FRTP BFC, une AG sous le signe du capital humain

FRTP BFC, une AG sous le signe du capital humain

Contact :

Siège FRTP Bourgogne-Franche Comté :
3 rue René Char – 21000 DIJON
03 80 41 93 21- frtpbfc@fntp.fr
Délégation Franche-Comté "Ecopole"
Rue Auguste Lucien Vérité - 25000 Besançon
03 81 41 16 16 - fcomte@fntp.fr

 Edgar Grospiron

"Aucun homme ne naît avec une médaille autour du cou. Chaque champion a dû se construire jour après jour et donner du sens à l’effort, au sacrifice et à la contrainte."

Pour en savoir plus sur la motivation et la performance des individus souhaitant réaliser leurs objectifs, vous pouvez télécharger gratuitement le livre blanc sur : 
http://www.grospiron.net/#section-1/livre-blanc


C'est à la Saline Royale d'Arc-et-Senans que la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté (FRTP BFC) a réuni ses entreprises adhérentes pour son Assemblée Générale. Une assemblée dynamisée par Edgar Grospiron, triple champion du monde et médaille olympique de ski acrobatique, champion hors pair. Face aux évolutions du secteur des Travaux Publics, Vincent Martin, Président, souhaitait faire passer des messages forts à ses adhérents. Et c'est sous la thématique du "évoluer pour survivre" que l'assemblée pleinière s'est déroulée.

L'AG a donc débuté par la conférence d'Edgar Grospiron au cours de laquelle il a pu expliquer les raisons de ses succès de sportif, ensuite Vincent Martin, fortement inspiré par le conférencier, a décliné ses conseils pour les chefs d'entreprises, puis il a présenté les actions du syndicat au bénéfice de ses adhérents.

Edgar Grospiron

Conférence d'Edgar Grospiron 
Vous en saurez plus en consultatnt le site http://www.grospiron.net, voici ci-dessous une synthèse de la conférence "Motiver le capital humain, les secrets d'un champion"

Il y a un champion dans chaque patron

"C’est tout un état d’esprit qui se cultive, il faut penser comme un champion et non pas comme un looseur". Là où les pessimistes voient des problèmes le champion y voit des opportunités. "Dans mon sport, c'est en apprivoisant les bosses, en s'en servant pour se freiner et contrôler sa trajectoire ou s'envoler, qu'elles sont devenues mes amies et m'ont permis d'améliorer mes chronos". Donc la question qu’il faut se poser est, "est ce que ma réponse face au problème crée de la valeur ?".
Si j’envisage le problème comme une expérience positive elle devient un levier.  Ça peut être un obstacle ou devenir un allié. Donc tout part de sa façon de penser, les réactions génèrent des actes. Dans un monde concurrentiel et chaotique avec un regard positif on peut avancer malgré les difficultés.
Autre chose à prendre en compte, le plaisir qui entraine la performance.
Il faut donner du sens à son métier, par exemple, les travaux publics contribuent à l'aménagement du territoire, ils permettent de transporter l’eau dans tous les foyers ainsi que l’internet, les routes...
Donner du sens et du rêve à son action pour continuer à évoluer.

Il faut travailler plus sur ses forces que sur ses faiblesses, cela donne confiance. "Être indulgent sur ses faiblesses et travailler sur ses forces"
De même, il faut sans cesse tarvailler sur les basiques du métier, par exemple, dans le cas du sport d'Edgar Grospiron qui est un sport d'équilibre, le basique est d’avoir les bras devant. "Il faut se mettre la pression sur les basiques qui sont souvent assez faciles à faire mais qui donnent de l’assurance".

Enfin la motivation!
"La logique est de motiver ses salariés car l’entreprise sera gagnante pense t-on, mais en fait cela ne marche pas, il faut motiver les collaborateurs pour leur propre intérêt et non pas dans celui de l'entreprise. Il faut créer les conditions pour que les salariés puissent se réaliser et être motivés, les conditions pour qu’ils apprennent à se connaître, développer leur potentiel pour qu’ils soient les meilleurs". Pour soi-même et pour les autres, il faut se concentrer sur sa valeur plus que sur le résultat qui est la conséquence du potentiel".
Ainsi pour Edgar Grospiron, son entraineur était en fait un manager qui lui a permis de travailler sur son énergie. "Il m’a donné les armes qui valent plus que des médailles".
L’entrepreneur doit trouver les conditions pour que le salarié trouve la motivation.
Et pour être un patron motivant il faut être soit même un exemple et être motivé.

Vincent Martin, Président de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté

Discours de Vincent Martin, Président de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté

1 Les chefs d'entreprises doivent s'adapter en permanece aux évolutions des Travaux Publics

"Que d’émotions en retraçant le parcours d’EDGAR GROSPIRON… !!!
Je vois dans ce parcours bon nombre de similitudes avec le fait d’entreprendre…
J’entends dans le propos de ce champion et plus particulièrement dans la construction de son parcours…, des questionnements auxquels chacun d’entre nous a été confronté…
La question du choix :
Le choix de se laisser dominer par « l’abandon de l’effort » ou « mobiliser l’effort à chaque fois, pour ne jamais abandonner »
Lequel d’entre nous n’a jamais été confronté tout au long d’un parcours de vie à la question du « surpassement » ?
Simplement le fait de vouloir « faire mieux le coup suivant », « de vouloir accomplir chaque tâche dans une démarche de progrès… »,

Le compagnon qui aspire à devenir chef d’équipe, le chef de chantier qui veut comprendre tous les rouages du métier de son supérieur et tendre vers une fonction de conducteur de travaux, ou encore, le salarié qui souhaite s’installer pour se mettre à son compte et entreprendre.

De la même façon qu’Edgar Gospiron observe chaque bosse comme une opportunité, le cadre ou le dirigeant d’entreprise ne doit -il pas analyser chaque difficulté comme une formidable opportunité de progrès, voire de dépassement de soi ?
Rêve de gosse, devenir le meilleur skieur du monde, monter sur la plus haute marche Olympique…
Réalité de l’entreprenariat, regarder chaque affaire, chaque projet, chaque mouvement dans les effectifs, comme une formidable opportunité de renouveau, dans ce monde en mouvement permanent.

Dans ce monde en mouvement, comment imaginer un instant se complaire dans l’inertie ?
Chacun d’entre vous a été confronté à la fameuse répartie de ceux qui ne veulent rien changer : « on a toujours fait comme ça !!! ».
Or, à cette formule, cultivée dans les ferments de l’inaction, ne faut-il pas opposer : « alors il est grand temps de changer !!! »

Les marchés bougent, les décideurs économiques changent avec la montée en puissance des EPCI et des transferts des compétences, les technologies évoluent, les modes opératoires s’adaptent, la dématérialisation est en route, les générations mutent (Y…Z…) !!!
Dans ce contexte, nos entreprises n’ont -elles pas l’obligation d’être en perpétuelle adaptation ???
Les managers que nous sommes ne doivent-ils pas rassurer leurs équipes de façon constante en posant le changement comme une équation qui débouche sur de réelles opportunités de progrès ??

Vivre le changement comme une opportunité
Opportunités de mobiliser d’autre connaissances…,
Opportunité de sortir de sa zone de confort pour tendre vers des solutions adaptées et ainsi monter en compétences.

N’y a-t-il pas rien de pire que d’être parqué enfermé dans des habitudes, lesquelles tuent les stimuli pour aliéner l’esprit, la pensée, la réflexion,

Sans changement, les compétences ne s’engagent-elles pas sur le chemin du déclin ?

« Ne jamais vivre le changement en le repoussant mais plutôt partir en conquête », voilà des messages forts transmis par EDGAR GROPIRON… « pas facile de se développer » dit-il, et il poursuit « encore plus difficile d’entretenir l’élan qui vous porte »

2 Le syndicat en mouvement au bénéfice de ses adhérents

Notre fédération n’a-t-elle pas vécu ces changements ?
Notre fédération ne s’est-elle pas mise en mouvement autrement ?
Nous avons en effet mis en place des sections départementales avec des nominations de présidents et une responsabilisation de ceux-ci, désormais interlocuteurs privilégiés de nos donneurs d’ordres majeurs que sont les Communautés de Communes.
Nous sommes désormais organisés en « pôles services » avec une identification claire « du qui est référent de quoi » dans notre fédération. Ainsi à chacune de vos questions, vous avez un interlocuteur privilégié en capacité de vous répondre.

Aujourd’hui a été entérinée la fusion de nos CFA qui compte 350 apprentis dont le siège sera à l’ECOPOLE de Besançon.
Nous avons mis en place une méthode, une démarche avec l’appui d’un groupe d’entrepreneurs de nos deux territoires pour équiper nos centres de formation qui formeront nos apprentis de demain.
Ainsi nous avons investi pour 1.9 millions d’euros sur le territoire ex Franche-Comté et 1.3 millions d’euros sur le territoire ex Bourgogne dans nos unités de formation (UFA).
Pour reprendre encore une fois les termes d’EDGAR GROPIRON, « il nous faut cultiver cet élan » et pour ce faire, nous avons besoin de vous mes chers entrepreneurs pour apporter vos idées, les faire murir ensemble et les déployer.

Ce travail de réflexion, nous le menons au sein de nos commissions et de nos instances de médiation particulièrement actives et j’en profite pour remercier nos présidents de commissions Santé- Sécurité (Eric Boyer), Formation (Xavier LUGAND), Développement Durable (Christophe RIBETTE), Sociale (Christophe ROUGEOT), la Commission des Marchés aujourd’hui nationale est à décliner au niveau régional, comme cela a été souhaité lors de la réunion du SRTP à Besançon.

Enfin nos observatoires DT DICT présidés par Stéphane Flenet et Stéphane GOBRON.
Ce travail de réflexion mais également de représentation, nous le conduisons également au sein de nos instances telles que CONSTRUCTYS avec sa Présidente Christel RAMEAU, que je remercie également.
Comme vous pouvez le constater les ferments sont là, mais il nous faut encore mobiliser des talents pour nous engager sur du renouveau.
Demain nous avons le devoir d’intégrer dans nos instances de décisions des jeunes entrepreneurs, non pas en disqualifiant les anciens mais bien plus en s’appuyant sur la mémoire collective, nous serons bien entendu capables de capitaliser sur l’histoire en ayant surtout une vision collective basée sur :

- Le service aux adhérents, nous l’avons déjà évoqué,
- La défense de vos intérêts, afin de sensibiliser les décideurs économiques à la nécessité de valoriser et entretenir notre patrimoine en infrastructures…, clé de voûte incontestable du développement économique de nos territoires,
-La défense de vos intérêts face à l’acharnement du Gouvernement au sujet du Gasoil Non Routier ou encore de la Déduction Forfaitaire Spécifique,

Concernant le GNR, je peux vous affirmer que nous sommes mobilisés en région Bourgogne Franche Comté mais aussi sur le plan national avec l’enchainement de rencontres entre Bruno CAVAGNE, Président de la FNTP et le Gouvernement.
Arrêtons ce massacre fiscal à l’encontre de nos entreprises de Travaux Publics qui vont se voir prélevées le peu de résultats qu’elles génèrent chaque année.

Nous ne pouvons accepter une telle mesure alors même que des milliards d’Euros ont été offerts à une certaine catégorie de contestataires.
Tout simplement, laissons-nous entreprendre…

A l'issue de l'AG a eu lieu une séance de "positivisme" avec avec Edgar Grospiron

La dream team de la FRTP BFC
La dream team de la FRTP BFC 

Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté (FRTP BFC)
Le député Rémy Rebeyrotte, député de Saône-et-Loire

Dominique Martin Gendre et Edgar Grospiron
Dominique Martin Gendre, Adjointe déléguée à l'équipement et aux travaux urbains, à la circulation et à la politique de l'âge

Puis le temps du réconfort dans l'une des magnifiques salles de la Saline Royale d'Arc-et-Senans
FRTP BFC, une AG sous le signe du capital humain.FRTP BFC, une AG sous le signe du capital humain.FRTP BFC, une AG sous le signe du capital humain.FRTP BFC, une AG sous le signe du capital humain.FRTP BFC, une AG sous le signe du capital humain. FRTP BFC, une AG sous le signe du capital humain.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Les Travaux Publics en Bourgogne Franche-Comté, ça tourne
C'est dans l'école du cinéma de Claude Lelouch à Beaune...
Signature de la 3ème version de la Charte PME
François Sauvadet, Président du Conseil Départemental de...
GNR/TICPE : Sidération dans le secteur des Travaux Publics !
A l’heure où la profession des Travaux Publics pensait enfin...
Les Trophées des Travaux Publics de l'investissement Local
Vincent Martin, Président de la FRTP BFC, et Ludovic...
La FRTP BFC invite les parlementaires aux « Matinales TP »
Partenaires incontournables des territoires, les entreprises de travaux publics...
Gazole Non Routier, du rififi dans les TP
Vincent Martin, Président de la Fédération...
Invest in Côte-d'Or, au service des entreprises et collectivités.
Avec son équipe dédiée, au service...
Semur-en-Auxois aime les commerçants
En juillet dernier, le Conseil municipal a voté une aide à...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.