Traces Ecrites News présente son magazine annuel "60, le best of"

Traces Ecrites News présente son magazine annuel "60, le best of"

Contact :

 Traces Ecrites News

Le magazine est en vente à l’unité sur le site www.tracesecritesnews.fr
dans l’onglet 60, le best of.

Traces Ecrites News présente son magazine annuel  


06 juin 2019

C'est dans les caveaux de l'Hôtel de la Cloche que Christiane Perruchot et Didier Hugue, fondateurs du web média économique Traces Ecrites NEWS ont présenté "60, le best of", magazine annuel économique de 104 pages dédiées aux femmes entrepreneurs du Grand-Est et de Bourgogne Franche-Comté. Prés de 200 convives avaient répondu présent et c'est dans une ambiance conviviale que partenaires et amis ont pu découvrir les portraits de ces femmes qui dirigent des sociétés dans tous les secteurs d'activité, y compris dans ceux identifiés culturellement  comme des secteurs ou métiers masculins. Idée développée par Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté qui prône de "lutter contre les clichés concernant la carrière des femmes dans les filières industrielles"

Retrouvez ci-dessous l'édito de Christiane Perruchot et Didier Hugue, éditeurs, et l'avant propos de Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté

Traces Ecrites News présente le magazine anuuel 60, le best of

Soixante femmes entrepreneures de Bourgogne-Franche-Comté et du Grand Est

La singularité de l’édition 2019 de 60, le best of, le magazine annuel du media en ligne Traces Écrites News, est d’être entièrement dédié aux femmes cheffes d’entreprise.
Alors que les stéréotypes les situent plutôt dans le conseil et les métiers sociaux, domaines où certes elles sont nombreuses, la rédaction a déniché beaucoup plus de dirigeantes dans l’industrie qu’elle ne l’avait imaginé. Culturellement identifiés comme des métiers masculins, la mécanique et la métallurgie sont les deux secteurs d’activité les plus représentés dans cette édition avec dix-sept dirigeantes. Des femmes pilotent aussi des sociétés de transport, d’ingénierie, de biotechnologies, des maisons viticoles.
Les profils des portraits de cette édition sont multiples. Il y a les héritières des entreprises familiales, certaines abandonnant une brillante carrière de cadre salariée, souvent dans un tout autre domaine. Il y a les dirigeantes salariées qui ont su se faire une place avec obstination. Il y a aussi les créatrices de leur entreprise, celles qui ont repris une affaire sans aucun lien familial. Celles qui font cavalier seules et celles qui conduisent l’aventure entrepreneuriale avec leur mari, un frère ou encore que des soeurs !
Alors tout va-t-il pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Les chiffres répondent : pas encore. Aujourd’hui, un tiers seulement des créations d’entreprises émanent de femmes. C’est mieux qu’hier, mais des freins persistent, venant aussi d’elles-mêmes. Seulement 9% des start-up sont créées par des femmes pourtant autant diplômées que les hommes, voire plus dans certains secteurs d’activité. Et pourtant l’égalité dans l’entreprise et la société, ne peut trouver source que dans la mixité, y compris
dans le leadership. Qui oserait encore le contester tout haut ?

Christiane Perruchot et Didier Hugue, éditeurs

Traces Ecrites News présente le magazine anuuel 60, le best of

Lutter contre les clichés concernant la carrière des femmes dans les filières industrielles

Femme et chef d’entreprise ? Fort heureusement, cela n’est plus si rare que jadis. Mais si le fait n’étonne plus, il continue d’être remarqué, preuve que du chemin reste à parcourir… Dans notre Région de Bourgogne-Franche-Comté comme partout en France, l’égalité entre les femmes et les hommes progresse. Il nous faut cependant être volontaires et continuer à œuvrer pour faire bouger les mentalités : celles des hommes, mais aussi celles des femmes.
Parce que la question de l’égalité me tient à cœur et parce que je crois que les avancées ne sont que collectives, j’ai fait de la Fraternité une des priorités de mon mandat comme présidente de Région. Que notre collectivité se mobilise contre les discriminations, l’accès au droit des femmes ou en faveur de l’égalité et de la mixité professionnelles est pour moi une évidence.
Sur notre territoire, cette question est intimement liée au poids relatif de l’industrie dans notre économie, ainsi qu’à son image. Première région industrielle de France, la Bourgogne-Franche-Comté doit, plus qu’ailleurs, lutter contre les clichés concernant la carrière des femmes dans des filières comme la métallurgie ou l’automobile.
Les exemples de celles qui s’illustrent dans ces métiers dits « masculins » et qui font bouger les lignes sont nombreux. . Pourtant faute de candidats et de candidates, chaque année plusieurs milliers d’offres d’emploi restent vacants alors que la demande en main-d’œuvre qualifiée est forte.
Dès l’orientation, il faut combatte les stéréotypes. La Région a ainsi été à l’initiative du « plan égalité », en partenariat avec le Rectorat, pour inciter les lycées à travailler sur la mixité dans les filières de formation trop « genrées ».
De même, lors de leur entrée dans la vie professionnelle, les femmes ont souvent plus d’appréhension que les hommes pour créer leur entreprise. Là encore, nous souhaitons montrer aux femmes qu’elles peuvent et qu’elles savent entreprendre et réussir. Par l’intermédiaire du réseau d’accompagnement à la création d’entreprises BGE, la Région finance des sessions de formation spécifiques qui permettent à des centaines de femmes de lever ces freins. Nous soutenons également le concours « Initiative au féminin », destiné à promouvoir l’entreprenariat au féminin, ou encore les Trophées des femmes de l’économie.
FETE, notre principal partenaire contribue à promouvoir l’égalité professionnelle auprès des acteurs de l’emploi et de la formation . Faire évoluer les représentations demande un travail de fond et d’imprégnation afin de véhiculer auprès des jeunes femmes mais aussi de leurs parents, une image positive des métiers de l’industrie.
Autant d’initiatives qui doivent être encouragées auprès des réseaux régionaux de femmes tels que « K’elles énergies » ou « les Entrepren’Heureuses » pour casser ce plafond de verre.
C’est la société dans son ensemble qui doit évoluer. Les stéréotypes nous enferment malgré nous dans des idées préconçues, en défaveur des femmes la plupart du temps, mais aussi, parfois, en défaveur des hommes. Pour changer les faits, il nous appartient à tous de changer de regard.

Marie-Guite Dufay,
Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté

 

Traces Ecrites News présente le magazine anuuel 60, le best ofTraces Ecrites News présente le magazine anuuel 60, le best ofTraces Ecrites News présente le magazine anuuel 60, le best ofTraces Ecrites News présente le magazine anuuel 60, le best ofTraces Ecrites News présente le magazine anuuel 60, le best of

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

BIFI : L'exemple d'une entreprise locale
L'entreprise BIFI est née de l'idée de son actuel...
17ème édition du concours TALENTS BGE de la création d'entreprise : c'est parti !
Les porteurs de projet et nouveaux entrepreneurs ont jusqu’au 30 avril...
Suramortissement des investissements : une vraie bonne mesure !
Le Premier Ministre a annoncé ce matin un plan visant à stimuler...
La CCI de Côte d'Or délocalise ses réunions de bureau
La Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’or se...
VENTE-PRIVEE MIAM MIAM.
VENTE-PRIVEE crée près de 100 emplois en Bourgogne, dans le cadre...
Sensibilisation aux escroqueries bancaires
La CCI Côte-d’Or s’associe au Groupement de gendarmerie...
Atelier "L'importance de la communication"
Dans le cadre des rendez-vous pèriodiques organisés par la CCI de...
Forum Accessibilité - CCI Côte-d'Or
Pour tout savoir sur les évolutions de la réglementation et les...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.