#municipales2020 : La FRTP BFC alerte les élus.es sur les éventuels trous d'air dans la commande publique

#municipales2020 : La FRTP BFC alerte les élus.es sur les éventuels trous d'air dans la commande publique

Info+ :

 

 
Fédération Régionale des Travaux Publics de BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE

Fédération Régionale des Travaux Publics de BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE
Le Samouraï II, 3 rue rené Char - 21000 Dijon
Tél : 03 80 41 93 21  
frtpbfc@fntp.fr
www.frtpbourgogne.com

Délégation Franche-Comté
ECOPOLE TP, Rue Auguste Vérité - 25000 BESANÇON
Tél. : 03 81 41 16 16  
fcomte@fntp.fr
www.frtpfranchecomte.fr


10 février 2020

Partenaires majeurs des collectivités pour l'aménagement de leur territoire, les entreprises de travaux publics contribuent au « bien-être économique et social » de celles-ci, leur permettant d'attirer de nouveaux habitants, des services et de nouvelles entreprises selon Vincent Martin, Président de la Fédération Régionale des Travaux Publics BFC. D'ailleurs, toujours selon Vincent Martin, dans cet objectif et durant ces trois années écoulées, "les collectivités locales vertueuses se sont mises en ordre de marche pour auditer leur territoire, déterminer les besoins des communes, prioriser des actions, élaborer des budgets et engager des travaux". La visibilité ainsi créée pour les entreprises leur permet de former, embaucher et d'investir dans du matériel toujours plus performant. Mais cette spirale vertueuse unissant les entreprises et les collectivités peut-être grippée l'année des élections, du fait du trou d'air dans les commandes. Il a pour conséquences de retarder l'investissement public au bénéfice des territoires et complique la gestion des entreprises de travaux publics.

Communiqué de Vincent Martin, Président de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté aux élus.

"Madame, monsieur,

Les élections municipales qui se tiendront les 15 et 22 mars prochains constituent un enjeu majeur pour le secteur des Travaux Publics. En effet le carnet de commande de nos entreprises (11000 salariés en BFC) dépend pour grande partie de la volonté des décideurs économiques, notamment ceux issus du bloc communal de se positionner en tant que « gestionnaire patrimonial responsable » des infrastructures dont ils ont la charge.

Depuis déjà trois années, consécutivement à la réforme territoriale et à la montée en puissance des EPCI, les collectivités locales vertueuses se sont mises en ordre de marche pour auditer leur territoire, déterminer les besoins des communes, prioriser des actions, élaborer des budgets et engager des travaux…Conscients que les infrastructures constituent un enjeu majeur de compétitivité des territoires, les décideurs économiques s’emploient, au-delà de la nécessité d’entretenir leur patrimoine, à avoir une vision. La vision globale d’un aménagement moderne et intelligent du territoire.

Le lien entre le développement social et économique des territoires et la qualité des infrastructures est désormais établi et n’échappe à plus personne. Plus le territoire est facilitateur de « bien-être économique et social », plus celui-ci attire des citoyens, des services et de nouvelles entreprises.

Au-delà, les enjeux environnementaux ne sont pas à négliger. Bâtir un avenir meilleur ne pourra se faire sans investissements dans les infrastructures. Protéger les territoires existants, prévenir de futures catastrophes et réduire les gaspillages de ressources profiteront à l’ensemble de la société tout en créant les emplois de demain.

Redoutant un nouveau « trou d'air » après les élections de mars 2020, les professionnels des Travaux Publics demandent aux élus sortants, qu’ils ne se représentent ou pas, de continuer à investir pour des réalisations structurantes. Cela concerne bien sûr les routes et les rues, les ouvrages d’art, mais aussi l’éclairage public, les réseaux d’eau et d’assainissement, ainsi que plus généralement le cadre de vie de vos concitoyens.

On le sait, les élections municipales entraînent un fort ralentissement et une reprise tardive des travaux…
Investir aujourd’hui pour éviter de laisser aux générations à venir une dette grise, tel est le crédo porté par notre Fédération.

Notre territoire, ne l’empruntons-nous pas aux générations futures ?

Vincent MARTIN Président de la FRTP BFC"

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

FRTP : L'oreille des collectivités
Défendre les intérêts des entrepreneurs des travaux publics...
Les Trophées des Travaux Publics de l'investissement Local
Vincent Martin, Président de la FRTP BFC, et Ludovic...
FRTP BFC, une AG sous le signe du capital humain
C'est à la Saline Royale d'Arc-et-Senans que la Fédération...
Vincent Martin réélu à la tête de la Fédération régionale des travaux publics de BFC
Vincent Martin a été réélu à...
Les Travaux Publics en Bourgogne Franche-Comté, ça tourne
C'est dans l'école du cinéma de Claude Lelouch à Beaune...
Groupe ELABOR : La gestion de l'espace public à portée de clic
La gestion de l’espace public, par tout ce qu’il recouvre, peut...
Francis Pennequin : Pourquoi je suis un maniaque casse-couille maladif ?
Experte reconnue des travaux publics et de la démolition,...
Travaux Publics, les raisons de l'optimisme
Présidée par Vincent Martin, la première Assemblée...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.