Baromètre économique « Image PME » sur la Région Bourgogne-Franche-Comté pour le 3e trimestre 2021

Baromètre économique « Image PME » sur la Région Bourgogne-Franche-Comté pour le 3e trimestre 2021

Info+ :

Image PME est un instrument d’analyse, de performance et de benchmark des TPE-PME.

Les résultats portent ici sur un échantillon très représentatif de 27 000 entreprises de la Région.

L’indice trimestriel d’activité des TPE-PME de Bourgogne-Franche-Comté ressort à +9.9 % au 3ème trimestre 2021 en hausse cumulée sur les 3 premiers trimestres de l’année 2021 par rapport à la même période 2020.

Il a été créé à partir de Statexpert, la base de données statistique de la profession comptable issue des flux des télédéclarations fiscales et sociales.

Statexpert est une base de données unique en son genre de par l’universalité des données, avec tous les régimes fiscaux et tous les types d’entreprises analysés, le volume et la fraîcheur des données, disponibles quelques jours après les dates de déclaration.

François MEUNIER
Président de la commission « Données économiques »
Ordre des experts-comptables
5 place du Rosoir – 21000 DIJON

 

SOURCES & METHODOLOGIE

>Les données proviennent de la base de données Statexpert, construite à partir des télédéclarations sociales et fiscales réalisées par les experts-comptables pour le compte de leurs clients, les TPE-PME. Les données présentées ici sont issues des informations provenant des déclarations mensuelles et trimestrielles de TVA (EDI-TVA). Il s'agit du chiffre d'affaires (CA) déclaré par les entreprises sur les déclarations de TVA des périodes concernées.

>Les données trimestrielles sont basées sur un échantillon d’environ 27 000 entreprises au niveau régional. Les données ont été calculées sur un périmètre d’entreprises présentes lors d’une période analysée et lors de la même période de l’année précédente, qui n’ont pas changé de code NAF et dont l’établissement principal n’a pas changé de département entre ces deux périodes. Les évolutions sont calculées en glissement annuel (une période par rapport à la même période de l'année précédente) et corrigées des jours ouvrés.

>Les entreprises dont le CA mensuel ou trimestriel dépasse 3 fois l'écart-type du CA mensuel ou trimestriel moyen des entreprises du même secteur d'activité (niveau 1 - sections) ont été écartées de l'analyse. Les entreprises réalisant un chiffre d'affaires annuel supérieur à 50 millions d'euros sont également écartées de l'échantillon analysé.

>Afin de prendre en compte encore plus finement les impacts de la crise sanitaire, les mesures de restriction et le confinement, certains filtres ont été désactivés, notamment ceux excluant les entreprises dont le CA était à 0 sur les périodes analysées ou cumulant au moins la moitié de leurs déclarations à 0 sur la dernière année. Certaines déclarations à néant réalisées lors des mois de confinement, de restriction ou lors du mois de juillet ont pu être prises en compte afin de rendre compte de la réalité de l’activité des entreprises.

>L'indice de chiffre d'affaires (ICA) mesure l'évolution du CA moyen par entreprise entre une période (ici un trimestre) et la même période de l'année précédente, avec correction des jours ouvrés.

>Effet de base : un effet de base peut survenir lorsque l’évolution d’une variable entre N et N-1 varie non pas en raison d’une variation du niveau de la variable entre ces deux dates, mais principalement en raison de l’évolution antérieure (entre N-1 et N-2). A titre d'exemple, si une entreprise a subi une forte baisse d’activité entre N-1 et N-2, alors il y a plus de chance que l’évolution soit positive entre N et N-1.

>L'indice de chiffre d'affaires cumulé (ICAC) mesure l'évolution du CA moyen par entreprise de la période du 1er trimestre de l'année N au dernier trimestre présenté de l'année N, par rapport au CA moyen par entreprise de la même période de l'année N-1, avec correction des jours ouvrés.

>Les secteurs correspondent à la nomenclature d'activités française - NAF rév. 2, 2008 (édition 2015)
- Niveau 1 (sections), soit 21 secteurs.
- Niveau 5 (sous-classes), soit 732 secteurs.


07 décembre 2021

Au 3e trimestre 2021, les mesures restrictives ont été allégées, même si la mise en place du passe sanitaire a pu avoir des effets sur certaines activités. Les TPE-PME de Bourgogne-Franche-Comté ont ainsi enregistré un troisième trimestre consécutif de croissance, avec une hausse de chiffre d’affaires (CA) de 3,7 % par rapport au 3e trimestre 2020. La comparaison avec les résultats de 2019, c’est-à-dire avant-crise, révèle une progression de 3,9 %***.
L'indice de chiffre d'affaires cumulé (ICAC) indique une hausse d’activité de 9,9 % par rapport aux trois premiers trimestres 2020. Comparativement aux trois premiers trimestres 2019, il affiche une augmentation de 1,4 %.
Ces résultats moyens masquent cependant des disparités comme le détaille la suite de l’analyse.

L'ANALYSE DE L’ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ DES DÉPARTEMENTS

Comme lors du précédent trimestre, les TPE-PME de tous les départements de Bourgogne-Franche-Comté ont affiché une hausse de CA cumulé depuis le début de l’année, notamment car les baisses d'activité avaient été particulièrement significatives un an plus tôt. Ces hausses sont comprises entre +4,2 % pour le Territoire de Belfort et +12,9 % pour l’Yonne.
L’analyse des résultats par rapport aux trois premiers trimestres 2019 révèle une situation plus contrastée. Les entreprises du Jura (+3 %), de l’Yonne (+2,7 %) et de Haute-Saône (+2,5 %) affichent, de nouveau, les plus fortes progressions. Les entreprises de Saône-et-Loire (+1,8 %), du Doubs (+1,4 %) et de la Côte d'Or (+0,3 %) ont également connu des hausses de CA mais dans des proportions moindres. Les structures de la Nièvre (-0,8 %) et du Territoire de Belfort (-1,7 %) voient de nouveau leur activité se réduire par rapport à la même période deux ans plus tôt.

 LA CARTE DES DÉPARTEMENTS (en ICAC)

 

L'ÉVOLUTION DE L'ACTIVITÉ PAR SECTEUR

 

Industrie manufacturière
Les structures régionales de l'industrie manufacturière enregistrent un troisième trimestre consécutif de progression de leur activité (+8,5 %), même si l'effet de base est toujours favorable. La comparaison par rapport au résultat de 2019 révèle également une hausse (+2 % par rapport au 3e trimestre 2019). En cumulé depuis le début de l’année, les entreprises du secteur enregistrent une croissance de CA de 13,5 % par rapport aux trois premiers trimestres 2020, mais également de 2,5 % par rapport aux trois premiers trimestres 2019.

 

Boulangerie et boulangerie-pâtisserie (1071C)
Les boulangeries et boulangeries-pâtisseries voient, pour le troisième trimestre consécutif, leur CA croître (+3,6 %) même si l'effet de base reste favorable. Elles atteignent ainsi +12,4 % de hausse cumulée de CA sur les trois premiers trimestres 2021. Comparativement à 2019, elles affichent également une progression de 3,2 % sur le trimestre et de 5,2 % en cumulé sur les trois premiers trimestres de l'année.

 

Construction
Pour les TPE-PME locales de la construction, la croissance est toujours de mise. Elles enregistrent une hausse de CA de 6,5 % au 3e trimestre 2021 et voient ainsi leur activité progresser de 16,3 % sur les trois premiers trimestres comparativement à la même période l’an passé. L’analyse des résultats par rapport à 2019 révèle une augmentation de 5,7 % de CA au 3e trimestre et de 9,8 % en cumulé sur les trois premiers trimestres de l'année.

 

Travaux de maçonnerie générale et gros oeuvre de bâtiment (4399C)
Les entreprises de la maçonnerie affichent un quatrième trimestre consécutif de croissance. Elles ont vu leur activité progresser de 6,6 % sur le 3e trimestre 2021 et atteignent +11,7 % de hausse cumulée de CA sur les trois premiers trimestres de l’année. L'effet de base reste toutefois nettement favorable. Par rapport à 2019, la croissance des entreprises du secteur est de 0,6 % sur le trimestre et de +2,9 % en cumul sur les trois premiers trimestres de l'année.

 

Travaux d'installation électrique dans tous locaux (4321A)
Les entreprises de travaux d'installation électrique enregistrent, quant à elles, un troisième trimestre consécutif d'augmentation de leur CA (+15 %) mais avec également un effet de base favorable. En cumulé depuis le début d'année, l'activité progresse de 14,5 %. Comparativement à 2019, les hausses sont de 7 % sur le 3e trimestre et de 8,4 % sur les trois premiers trimestres de l'année.

 

Commerce
Les entreprises du commerce en Bourgogne-Franche-Comté voient leur activité légèrement croître : +0,3 % par rapport au 3e trimestre 2020, mais avec un effet de base nettement défavorable. En cumul sur les trois premiers trimestres de l’année, elles enregistrent une augmentation de CA de 9,6 % par rapport à la même période en 2020. Comparativement à 2019, les structures du secteur affichent une hausse de 7,1 % sur le trimestre et de 6,2 % depuis le début d'année.

 

Commerce de détail d'habillement en magasin spécialisé (4771Z)
Après deux trimestres de hausse, les magasins de vêtements ont vu leur activité repartir à la baisse (-7,6 %) par rapport à un 3e trimestre 2020 marqué par un rebond d'activité. En cumulé depuis le début d'année, l'activité est en revanche en hausse de 7,6 %. Si l'on compare les résultats à 2019, avant-crise, l'activité s'est réduite de 0,8 % sur le trimestre et reste inférieure de 15,8 % aux résultats cumulés sur les trois premiers trimestres de l'année.

 

Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé (4773Z)
Les pharmacies enregistrent une croissance d'activité de 4,2 % sur le 3e trimestre 2021, comparativement à la même période de l'année précédente. En cumulé depuis le début de l'année, le CA a progressé de 3,1 %. Comparativement à 2019, les pharmacies ont connu une augmentation de 7,6 % sur le trimestre et de 5,3 % depuis le début d'année.

 

Transports et entreposage
L'ICA des entreprises des transports et de l'entreposage révèle un résultat positif pour le troisième trimestre consécutif (+7,9 % sur le 3e trimestre) et l'ICAC une hausse de +13,3 % en cumulé depuis le début d'année, même si l'effet de base est nettement favorable. Comparativement au niveau d'avant-crise, les TPE-PME du secteur enregistrent une diminution par rapport au 3e trimestre 2019 (-0,3 %) mais une augmentation par rapport aux trois premiers trimestres 2019 (+2,9 %).

 

Hébergement et restauration
L'activité des TPE-PME régionales de l’hébergement-restauration a connu une baisse de 3,1 % au 3e trimestre 2021 et de 16,2 % en cumulé depuis le début d'année. La comparaison par rapport au niveau d'avant-crise révèle une situation toujours très compliquée : -7 % par rapport au 3e trimestre 2019 et -39,6 % en cumulé par rapport aux trois premiers trimestres 2019.

 

Restauration traditionnelle (5610A)
Le CA des restaurants traditionnels s'est réduit de 6,2 % par rapport au 3e trimestre 2020 et de 24,6 % en cumulé depuis le début d'année et ce, malgré les baisses significatives enregistrées un an plus tôt. Par rapport à un niveau d’activité d’avant-crise, le CA des entreprises du secteur est inférieur de 6,2 % à celui du 3e trimestre 2019 et de 45,6 % à celui des trois premiers trimestres 2019.

 

Agences immobilières (6831Z)
Les agences immobilières enregistrent un quatrième trimestre consécutif de croissance (+33,4 %) et atteignent +32,4 % de hausse cumulée de CA sur les trois premiers trimestres 2021. Elles bénéficiaient cependant d’un effet de base particulièrement favorable, la baisse d’activité ayant été importante lors de chacun des trois premiers trimestres 2020. Par rapport à 2019, la hausse s'élève à +17,9 % sur le trimestre et à +20,5 % en cumulé depuis le début d'année.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Comment dynamiser l'économie de proximité en Bourgogne-Franche-Comté ?
Le 20 janvier 2022, s'est tenue la quatrième édition de la...
France Relance - 72 milliards d'euros engages a fin 2021
A fin 2021, 72 des 100 milliards d’euros de France Relance ont...
Le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne et WIZBII réunissent les entreprises locales lors d'un Job Dating pour l'emploi des jeunes.
Après plus de 300 événements organisés sur...
Antoine Munoz nouveau président du Club Hôtelier Dijon Bourgogne
Le Club Hôtelier Dijon Bourgogne représente à ce jour...
Une vitrine virtuelle pour acheter et consommer local à Chevigny-Saint-Sauveur
Le commune de Chevigny-Saint-Sauveur présente le nouveau site...
Fonds européens 2021-2027 : Près de 500 millions d'euros de FEDER-FSE+ pour des projets en Bourgogne-Franche-Comté
Le futur programme FEDER-FSE+ pourrait être adopté avant...
Election du président de la CCI Bourgogne Franche-Comté
Les 55 membres régionaux de la CCI Bourgogne Franche-Comté se...
Emmanuel POYEN, Président de la CMAR BFC entre au bureau de CMA France
Lors de l’Assemblée Générale de CMA France qui se...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.