- Hélène RIGAUD

www.cpme-21.fr


14 octobre 2021

La CPME 21 a réuni au Zénith de Dijon près de 800 participants pour la conférence plénière et 600 convives pour le dîner de gala, confirmant ainsi la place de cette convention annuelle comme l’évènement majeur du monde économique de Côte-d’Or. Portées par les interventions successives de Laura Lange, philosophe, Nicolas Vanier, explorateur et Clarisse Crémer, navigatrice et entrepreneuse, les personnes présentes, pour la plupart des chefs d’entreprise de PME côte-d’oriennes, ont été invitées à réfléchir à la notion d’essentiel.

Si la manifestation n’avait pu se tenir en 2020 pour des raisons sanitaires, la mobilisation pour cette édition 2021 n’a pas fait défaut et la CPME 21 a "encore une fois prouvé sa capacité à mobiliser autour d’une manifestation fédératrice et porteuse de dynamisme pour l’économie côte-d’orienne" selon son président.

La conférence plénière a été l’occasion pour Geoffroy Sécula, Président de la CPME 21, de rappeler le caractère essentiel du tissu économique français fort de ses TPE/PME, appuyé par un message vidéo du Président de la CPME Nationale François Asselin.

Un hommage a été rendu à Xavier Mirepoix, Président de la CCI Côte-d’Or Dijon Métropole, pour son oeuvre à la tête de la chambre consulaire, à quelques semaines de l’installation de la nouvelle gouvernance après les élections qui se tiendront du 27 octobre au 9 novembre.

Geoffroy Sécula, Président CPME 21Dans son discours d'ouverture, Geoffroy Sécula, Président CPME 21 a rappelé le rôle du syndicat ainsi que ses différentes missions au service des entreprises et de l'économie tant au niveau national qu'au niveau local. 
Faisant référence au Small Business Act, il a insisté sur la nécessité de la commande publique pour améliorer et pérenniser la croissance. 

«Forte de ses 750 adhérents, la CPME Côte-d’Or est le syndicat interprofessionnel qui défend avec force et détermination les intérêts des TPE et PME exerçant dans les secteurs du commerce, du service, de l’industrie, de l’artisanat sans oublier les professions libérales.
- En fédérant à travers l’organisation d’une centaine d’évènements par an qui permettent à tous de se rencontrer, de s’exprimer, de se faire travailler et de se faire plaisir dans une atmosphère conviviale.
En informant de l’actualité fédérale et locale.
- En mettant en relation les adhérents avec les acteurs incontournables de la vie économique et sociale.
- En accompagnant les entreprises adhérentes lors de la mise en place de nouvelles mesures décidées par le gouvernement.
A ce sujet après la mise en place du prélèvement à la source, la réduction continue du budget des CCI malgré le maintien des charges pour nos entreprises, la réforme de la formation professionnelle qui a créé un déficit de formation pour les salariés des entreprises de plus de 50 salariés (sujet sur lequel l’Etat vient revenir en arrière), la mise en place du bonus / malus pour les contrats courts pourtant nécessaires en fonction des saisonnalités est apparu le COVID.
Au départ les confinements répétés, les marche avant – marche arrière du gouvernement, l’impossibilité pour un certain nombre de travailler, la cacophonie du télétravail ont coûté cher aux chefs d’entreprises avec le risque de nombreuses défaillances.
Dans ce contexte, la CPME s’est mobilisée et j’en profite pour remercier l’ensemble de administrateurs qui m’entourent et toute l’équipe de permanents qui se sont particulièrement impliqués pour protéger nos TPE / PME et maintenir le lien. J’aurai le plaisir de vous les présenter pendant le repas.

Le sujet des dividendes qui ne pouvaient pas être versés a été traité grâce à l’action de la CPME, le versement du CPSTI aux indépendants a été obtenu sur demande de la CPME, les trous dans la raquette sur les aides qui existaient ont été comblées sur proposition de la CPME, la délimitation de la responsabilité pénale de l’employeur a été obtenue par la CPME et je ne pourrai être exhaustif sur la liste des victoires pour les PME tant elles ont été nombreuses.

J’ai été le témoin d’un combat d’une efficacité redoutable par la CPME Nationale permettant d’aboutir, avec l’Ecoute de l’Etat, à une boite à outils pour les PME à la hauteur de la situation.
Les chambres consulaires, nos organisations professionnelles et nos syndicats patronaux ont joué pleinement leur rôle de corps intermédiaires et l’Etat l’a même reconnu : une fois n’est pas coutume !

Sur le plan local, nous avons :
- Informé nos Adhérents sur les règles à respecter
- Guidé les chefs d’entreprises pour obtenir les aides
- Accompagné les PME pour obtenir des PGE
- Débloqué de nombreux dossiers en Préfecture,
- Travaillé avec la Région, le Département et les EPCI pour maintenir la commande publique, pour ouvrir les Marchés, étendre les terrasses, exonérer certaines fiscalités locales et créer et gérer les aides EPCI / région qui ont permis à presque 200 PME dont 30% d’adhérents sur Dijon et Beaune de bénéficier de subventions directes. Un grand merci aux Elus et aux directeurs des services de l’ensemble de ces Collectivités pour leur soutien !

Merci également au gouvernement qui a finalement pris en compte les propositions des organisations patronales.

La baisse de l’impôt sur les sociétés, les négociations directes d’accords d’entreprises, la baisse des impôts de production, le soutien massif à l’apprentissage et à l’alternance à travers le plan un jeune une solution sont des mesures qui étaient essentielles pour préserver notre économie.
Les dirigeants de PME sont deux sur trois à constater que la situation de leur entreprise s’est améliorée en 2021 et le même nombre considère que la situation financière de leur entreprise est identique voire meilleure que depuis le début de la crise sanitaire. La croissance de 6% est une réalité. Pour pérenniser cette croissance, nous devons travailler avec les Collectivités pour que le Small Business Act, cet engagement à faire travailler des entreprises du territoire à travers la commande publique, soit amélioré. L’enjeu va être notamment de pouvoir assumer cette croissance en apportant des solutions rapides aux problématiques de recrutement et d’approvisionnement.
Aujourd’hui la hausse des matières premières impacte deux entreprises sur trois et la moitié de ces entreprises ne peut pas répercuter cette augmentation sur les prix de ventes.
Une entreprise sur trois éprouve des difficultés pour s’approvisionner en matières premières et 21% des PME doivent même renoncer à des marchés pour ces raisons.
La CPME Côte-d’Or a demandé aux Collectivités locales de ne pas appliquer les pénalités de retard et de renégocier les marchés basés sur les anciens prix d’approvisionnement. Il est nécessaire que cela puisse se faire également avec les grands donneurs d’ordres privés. Une centrale d’achats, le renforcement des capacités de stockage et la mise en place d’une stratégie par filière sont des sujets urgents au regard de la situation en France ! C’est un enjeu fort que la CPME porte également.
Tout n’est pas rose également si on se tourne vers la santé financière des entreprises. Même si les défaillances d’entreprises baissent encore cette année, 18% des PME interrogées estiment ne pas avoir la trésorerie suffisante pour rembourser le PGE ou les échéances sociales et fiscales reportées.
Un des enjeux de la CPME sera donc d’accompagner les entreprises et les chefs d’entreprises en difficulté. Cela passera par nos mandataires engagés pour défendre les PME en prévenant suffisamment tôt, par nos relations avec les partenaires bancaires et par la mise en place du projet régional de la CPME à travers le Groupement de Prévention Agréé. La CPME s’est également structurée en formalisant un accord avec le SASTI, association qui peut proposer un accompagnement psychologique d’un indépendant qui en a le besoin.
Par ailleurs, 44% des dirigeants font face à des difficultés de recrutement et la moitié déclare renoncer à des marchés ou des projets faute de ressources humaines.
Le chômage est aux alentours de 8% au niveau national et 6% dans le département. Même si la réforme de l’assurance chômage devrait légèrement améliorer ces chiffres, on ne peut pas s’en satisfaire. Nous devons développer la Préparation Opérationnelle à l’Emploi (qui consiste à partir d’abord d’une offre d’emploi pour ensuite former une personne qui est en recherche d’emploi), la durée de prise en charge du chômage doit être véritablement réduite et nous demandons que les heures supplémentaires puissent être défiscalisées.
Les entreprises doivent également disposer de moyens pour que des contrôles efficaces soient réalisés sur la fraude à l’arrêt de travail ! Nous avons besoin de toutes les ressources pour assumer la croissance artificielle portées par les aides.
Et je m’empresse de dire que ces aides ne devront pas se transformer en nouvelle hausse d’impôt ou charge pour nos entreprises tel que l’alignement du prix du Gasoil Non Routier sur le prix du Gasoil par exemple.
C’est le combat de la CPME et nous continuerons à porter la voix de la libre entreprise pour pouvoir retrouver de la compétitivité et de la rentabilité.


La CPME Côte-d’Or continue de se développer sur l’ensemble des bassins économiques Côte-d’oriens. + 5% d’adhérents en 2020, + 10% prévus en 2021 : notre organisation patronale est le 1er réseau de chefs d’entreprises de Côte-d’Or et depuis le dernier calcul de la représentativité, la CPME a pris la première place des organisations patronales françaises en ce qui concerne le nombre des entreprises adhérentes avec 243 397 entreprises adhérentes qui emploient 4 044 821 salariés soit une augmentation de près de 35% par rapport à la dernière mesure d’audience qui datait de 2017.
Cela devrait nous permettre de renforcer encore notre nombre de mandataires. J’en profite d’ailleurs pour remercier les 250 chefs d’entreprises engagés pour le compte de la CPME Côte-d’Or du temps qu’ils donnent pour que notre organisation patronale soit aussi efficace.
Je parle des mandats judiciaires tels que le Tribunal de Commerce et le conseil des Prud’hommes, les mandats sociaux tels que l’URSSAF, la CAF, la CPAM et la CARSAT, les mandats liés à l’emploi, la formation, les services fiscaux et les mandats consulaires.
Parmi ces mandats la prochaine élection concerne la Chambre de Commerce et d’Industrie. Nous soutiendrons l’unique liste de rassemblement portée par Pascal GAUTHERON avec à ses côtés Francis PENNEQUIN (ainsi que les 48 autres candidats issus de la Côte-d’Or et de la Saône-et-Loire puisque les deux CCI fusionnent pour former la CCI métropole de Bourgogne). Je vous invite donc à voter du 27 octobre au 09 novembre de manière à ce que nos élus puissent recueillir le maximum de voix et les mettre dans les meilleures conditions vis-à-vis des pouvoirs publics."

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Construisons ensemble la future stratégie économique régionale
Marie-Guite Dufay, présidente de la Région, et Nicolas Soret,...
Baromètre économique « Image PME » sur la Région Bourgogne-Franche-Comté pour le 3e trimestre 2021
Au 3e trimestre 2021, les mesures restrictives ont été...
Confiance renouvellée entre la Fédération des Caisses Régionales de Crédit Agricole de Bourgogne Franche-Comté et le Conseil Régional de l'ordre des Experts Comptables Bourgogne Franche-Comté
La Fédération des Caisses régionales de Crédit...
Pascal Gautheron, élu Président de la CCI Métropole de Bourgogne
L’assemblée générale d’installation de la...
Antoine Pillot, lauréat du Prix Départemental des Métiers d'art de Côte-d'Or
Le 30 novembre s’est tenu le Jury du Prix Départemental des...
Prix "Ma Ville Mon Artisan" 2021, 2 communautés de communes de BFC lauréates !
A l’occasion du salon des Maires et des Collectivités Locales...
Aménagement du territoire : visite du chantier de la Z.A. de Beauregard à Norges-la-Ville
Dans le cadre de la Relance, la Communauté de Communes Norge et Tille...
A BSB, Incubateur et Junior-Entreprise main dans la main ; une coopération efficace et fertile pour la promotion de l'entrepreneuriat
Hébergée depuis 2017 à TEG (The Entrepreneurial Garden,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.