Le Crédit Agricole continue à investir dans les territoires

Le Crédit Agricole continue à investir dans les territoires

Info+ :

 

2023 EN CHIFFRES
605 998 Clients
296 855 Sociétaires
930 Administrateurs
84 Caisses locales
1 755 Salariés
135 Agences
7 Pôles spécialisés
93 Relais CA
4 Points Passerelle
1 Village by CACB

ÉLÉMENTS D’ACTIVITÉ
457 204 Comptes chèques
385 839 Cartes bancaires
244 720 Assurances de personnes
207 064 Assurances de biens

PRODUIT NET BANCAIRE 358,6 M€
CHARGES DE FONCTIONNEMENT NETTES 222,1 M€
RÉSULTAT BRUT D’EXPLOITATION 136,5 M€
RÉSULTAT NET 91,1 M€
CAPITAUX PROPRES 2 126 M€
TOTAL PROVISIONS SUR TOUTES CRÉANCES 2,83 %
COÛT DU RISQUE 25,1 M€

272 000 utilisateurs des services : Application mobile et site Internet
19 291 abonnés aux réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, X et Instagram) de la Caisse régionale

 


18 avril 2024

Dans un contexte économique 2023 instable, le Crédit Agricole Champagne Bourgogne a poursuivi son soutien aux territoires, aux particuliers et aux entreprises, notamment agricoles. Un engagement qui mise sur la proximité et se traduit par des investissements forts.

Inflation à plus de 5%, augmentation des taux… Les banques ont traversé une période mouvementée au cours de l’année 2023 comme l’ont souligné les représentants du Crédit Agricole Champagne Bourgogne à l’occasion de leur bilan annuel. « Malgré le contexte, nous avons une responsabilité universelle d’accompagner nos clients quand ils rencontrent des difficultés avant que la situation devienne trop compliquée » a ainsi souligné Laurent Haro, directeur général adjoint territoires et performance. Pour être au plus près de ses clients, la banque s’appuie sur ses 135 agences réparties sur quatre départements dont la Côte-d’Or. « Sur chaque territoire, nous avons tous les métiers en proximité et sur chacun, nous construisons un plan de développement. » complète Renaud Chaumier, directeur général adjoint excellence et compétences.

Réfléchir avec les élus

Et ce développement passe également par une implication constante aux côtés des élus. « Quand un maire ou un adjoint me dit qu’il viendra me voir quand le projet sera abouti, je trouve ça dommage. Si nous en parlions en amont, nous pourrions peut-être le guider, le mettre en relation avec des interlocuteurs pour trouver des solutions plutôt que d’être éventuellement obligé de refermer le dossier » explique Emmanuel Vey, directeur général du Crédit Agricole Champagne Bourgogne. Le banquier souhaite s’imposer comme un partenaire, aux côtés des élus dans la durée. « Nous voulons être à l’initiative avec les faiseurs ! » La banque imagine ainsi mettre son expertise au service de projets hybrides qui restent parfois à inventer à plusieurs. « Il faut profiter de nos connexions pour co-construire des solutions. Grâce à nos équipes spécialisées, nous voulons aider les plus petites communes qui sont seules pour travailler, par exemple, sur les transitions énergétiques. » Rénovation, mobilité relèvent ainsi des préoccupations des élus sur lesquelles le Crédit Agricole entend se positionner.

Les agriculteurs, acteurs majeurs du monde rural

D’ailleurs, le Crédit Agricole a multiplié les investissements propres sur cette thématique en débloquant plus de 27 millions d’euros pour inscrire ses agences dans l’avenir. « Nous rénovons car nous sommes ancrés dans nos territoires. En trois ans, le Crédit Agricole Champagne Bourgogne a investi 200 millions d’euros sur ses fonds propres avec une partie dédiée à la transition de nos territoires » a précisé Emmanuel Vey. Cet accompagnement à la transition énergétique et environnementale se traduit aussi par les financements accordés aux projets d’agrivoltaïsme. D’ailleurs, avec 9 installations agricoles sur 10 soutenues par le Crédit Agricole, cette population qui dynamise le monde rural, fait partie des publics privilégiés pour la banque, pour aujourd’hui et pour demain. « L’agrivoltaïsme leur apporte un revenu complémentaire, les inscrit dans la transition et participe de la souveraineté énergétique de nos territoires. » Et pour soutenir l’économie locale, en complément de ses cafés de la création destinés aux futurs entrepreneurs, le Crédit Agricole a initié les cafés agri-viti. « L’objectif est de se faire rencontrer les gens et d’apporter notre expertise pour faciliter, par exemple, la transmission des exploitations. » Une multitude de services qui ont contribué à augmenter significativement le nombre de sociétaires de la banque qui affiche, en plus, un indice de satisfaction clientèle à la hausse.

Nadège Hubert

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Cartolia, un autre regard sur les territoires
Préserver la ressource en eau potable, gérer les eaux pluviales,...
La CCI Côte-d’Or · Saône-et-Loire accompagne les buralistes de Côte d’Or et de Saône-et-Loire dans leur transformation
La CCI Côte-d’Or · Saône-et-Loire et les deux...
CHANTIER école BFC : " les entreprises sociales font l’économie des territoires "
CHANTIER école travaille avec des entreprises sociales ancrées...
La ville de Genlis est à la recherche d’un porteur de projet pour exploiter un restaurant.
La ville de Genlis porte une ambition de revitalisation et souhaite proposer...
Décarboner sa mobilité sans changer de véhicule : c’est possible !
La décarbonation d’un réseau de transport urbain ou...
Visite du démonstrateur agrivoltaïque à Channay, premier projet à panneaux bifaciaux de France
Les équipes de TotalEnergies basées à l’agence de...
Objectif Cero émissions de CO2
Cero Génération ou Cero pour les intimes s’inscrit parmi...
Événement « Job dating : Mon immersion facilitée en entreprise »
Coorganisé par Creativ’, France Travail, L’OPCO des...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *