Pennequin : « Sous la poussière : créer de l'espace !!!... »

Pennequin : « Sous la poussière : créer de l'espace !!!... »

Info+ :

Pennequin

www.pennequin.fr

 

PennequinPennequinPennequinPennequin

 

Informations CORONAVIRUS

Nous vivons depuis le mois de mars 2020 une situation inédite due à une maladie nouvelle et très contagieuse. Elle sera vaincue grâce à l’engagement et la responsabilité de chacun d’entre nous.

Retrouvez ici les informations sur la crise du Coronavirus COVID-19 en France :

- les données sur la maladie ;
- les conséquences sur votre santé et votre vie quotidienne ;
- les bonnes pratiques ;
- les mesures gouvernementales prises pour vous aider ;
- les modalités de déconfinement.

www.gouvernement.fr/info-coronavirus

www.bourgogne-franche-comte.ars.sante.fr

 
 Décryptez les règles du déconfinement pour les entreprises avec votre CCI Côte-d'Or Dijon Métropole
Décryptez les règles du déconfinement pour
les entreprises avec votre CCI


13 août 2020

Professionnelle des travaux publics et de la démolition, l’entreprise PENNEQUIN, qui célèbre ses 120 ans en 2020, tente de reprendre un rythme d’activité normal alors que le secteur a lui aussi subi la crise sanitaire de plein fouet.

Avec la Covid-19, l’entreprise PENNEQUIN a suivi la consigne du confinement en mettant son activité en suspens après avoir mis les chantiers en sécurité. « La protection des salariés reste notre priorité » rappelle Francis PENNEQUIN. Quelques semaines plus tard, en réponse aux attentes de l’Etat de voir le BTP relancer ses chantiers, le dirigeant a remis ses équipes au travail après avoir attendu et reçu les masques et protections nécessaires. « Nous avons redémarré graduellement pendant trois semaines puis nous sommes revenus à une activité normale mais le premier semestre affiche une chute de 43% du chiffre d’affaires en comparaison à 2019. » Malgré tout, Francis PENNEQUIN veut rester optimiste, se réjouissant de n’avoir pas eu recours au licenciement mais ayant pourtant dû renoncer aux intérimaires, au remplacement des départs à la retraite et ayant réduit le nombre d’apprentis. « Le but est de garder nos équipes en place mais pour ça, il faut que les commandes reprennent. » Pour garder le cap, l’entreprise PENNEQUIN élargi sa zone d’action géographique.

Francis Pennequin

Dans l’attente des collectivités

« Les entreprises de travaux publics sont l’outil des collectivités au service de l’aménagement du territoire. » Francis PENNEQUIN attend donc désormais que les élus relancent les projets, les appels d’offres et par conséquents les chantiers. Mais là encore, la crise sanitaire a ralenti les choses. « De tradition, les années d’élections communales s’inscrivent parmi les mauvaises années dans les travaux publics. Avec la Covid-19, tout a été accru. » Outre le renouvellement des équipes municipales qui doivent apprendre leur nouvelle mission, le ralentissement du bloc communal a aussi marqué celui des permis de construire, ralentissant également le travail du secteur privé. « On espère maintenant que les élus, anciens ou nouveaux, ont pris conscience du besoin de notre secteur pour ne pas tarder à lancer les projets. » L’activité initiée par les communes représente 36% de la commande publique des TP. Francis PENNEQUIN attend donc avec impatience d’aménager à nouveau la ville, de contribuer à la reconstruire sur elle-même. Dans les prochains mois, l’entreprise va ainsi démolir deux immeubles à Dijon dans le quartier de la Fontaine-d’Ouche. « Il y a encore des constructions des années 50 ou 60 qui peuvent être repensées et méritent d’avoir d’autres projets. Les zones commerciales et industrielles doivent aussi évoluer. » L’entrepreneur rêve ainsi d’un projet pour redynamiser la zone Acti-Sud, à deux pas de son siège social. Surpris que DIJON se développe encore au nord quand les métropoles de même taille se tournent habituellement vers le sud, Francis PENNEQUIN considère que l’axe DIJON – BEAUNE, porte d’entrée de la route des climats de Bourgogne, ne doit plus être délaissé. « Je rêve d’un projet de tram jusqu’à la porte des communes de Perrigny-lès-Dijon et Marsannay-la-Côte, qui desservirait l’habitat d’un côté et les commerces et la zone industrielle de l’autre. En plus, c’est droit et large donc adapté. Je rappelle que la route des climats de Bourgogne commence au centre-ville de Dijon, et demain avec le véritable point départ que sera la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin » En attendant que ce rêve devienne réalité, Francis PENNEQUIN espère le retour des commandes publiques. D’autant qu’avec le lancement de la carrière de l’entreprise à PRENOIS après 14 années de durs combats, il aura désormais la capacité de fabriquer la matière pour alimenter l’activité travaux publics. « On est prêt à reprendre, à créer de l’espace et……. en faisant le moins de poussière possible » sourit-il.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Perrbal : Au service de l'hygiène des communes
A l’heure où l’hygiène est devenue une...
La nouvelle énergie de Roger Martin
Le Groupe familial indépendant Roger Martin poursuit son...
CAUE - Faciliter les projets des élus
Apporter un conseil et une expertise gratuits aux collectivités en...
Rougeot : S'impliquer concrètement pour les territoires
Parmi les acteurs locaux du BTP, le groupe Rougeot fait figure...
Géotec : Des études pour l'avenir
Du centre incendie de Seurre aux tribunes du terrain annexe du stade Gaston...
AJ3M - Le Porte-parole de la sécurité des enfants
Concepteur d’aires de jeux pour les collectivités, AJ3M invite les...
Jérémy Correia veut vendre votre territoire
En milieu urbain et rural, les collectivités se retrouvent et se...
Orvitis : Aménageur de territoire
Dans les communes, Orvitis devient un partenaire privilégié des...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.