Elabor : « Evitons la Vieux-con-nisation ! »

08 octobre 2019

Porté par Gilles Bordes depuis sa création en 89, le groupe Elabor s’est imposé comme un leader dans l’accompagnement des collectivités. L’entreprise spécialiste de la gestion de l’espace public entame un virage majeur pour son avenir. Cette évolution se traduit par une offre toujours plus pertinente pour les communes et par un passage de relais en toute simplicité.

Depuis quelques temps déjà, Gilles Bordes pense à sa fin de carrière et à l’avenir qu’il veut donner à l’entreprise qu’il a monté de ses mains, en débutant seul en 1989. Ses réflexions ont fait leur chemin et il met peu à peu en place les bases d’une transition sereine. « Le risque pour une PME comme la mienne, c’est la vieux-con-nisation ! Un dirigeant qui sait mieux que les autres parce qu’il a réussi un truc et qui sclérose tout le système. Alors, évitons cette vieux-con-nisation ici ! » Habitué à mêler une pointe d’humour à ses propos, le dirigeant n’en reste pas moins vigilant quant à ce qui peut arriver à une entreprise quand son fondateur quitte les murs. Pour que perdure le savoir-faire d’Elabor, il a mis en place un comité de direction qui associe l’expertise des plus âgés et l’innovation des plus jeunes. Pour certains, il aurait pu sembler évident que Gilles Bordes, le père, cède la place à Clément Bordes, le fils, mais il n’en est rien. « Mon nom ne doit pas tout effacer. Je dois d’abord bosser, me défoncer, être irréprochable avant d’envisager de prendre la suite de mon père. Elabor, c’est avant tout une équipe » insiste Clément qui a fait ses premiers pas dans l’entreprise en 2012. Son truc à lui, c’est l’aspect commercial. Quand Gilles Bordes prendra sa retraite, un directeur général prendra sa succession, un homme ou une femme de l’équipe, connaisseur de son sujet et du groupe. Un rôle que Clément ne se sent pas encore les épaules de remplir. « La passation se fait. Je suis sur le devant de la scène mais je ne suis pas seul, il y a un comité de direction et des responsables de services  qui ont toute légitimité. Nous construisons l’avenir en équipe. » Mais que les inconditionnels de Gilles se rassure, il ne s’est pas encore fixé d’échéance pour son départ. « Je veux laisser un train cohérent sur de bons rails et les choses se feront progressivement et naturellement. Je m’écarterai parce que la place sera prise par une nouvelle dynamique, de nouveaux projets, des gens plus jeunes. Pour autant, ce n’est pas mon âge en lui-même qui me fait penser à la passation. » Sans donner de date butoir, le capitaine pourrait quitter la barre d’ici 2 à 5 ans. La réussite d’Elabor dans le projet qu’elle construit aujourd’hui, porté en partie par Clément, pourra en décider.

Groupe Elabor : le codir

De gauche à droite : Christophe Coutout, Directeur travaux, Christelle Genin, Directrice service juridique, Stéphane Trabac, Directeur Commercial, Michèle Besson, Directrice Bureau d'Etudes, Gilles Bordes, PDG, Rachel Deniaud, Directrice administrative et financière

 

Construire l’avenir des communes

Parmi la centaine de collaborateurs, toute une nouvelle génération œuvre aujourd’hui chez Elabor. De leurs idées naissent des projets qui deviennent des réalités. C’est ainsi qu’AGEP s’inscrit lui aussi dans l’avenir de l’entreprise. AGEP pour Assistance à la Gestion de l’Espace Public se veut l’outil des collectivités pour appréhender l’avenir au quotidien. « En nous appuyant sur nos compétences juridiques, techniques et technologiques, nous avons créé une plateforme gratuite destinée aux collectivités de toute taille » explique Clément Bordes. Sur un même espace, une commune peut stocker toutes les données qui la concerne, y accéder d’où elle le souhaite sous réserve d’avoir les codes d’accès et s’y référer grâce notamment, à une cartographie. De l’aire de jeux à la signalisation en passant par les réseaux, la plateforme se destine à faciliter le travail des élus et des équipes de la mairie. « Les plans, photos, arrêtés… Tout est dématérialisé pour un accès simplifié, sécurisé et plus rapide. Fini le post-it avec les coordonnées du référent ou les mesures d’un site qui risque de s’envoler d’un dossier » sourit Clément Bordes. Elabor aide les collectivités à mettre leurs informations en CAGE : collationner, archiver et géolocaliser. A travers un questionnaire simple et accessible, la commune se créé une vision complète  et précise de son territoire. Les équipes d’Elabor peuvent ensuite intervenir en renfort pour apporter leur expertise sur chaque problématique : réseaux, voirie, signalisation, urbanisme, environnement / cadre de vie, travaux / entretien. « Nous accompagnons pour la mise à jour des données sur le terrain ou pour nous assurer de la mise en conformité juridique. Notre bureau d’étude analyse les données à travers un pré-audit puis nous pouvons faire un audit de préconisation pour que les élus abordent sereinement les travaux à mener. » Force de proposition, Elabor peut aussi concevoir des outils spécifiques pour répondre aux questions d’un territoire comme elle l’a fait pour Vignoles. « Notre service informatique a développé une solution dédiée aux espaces verts de la commune. » Avec les prochaines élections municipales, AGEP pourrait devenir un outil incontournable pour aider les nouveaux élus dans leur fonction et faciliter la transmission entre les équipes. Pour mieux appréhender AGEP, Elabor a conçu un site explicatif, simple et accessible. Parfois quelques images valent mieux que milles mots alors n’hésitez pas à cliquez-ici pour savoir si vous êtes prêt pour le mandat 2020.

Pour plus d’informations sur AGEP : Clément Bordes – clement.bordes@groupe-elabor.fr

 

Gilles Bordes sans Elabor

Il n’aime ni pêcher ni voyager et ne se réjouit pas à l’idée d’avoir du temps libre à ne rien faire. Gilles Bordes est loin d’avoir quitté le groupe Elabor mais certains se demandent déjà à quoi il occupera son temps ! « A porter des projets » répond-t-il ! Fan de foot, il fait partie des inconditionnels soutiens du DFCO qu’il suit avec fierté. Depuis quelques mois, un nouveau coup de cœur le guide : le Darcy Comédie. « J’avais 1000 raisons de ne pas y aller. Ce n’est donc pas rationnel mais il s’est passé quelque chose ! » Une rencontre, une histoire et Gilles Bordes a suivi son cœur pour que ce nouveau lieu culturel dijonnais puisse voir le jour. Pour la suite, l’entrepreneur ne manquera pas d’entreprendre de nouvelles choses, il l’assure !

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Francis Pennequin : Pourquoi je suis un maniaque casse-couille maladif ?
Experte reconnue des travaux publics et de la démolition,...
Sonofep : Quand les communes se mettent au vert
Aux côtés des collectivités, des entreprises et des...
FRTP : L'oreille des collectivités
Défendre les intérêts des entrepreneurs des travaux publics...
Entreprise ROGER MARTIN - « Partenaire des communes »
Chez ROGER MARTIN, les travaux publics, c’est une histoire de famille....
Perrbal : Coup de propre dans la ville
Pour donner un cadre de vie agréable à ses administrés,...
Quadran, un locataire durable pour les communes
Expert  des énergies renouvelables, Quadran accompagne les communes...
Cartolia Ingénierie : Un oeil de lynx pour les territoires
Depuis 2017, Cartolia Ingénierie réunit les compétences de...
SMAB : Commune sous protection
Partenaire privilégié des communes de moins de 5 000 habitants,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.