Bientôt tous raccordables à la fibre

21 mars 2022

Pour déployer la fibre en Côte-d’Or, le Département s’appuie notamment sur Coraï, opérateur d’infrastructure. A l’est et au sud de Dijon, de Fontaine Française à Seurre en passant par Saulieu, Coraï, filiale du groupe national Altitude Infra, conçoit, construit, exploite et assure la maintenance de ce nouveau réseau.

60 000 foyers et entreprises de Côte-d’Or seront desservis par la fibre d’ici la fin de l’année 2022 grâce à Coraï. Depuis juin 2019, l’entreprise intervient sur le territoire pour déployer ce réseau. Après les phases d’ingénierie et de conception, les premières communes, comme Sombernon, peuvent profiter de ces connexions haut débit depuis mars 2021. Un an après, le travail de Coraï se poursuit. « Nous avons ouvert 75 des 224 communes prévues. 15 000 foyers et entreprises sont raccordables, 15 000 sont en cours de finalisation pour avoir accès à la fibre tandis que les 30 000 derniers les rejoindront avant la fin de l’année » précise Michel Cazzoli, directeur de Coraï. Sur les zones qui lui incombent, l’entreprise engage 65 millions d’euros dans la fibre, soutenu par le Département à hauteur de 800 000 euros pour enfouir du réseau sur tronçons routiers départementaux mais la collectivité débloque au total une enveloppe de 136 millions d’euros sur l’ensemble du département pour rendre la fibre accessible à tous.

Tout à construire

Au quotidien, Coraï s’appuie sur ses 42 collaborateurs dijonnais pour concevoir, exploiter et entretenir son réseau mais aussi sur 80 sous-traitants et plus de 600 emplois indirects pour réaliser les indispensables travaux d’installation sur le terrain. Après avoir relevé les bâtiments, habitations et les entreprises un à un, les techniciens de Coraï et leurs partenaires installent les nœuds de raccordement optique puis desservent les communes avec des sous répartiteurs optiques pour aboutir aux points de branchement optique, des boitiers qui amènent la fibre dans chaque rue. Coraï se met ensuite au service de la multitude d’opérateurs, une centaine, afin qu’ils puissent commercialiser leur offre d’accès.

Au contact des publics concernés

Coraï accompagne tout autant les élus et les administrés dans cette transition vers la fibre. « J’ai rencontré 180 des 224 communes, les autres le seront prochainement, afin de les informer sur le bon niveau de détail des opérations, leur expliquer l’ingénierie, la conception du réseau, l’ouverture à la commercialisation… » précise Michel Cazzoli. Les élus ont ainsi appris que l’ouverture du réseau était effective trois mois après la phase de gel commercial pendant laquelle les opérateurs démarchent les habitants. Pendant cette même période, ils peuvent installer leurs équipements sur les raccordements déployés par Coraï. En complément, l’opérateur d’infrastructure organise des permanences destinées aux administrés afin de répondre à leurs questions sur le déploiement de la fibre. « Je peux aussi être accompagné par les opérateurs qui le souhaitent. » Cette rencontre détaille les modalités d’accès au réseau fibre, rappelant à chacun que Coraï assure la liaison jusqu’à l’entrée de la partie privative, que ce soit le portail d’une maison, d’une entreprise ou d’une copropriété. Les habitants sont raccordables grâce à Coraï mais la responsabilité du raccordement final jusqu’à leur domicile leur revient, chacun doit donc prévoir les derniers mètres du cheminement de la fibre jusqu’au boitier.

La fibre gagne du terrain

De leur côté, les collectivités n’ont que peu de démarches à faire. « Elles nous délivrent les autorisations de voirie si des travaux s’avèrent nécessaires sur la partie communale et nous vérifions avec elles le relevé de boites aux lettres ou les projets de lotissement. » Pour le reste, Coraï travaille en lien constant avec le département et son service d’aménagement du numérique, que ce soit à travers des comités de pilotage ou des comités techniques réguliers. Depuis l’installation du réseau à Sombernon il y a un an, déjà 45% de la population ont opté pour la fibre. Le taux de pénétration atteint même plus de 60% dans la commune de Remilly-en-Montagne ou à Vaux-les-Grenants. Une réussite pour Coraï et Altitude Infra. Le groupe n’en est pas à son coup d’essai avec déjà cinq milliards d’euros d’investissement pour la fibre en France et deux millions de foyers raccordables. Pour rappel, à partir de 2030, le réseau cuivre actuellement encore utilisé cèdera sa place à la fibre.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

AG et Comité Technique du GEIQ BTP Bourgogne, une journée d'échanges et du changement en vue...
Vendredi 24 Juin 2022 s’est tenue l’Assemblée...
Une station de recharge connectée pour plus de services
Plus qu’une borne de recharge pour véhicule électrique,...
Faciliter le recrutement dans le BTP
Le GEIQ BTP Bourgogne tente de faciliter et sécuriser les recrutements...
3 start-up rejoignent le Village by CACB à la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin de Dijon
La première campagne de sélection de start-up, depuis...
La Région Bourgogne-Franche-Comté et Bpifrance renforcent leur partenariat pour soutenir durablement la relance des TPE et des PME de la région
Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région...
Un nouveau Directeur de cabinet pour le groupe EDF en Bourgogne-Franche-Comté
Jean-Roger Mousset est nommé Directeur de Cabinet à la Direction...
OFFRE D'EMPLOI : La Covati recrute 2 secrétaires de mairie
La Covati recrute 2 secrétaires de mairie, à temps partiel, pour...
La CEBFC : solidité et proximité pour être UTILE au développement du territoire
2021 marque une certaine reprise de l’activité globale en...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.