TotalEnergies, allié des territoires décarbonés

13 juin 2024

Isabelle Patrier, directrice France du groupe TotalEnergie était le 30 juin à Dijon pour y évoquer la stratégie du groupe, historiquement exploitant des énergies fossiles (pétrole et gaz) et qui en Côte-d’Or et dans la région, met l’accent dans les énergies décarbonées.

Le groupe TotalEnergies est un acteur important de l’emploi dans notre région, avec 338 collaborateurs. Ceux-ci sont employés dans le réseau des 166 stations et la distribution du carburant aux agriculteurs et aux entreprises, ainsi qu’aux ménages (fioul domestique). Mais c’est vers le secteur des énergies renouvelables que la Côte-d’Or et TotalEnergies s’illustrent conjointement. « Nous avons cet enjeu d’être dans le Top 5 mondial des producteurs d’électricité renouvelables en 2030, affirme Isabelle Patrier, directrice France du groupe. On a une agence de production d’électricité renouvelable basée à Dijon qui a déjà développé et mis en service 41 MW en solaire et en éolien, ce qui représente à peu près la consommation de plus de 20.000 habitants » 1 700 MW sont par ailleurs en projet, soit l’équivalent de la consommation de Lyon. Le démonstrateur de Channay, avec sa technologie innovante de panneaux photovoltaïques verticaux a apporté la preuve sur plusieurs saisons de meilleurs rendements sur les cultures plantées sur cette parcelle de démonstration.

C’est aussi à Dijon que le groupe TotalEnergies a installé la première station 100% électrique, non loin de la gare : 17 stations équipées de bornes, 19 sont solarisées. Le groupe a déployé environ 120 bornes de recharge haute puissance en région Bourgogne Franche-Comté et 700 bornes de recharge classiques. Pour Isabelle Patrier, l’enjeu est de taille : rassurer les consommateurs sur les facilités de rechargement de son véhicule électrique avec l’ambition de faciliter le passage du moteur thermique au moteur décarboné. « Notre objectif, souligne Isabelle Patrier, est de réduire l’intensité carbone des produits que l’on distribue et d’accompagner les citoyens, les professionnels, les collectivités dans la transition énergétique. Nous allons faire dans les deux ans 150 M€ d’investissement dans les EnR en BFC qui vont permettre d’irriguer tout un territoire ».

 

Ambition décarbonée

Si Isabelle Patrier ne renie pas les métiers historiques du groupe dont elle est l’incarnation en France, elle met en avant la mutation du mix énergétique de TotalEnergies : « D’abord, rappelons que TotalEnergies ne représente 1,5% de la production mondiale de pétrole et de gaz. Et nous avons un mix énergétique qui se transforme : 65% provenait du pétrole en 2015, c’est 43% aujourd’hui en faisant monter la part du gaz et la part des ventes d’électricité et des molécules bas carbone. Nous sommes en 2024, à 8% des ventes d’électricité bas carbone dans notre mix, on sera à 20% en 2030 et on atteindra 0 émission nette en 2050 en ayant 50% d’électricité, 25% de molécules bas carbone et le reste seront des énergies fossiles, que l’on ne sait pas encore remplacer, notamment en pétrochimie ». À fin 2023, le groupe produisait 23 GW de production d’électricité renouvelable, ce sera 100 GW en 2030 (le parc nucléaire français a une puissance théorique de 61 GW). « Nous sommes, des cinq majors pétrolières mondiales, celle qui investit le plus dans la transition, qui atteint ses objectifs par rapport aux autres et qui prouve que le modèle est durable : on a montré en 2023 que notre activité de production et distribution d’électricité était rentable puisque nous avons dégagé 2Mds de cash flow, ce qui tend à prouver que notre modèle est résilient. Les résultats dégagés par la production de pétrole et de gaz nous permet de financer la production énergétique et on investit chaque année 5 Mds€ dans cette transition ». Selon elle, la région Bourgogne Franche-Comté compte énormément d’atouts pour parvenir à réussir la transition vers le zéro carbone :  « La région BFC a des ambitions importantes en 2030, c’est une région motivée à déployer les renouvelables, à faire sa transition des mobilités, des bâtiments pour réduire son empreinte énergétique. Les citoyens de cette région ont acheté 10.000 véhicules électriques, il faudrait que ce soit 30.000 par an, je pense que c’est faisable, malgré l’arrêt des aides, j’ai l’impression que la dynamique est là. C’est notre rôle aussi de rassurer les consommateurs en disant : vous avez une offre, qui est en train de se déployer, qui est en train d’augmenter, avec une électricité locale qui alimente vos nouvelles mobilités ou vos contrats d’électricité locaux, cela vous permet vous-même de faire votre transition.

L’énergie souveraine est de plus en plus locale, donc l’échelle régionale est idéale pour le développement des énergies renouvelables. La preuve : avant, vous aviez six grandes raffinerie, aujourd’hui TotalEnergies c’est plus de 600 unités de production d’électricité renouvelable. On a un programme de soutien avec des prêts à taux zéro pour les entreprises qui créent de l’emploi : on en a accompagné une quinzaine sur la BFC : cela représente 500 emplois et 600.000 € ».

Antoine Gavory

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

La CCI Côte-d’Or. Saône-et-Loire signe un partenariat avec les maires ruraux
La CCI Côte-d’Or. Saône-et-Loire et les associations des...
Créadie, le concours qui récompense les grands projets des petits entrepreneurs
CréAdie, concours lancé il y a 15 ans par l’Adie,...
BSB et le Village by CACB partenaires pour soutenir l'esprit d'entreprendre
Le Village by CA Champagne-Bourgogne et BSB ont officialisé leur...
Roger Martin voit vert
A l’heure où la décarbonation s’invite dans tous les...
En juillet formez-vous au numérique avec les CCI
Des ateliers en distanciel dont le coût est pris en charge par le...
Lucie Gras, réélue présidente de la Mutualité Française Bourguignonne dite VYV 3 Bourgogne
L’union mutualiste a tenu sa 72ème Assemblée...
Convention de partenariat EDF et France-Travail en Bourgogne-Franche-Comté
EDF renforce son dispositif partenarial au service de ses besoins en...
Des hommes, des territoires et des valeurs dans la durée
Alors que le groupe Elabor fête ses 35 ans en 2024, l’entreprise...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *