Ladoix-Serrigny, le village qui grandit, présenté par son maire, Chantal Gauthray

Ladoix-Serrigny, le village qui grandit, présenté par son maire, Chantal Gauthray

Info+ :

Ladoix-Serrigny
Contact

Mairie de Ladoix-Serrigny
Place de la Mairie
21550 Ladoix-Serrigny
Tél. 03 80 26 41 74
Email : mairie@ladoix-serrigny.fr

 

 

Entreprise Rougeot, Un partenaire engagé pour les communes et leur média

Entreprise Rougeot, Un partenaire engagé pour les communes et leur média 
L’histoire de l’entreprise Rougeot s’inscrit au plus près des communes du département. Sur le modèle de leur père, Hubert Rougeot, Christophe et Thierry s’engagent dans leur territoire. Quand leur aîné était élu local, les deux dirigeants choisissent de soutenir des actions de mécénat auprès des clubs sportifs ou d’associations culturelles. Pour l’entreprise Rougeot, c’est une façon concrète de participer au bien-être du territoire. Avec ses différentes activités, l’entreprise intervient du nord au sud de la Côte-d’Or, aux côtés des collectivités de toutes tailles pour les accompagner dans la réalisation de leurs projets. Pour combiner ses différents aspects, l’entreprise Rougeot poursuit son implication en choisissant d’accompagner l’Echo des Communes. Son soutien s’est naturellement tourné vers la rubrique "Au cœur de communes", destinée à valoriser le territoire et ses acteurs publics. 
www.rougeot-tp.com


04 novembre 2019

Le village de Ladoix-Serrigny ne cesse de grandir en population et de remplir l'espace constructible. L'équipe municipale entend maîtriser l'attractivité d'un village au cadre particulier. Il s'étend au pied de la colline de Corton et son histoire remonte aux Celtes.

C'est en 1988 que quatre hameaux proches d'un bourg décident de ne plus former qu'un seul village, Ladoix-Serrigny. La nouvelle commune prend alors le nom du hameau au pied des vignes de la colline de Corton et du bourg autour de l'église du XIIIème siècle. Les noms des hameaux de Buisson, Neuvelle et Corcelles restent inscrits sur une fontaine installée en 2017 sur la place de la mairie pour ne pas disparaître.

« Une urbanisation raisonnée »

« Avec l'extension et l'urbanisation, il n'y avait plus de séparation entre la commune de Serrigny et le hameau de Ladoix » explique Chantal Gauthray, maire sans étiquette de Ladoix-Serrigny depuis 2016. Chantal Gauthray est conseillère municipale depuis 2001, elle a été élue maire « par accident » à la suite de la démission de Vincent Lucotte. Le village qui est chef-lieu de canton fait partie de la communauté d'agglomération Beaune Côté Sud et du Pays Beaunois.

 

Chantal Gauthray  village de Ladoix-Serrigny

Cette urbanisation s'est principalement constituée à partir des années 1970 au point de remplir l'espace entre la D974 et la mairie. Aujourd'hui, les constructions continuent mais les terrains constructibles se font de plus en plus rares, il s'agit surtout de combler « les dents creuses ». Il faut alors compter environ 100 euros du m² pour acquérir un terrain viabilisé, ce qui se situe dans une fourchette haute de prix en zone rurale dans la Côte-d'Or.

L'enjeu pour le conseil municipal est de procéder à « une urbanisation raisonnée » pour pouvoir « satisfaire les habitants au niveau de nos structures ». À quelques kilomètres de Beaune, « on tient à garder notre identité de commune rurale » indique madame le maire. Aujourd'hui, les ladoisiens sont près de 1.900.

 

Le village de Ladoix-Serrigny

Les places de la mairie et de l'église ont été rénovées en 2017 et 2018, des travaux pilotés par le maître d’œuvre Vincent Maillot pour un budget de 350.000 euros. Parmi les différents soutiens, le Département a été le plus important contributeur avec 100.000 euros de subventions dans le cadre de Cap 100% Côte-d'Or. Récemment, au hameau de Buisson, les différents réseaux ont été enfouis et les canalisations rénovées. La voirie est en cours de réfection. Le tout représente 330.000 euros avec très peu d'aides extérieures. Cela afin de souligner le charme de l'ancien hameau de vignerons.

« Un riche tissu médical »

Le village compte une école élémentaire de 150 élèves et une école maternelle de 70 élèves en regroupement pédagogique intercommunal (RPI) avec Chorey-lès-Beaune. À la rentrée 2019, une classe de la maternelle a été fermée. Chantal Gauthray souligne aussi l'existence d'un « riche tissu médical » : pharmacie et maison médicale (médecins généralistes, sage-femme, gynécologue, psychologue, kinésithérapeute...). « Cela donne un certain confort aux habitants qui ne sont pas obligés de se déplacer jusqu'à Beaune ». L'agence postale est toujours active et l'équipe municipale ne souhaite la transformer en agence communale. La gendarmerie la plus proche est à Nuits-Saint-Georges.

Le village de Ladoix-Serrigny

Traversée par une ancienne route nationale (D974), deux autoroutes (A31 et A36) et une voie ferrée, la commune est particulièrement attentive concernant son DICRIM (document communal d'information sur les risques majeurs), notamment au sujet du transport des matières dangereuses. Heureusement, aucune crise n'est survenue ces dernières années.

Le principal employeur de la commune est l'entreprise Savoye avec environ 200 collaborateurs. Savoye fabrique des solutions de commandes automatisées (par exemple des chariots pour les centres logistiques d'Amazon). Si le siège social de l'entreprise est aujourd'hui à Dijon, c'est  bien à Ladoix-Serrigny que son histoire a commencé dans les années 1960.

« Premier village de la côte de Beaune »

Ladoix-Serrigny se revendique « premier village de la côte de Beaune » quand on vient du nord. On compte douze viticulteurs. « L'économie du vin a un impact très important sur la vie de la commune, tout dépend de cette activité viticole » explique Chantal Gauthray. D'où la formule « quand le vin va, tout va ». Depuis 2010, le village a sa propre vigne communale d'un hectare.

 Le village de Ladoix-Serrigny

Terroirs de nos villages

Au total, en AOC, il y a 370 hectares de vignes sur Ladoix-Serrigny (la commune faisant 2.500 hectares dont 1.300 hectares de forêts). Attention, les amateurs de vins savent qu'il n'y a pas d'appellation ladoix-serrigny mais bel et bien une appellation ladoix pour laquelle 23 hectares sont classés en premier cru (dont les parcelles les Vergennes, le Rognet, la Maréchaude, les Basses Mourottes...). Les grands crus de Ladoix se retrouvent à présent dans les appellations de la colline mythique : corton et corton-charlemagne.

Le village de Ladoix-Serrigny
Colline de Corton 

La dimension touristique de la commune est, elle aussi, liée au monde du vin avec un développement de l’œnotourisme. Certains vignerons jouent particulièrement le jeu : le domaine Michel Mallard et Fils, le domaine Cornu Edmond et Fils ou encore le domaine maintenant mené par Julie Chevalier. Aujourd'hui, Vincent Lucotte est toujours adjoint au sein du conseil municipal et participe aux réunions de l'office de tourisme pour suivre ces dossiers qui sont devenus une compétence de l'intercommunalité.

Le village de Ladoix-Serrigny
Vue depuis Ladoix

Depuis trois ans, la véloroute mène à Ladoix-Serrigny depuis Santenay, traversant le village et le coteau. À terme, elle se prolongera jusqu'à Dijon. Les gares les plus proches sont à Corgoloin et à Beaune. Les accès autoroutiers sont situés à Beaune-Saint-Nicolas pour l'A6 et l'A31 ainsi qu'à Nuits-Saint-Georges pour l'A31.

Un véritable dynamisme associatif

La vie associative est très riche à Ladoix-Serrigny puisque 500 personnes sont adhérentes du Foyer Rural qui regroupe plusieurs sections d'activité (culture, sport, loisirs...). René, l'époux de Chantal Gauthray a présidé pendant 30 ans cette association qui existe depuis 1986. La présidente actuelle est Dominique Lachaume. La commune compte aussi une Maison des associations et une bibliothèque. Le dynamisme est tel que les villageois commencent à manquer de salles libres.

 

Le village de Ladoix-Serrigny
City stade
 

Les activités sportives extérieures se font sur le site des Lauchères : foot, tennis, city stade, skatepark, parcours de santé... L'ensemble est financé par la commune avec des subventions de l’État, de la Région et du Département.

Une association de la Saint-Vincent est évidemment présente, la dernière grande Saint-Vincent tournante a eu lieu en 1984 et la prochaine aura lieu en 2024. L'association Promotion Ladoix organise tous les premiers dimanches de juillet une « Ballade gourmande » qui accueille environ 3.000 personnes pour faire une boucle dans le coteau jusqu'à la cour du clos de Rancy.

Un peu d'histoire

Si la dénomination Ladoix-Serrigny a été fixée relativement récemment, on retrouve pourtant un ancien toponyme au Moyen-Âge : « La Doiz de Serrigny », attesté en 1304. L'origine de ce nom vient du celte douix signifiant source ou fontaine. La source donne naissance à la rivière la Lauve qui est un affluent de la Bouzaize. L'étymologie de Serrigny nous mènerait au latin sario signifiant sarcler ou cultiver selon l'érudit Henry Gruère, membre de la Société d'histoire et d'archéologie de Beaune, qui a écrit une monographie sur la commune de Serrigny en 1968 (la plupart des informations suivantes en sont issues).

Le village de Ladoix-Serrigny
Place de l'église
 

À proximité d'une voie antique, la localisation a été très fréquentée dès l'époque celtique. À la période gallo-romaine, Henry Gruère fait l'hypothèse d'une installation de 700 habitants puis d'un déclin frôlant la disparition durant le haut Moyen-Âge. En revanche, à partir du XVIème siècle, le village grossit rapidement. À la fin du XVIIIème, l'historien bourguignon Claude Courtépée évoquait les vestiges d'habitats anciens présents dans le sol : « on ne peut labourer ni champ ni vigne qu'on ne trouve des fondations ».  

Le patrimoine de Ladoix-Serrigny

La chapelle Notre-Dame du Chemin remonte au XIème siècle. Elle aurait été bâtie près du lieu d'une source miraculeuse. Un puits subsiste avec des éléments celtiques. Selon Henry Gruère, cette dénomination « du chemin » est unique dans toute la Bourgogne. C'était un lieu de pèlerinage pour les duchesses de Bourgogne et une halte sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. À la révolution française, la chapelle fut transformée en bâtiment agricole.

Le village de Ladoix-Serrigny
Notre-Dame du Chemin

Au milieu du bourg de Serrigny, l'église Saint-Marcel remonte au XIIIème siècle pour le chœur et le transept. La charpente du clocher date de 1774. Saint Marcel est le protecteur des moissons et des vendanges.

Le village de Ladoix-Serrigny
L'église Saint-Marcel

Le château fut habité par Robert de Serrigny dès 1020. Il passa de mains en mains jusqu'à Marie de Bourgogne, demi-sœur de Charles le Téméraire, en 1469. Le château actuel est l’œuvre de Pierre Brunet de Chailly, président de la chambre des comptes de Paris, qui érigea la seigneurie en comté en 1700. En 1908, le château devint la propriété du prince Félix de Mérode à la suite de son mariage avec Françoise de Clermont-Tonnerre. La famille résida là jusqu'en 2011.

Le village de Ladoix-Serrigny
Le vieux moulin

On compte quelques belles maisons dont « la Miotte », un ancien rendez-vous de chasse, et un vieux moulin dit le « Moulin de la Camille » où l'on trouverait deux cellules encore bien conservées de l'ancien monastère de Saint-Roch datant de 1640. Le bâtiment de la mairie a été inauguré en 1840. Le lavoir de Ladoix, au bord de la Lauve, datant de 1844, fait partie de ces bâtiments pittoresques de Ladoix-Serrigny.

 

Ladoix-Serrigny
Blason

Armoiries dessinées en 1983 à partir des armes de la famille de Clermont-Tonnerre :

« De gueules à clés d'argent passées en sautoir accompagnées en pal d'une croix triple d'or »

 

Ladoix-Serrigny
Fontaine des hameaux

 

Ladoix-Serrigny
Lavoir

 

Ladoix-Serrigny
Château

 

Ladoix-Serrigny
Ecole primaire

 

Ladoix-Serrigny
Eglise Saint-Marcel

 

Ladoix-Serrigny
Ancien relais de chasse

 

Ladoix-Serrigny
Monument aux morts

 

Ladoix-Serrigny

D974

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

En passant par Gissey sous Flavigny...
Gissey a été pendant longtemps partagé entre un grand...
Visite au coeur de la Vingeanne
L’Echo des communes vous emmène...
Echannay raconté par son maire, Laurent Streibig.
Réélu maire de sa commune et nouveau Président de la...
Flavigny... anis au pays des merveilles ou un village raconté par ses habitants.
Planté à 421 mètres d’altitude, sur un promontoire...
Nicola Urbano, maire de Fontaine Française raconte son village
Nicolas Urbano, maire de Fontaine Française ou l’art de vivre...
Saint-Jean-de-Losne, le réveil de la belle endormie ?
Saint-Jean-de-Losne, "La perle d'eau" ou comment un maire se débat dans...
Si Bure-les-Templiers m'était conté... avec Jean Charles Colombo, maire de son état !
Au détour d’un route sinueuse, il me faut freiner sec, une harde...
Beaune hier, aujourd'hui, demain... Beaune des grands crus et d'une visite "passion minérale" avec Alain Suguenot
De Beaune vous connaissez les Hospices, les tuiles vernissées qui ont...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.