Un plan à mettre en place rapidement

Un plan à mettre en place rapidement

Info+ :

La FRTP BFC monte au créneau

Info+ :

Fédération Régionale des Travaux Publics de BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE
Siège régional et envoi courrier : 3, rue René Char – 21000 DIJON
TEL : 03.80.41.93.21 
Délégation territoriale : ECOPOLE, rue Auguste Lucien VERITE, 25000 Besançon


01 octobre 2020

Le 3 septembre, le gouvernement annonçait les mesures d’un plan de relance à 100 milliards d’euros sur deux ans. Si Vincent Martin, président de la fédération des travaux publics de Bourgogne-Franche-Comté voit ce programme de bonne augure, il n’en alerte pas moins sur la nécessité d’agir vite.

« Sur 100 milliards d’euros, 3.8 milliards sont destinés aux travaux publics » précise Vincent Martin, président de la fédération des travaux publics de Bourgogne-Franche-Comté, satisfait que son secteur d’activité n’ait pas été oublié. Ces sommes vont ensuite être déclinées en région. Le plan de relance initié par l’Etat va cependant impacter plus encore les travaux publics, avec des retombées indirectes notamment à travers la rénovation énergétique. « Nos entreprises maitrisent déjà certains concepts dans les domaines du photovoltaïques, de l’hydrogène, du biogaz, en détenant principalement de nombreux centres d’enfouissement à leur actif. » Le gouvernement compte également s’attaquer aux fuites d’eau en prévoyant 220 millions d’euros pour l’accélération de la rénovation des réseaux d’eau. Bien que l’Outremer soit particulièrement ciblé, Vincent Martin rappelle que c’est un combat mené de longue date par les travaux publics sur notre territoire. Plus engageant localement, le plan de relance prévoit un budget de 11 milliards d’euros pour les transports tant pour des pistes cyclables que les transports du quotidien. « Cela va générer des infrastructures donc du travail pour les entreprises des travaux publics. »

Une bouffée d’oxygène pour les collectivités

Le plan de relance met également l’accent sur le verdissement des métropoles et agglomérations. « Cela passe par des aménagements urbains et donc par les travaux publics. Aménager un cœur de ville, embellir les rues, réaliser des zones piétonnes ne se limitent pas à mettre de l’herbe partout. Il faut aussi intégrer des minéraux et de la pierre. » Les collectivités vont pouvoir bénéficier de dotations par l’intermédiaire des préfets pour financer leurs projets. « Je suis rassuré de savoir que les communes et les communautés de communes ont déjà déposé des dossiers mais la procédure administrative ne doit pas tout ralentir. Entre la mise en place des dossiers, du financement puis de la sortie des appels d’offre, les mises en chantier pourraient n’avoir lieu que dans six mois. Il faut aller plus beaucoup vite et éviter l’inertie ! » Que ce soit à travers les dotations d’équipement des territoires ruraux, DETR, ou les dotations de soutien à l’investissement local, DSIL, « l’argent est là » pour Vincent Martin. « Les dotations ont un effet multiplicateur. Plus l’Etat aide les collectivités, plus les projets sont nombreux et importants. C’est maintenant aux élus d’avoir des idées pour justifier d’une enveloppe, et aux services de sortir les dossiers. Nous y serons très attentifs. » Pour le représentant régional des travaux publics, certains projets des collectivités peuvent être mis en chantier rapidement sans avoir à attendre mars 2021 pour donner le premier coup de pelle. « Le plan de relance va redonner du souffle à l’investissement public local et être une bouffée d’oxygène pour nos entreprises, à condition d’engager rapidement les projets. » Martelant cette nécessité d’action, Vincent Martin rappelle également qu’il n’oublie pas le contrat de plan Etat-Région qui se poursuit jusqu’en 2022.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Perrbal : Au service de l'hygiène des communes
A l’heure où l’hygiène est devenue une...
Pennequin : « Sous la poussière : créer de l'espace !!!... »
Professionnelle des travaux publics et de la démolition,...
La nouvelle énergie de Roger Martin
Le Groupe familial indépendant Roger Martin poursuit son...
CAUE - Faciliter les projets des élus
Apporter un conseil et une expertise gratuits aux collectivités en...
Rougeot : S'impliquer concrètement pour les territoires
Parmi les acteurs locaux du BTP, le groupe Rougeot fait figure...
Géotec : Des études pour l'avenir
Du centre incendie de Seurre aux tribunes du terrain annexe du stade Gaston...
AJ3M - Le Porte-parole de la sécurité des enfants
Concepteur d’aires de jeux pour les collectivités, AJ3M invite les...
Jérémy Correia veut vendre votre territoire
En milieu urbain et rural, les collectivités se retrouvent et se...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.