Une nouvelle dynamique pour la filière semence régionale.

29 juillet 2015

Une fusion pour un grand pôle semences en Bourgogne Franche-Comté se crée grâce à l’union Val Union et BFC Semences  qui viennent de fusionner pour créer l’union Val Union BFC Semences, une nouvelle dynamique pour la filière semence régionale. Les Unions de Coopératives Agricoles VAL UNION et BFC Semences ont décidé de fusionner leurs activités avec effet rétroactif au 1er  Juillet 2014.

 

 

 

 

 

En créant l’union Val Union BFC Semences, les coopératives Dijon Céréales, Bourgogne du Sud et Interval, avec la participation de 110 Bourgogne et Terre Comtoise, souhaitent donner une nouvelle dimension et redynamiser la filière semences en Bourgogne Franche-Comté, porteuse d’avenir pour l’agriculture régionale.

Du point de vue de la gouvernance, c’est Jean-Louis BAUDARD (ex. président Val Union et adhérent Interval) qui prend la présidence, Michel DUVERNOIS (D.G. Bourgogne du Sud) assurant la direction stratégique et Marc GRANGEOT (responsable semences Dijon Céréales) la direction opérationnelle.

 

La nouvelle union doit valoriser la complémentarité des deux acteurs, en partenariat avec les sélectionneurs et obtenteurs. Elle vise en particulier à porter le développement de la multiplication de semences hybrides (maïs, blé, orges…) et fourragères.

 

DIJONBFC Semences assure à ce jour la production en multiplication de quelques 30  000 T de semences par campagne sur ses 2 stations de Bèze et Genlis (Côte-d’Or). Les coopératives Dijon Céréales, Bourgogne du Sud, Interval, Terre Comtoise et 110 Bourgogne (sans activité) en sont actionnaires.

Ses productions sont assez diversifiées avec des céréales à paille, des protéagineux, oléagineux et fourragères. Son intervention couvre l’accompagnement technique des multiplicateurs, le triage, traitement et conditionnement des semences.

 

 

Val Union, dont les coopératives Bourgogne du Sud, Interval et Dijon Céréales sont actionnaires, avait pour objet jusqu’ici l’organisation de la production et le développement des cultures légumières en Bourgogne Franche-Comté. Suite  à l’arrêt en 2013 des activités du site industriel de Ciel (Saône-et-Loire, légumes de conserve pour le groupe CECAB), l’union a décidé de réorienter les installations de Ciel vers la production de semences de maïs hybrides.

 

 

Val Union avait déjà mis en production quelques 750 ha de multiplication de maïs hybride pour la campagne en cours, la nouvelle union se fixe un objectif de 1 500  à 2 000 ha à moyen terme sur ce dossier. L’union pèse donc aujourd’hui près de 8 000 ha de surfaces en multiplication, dont pour l’essentiel 3 500 ha de blé, 1 700 ha d’orges et 800 ha de soja. Elle s’appuie sur un noyau de 300 producteurs en Bourgogne Franche-Comté. Des essais de production de tournesol et colza semences sont également en cours.

 

 

DIJONL’union Val Union BFC Semences dispose de trois sites. Les stations de Bèze et Genlis (Côte-d’Or) sont majoritairement orientées vers la production de semences au profit des coopératives adhérentes et le site de Ciel (Saône-et-Loire) est orienté aujourd’hui vers la production de semences de maïs, en partenariat avec de nombreux obtenteurs. Ce dernier sera à l’avenir également opérationnel pour le triage de semences fourragères (trèfle violet, luzerne).

 

L’objectif de l’union est d’optimiser, moderniser et saturer l’outil de production pour délivrer des semences toujours plus compétitives et qualitatives aux adhérents des coopératives de l’union. Val Union BFC Semences emploiera 17 salariés, et jusqu’à 60 saisonniers en période de pointe.

 

 

Source Dijon Céréale

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Une seconde session pour la plateforme 100% bio à Aiserey
Le service bio de Dijon Céréales recevait, ce mardi 2 juin, une...
Les rencontres Damier Vert 2015 se sont déroulées à Poinçon
Au pied du silo de Poinçon, 17 variétés de blés...
Moisson d'été 2015 : bilan au tiers du parcours
Voilà quinze jours que la moisson a démarré chez Dijon...
2015, une belle moisson d'été, mais avec des disparités !
La belle collecte d’été de Dijon Céréales,...
Extension des installations de Cérévia, le site de Fos-sur-mer s'agrandit
Cérévia, union de commercialisation qui rassemble 7 groupes...
Mangez frais en achetant local, ouverture de Frais d'ici à Chenôve
Portée par les coopératives agricoles Dijon...
Les orges de Cérévia séduisent les brasseurs et malteurs chinois
Des représentants de COFCO, Dalian Xingze Malt Processing, brasseurs et...
Logia se met en route
Dijon Céréales, Bourgogne du Sud et Soréal mettent en...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.