#nosintercos En Forêts Seine et Suzon rencontre 100% transition énergétique, environnement et nouveaux habitants avec Catherine Louis !

#nosintercos En Forêts Seine et Suzon rencontre 100% transition énergétique, environnement et nouveaux habitants avec Catherine Louis !

Info+ :

 

 

Communauté de Communes Forêts Seine & Suzon

4 bis rue des écoles

21380 Messigny-et-Vantoux

Horaires d'ouverture au public

lundi de 9h à 12h

jeudi de 14h à 17h

vendredi de 9h à 12h

Accueil téléphonique

tous les jours de 9h à 10h  et de 14h à 17h

https://cc-forets-seine-suzon.fr/

 

Office de tourisme

 Place de l'église

21 440 Saint Seine l'Abbaye

https://cc-forets-seine-suzon.fr/tourisme/

 

 LES 25 COMMUNES

Champagny

Bligny-le-Sec

Curtil-saint-Seine

Chanceaux

Étaules

Darois

Frénois

Francheville

Léry

Lamargelle

Panges

Messigny-et-Vantoux

Prenois

Pellerey

Poiseul-la-Grange

Poncey-sur-l’Ignon

Saint-Martin du Mont

Saint-Seine l’Abbaye

Saussy

Savigny-le-Sec

Trouhaut

Turcey

Villotte-saint-Seine

Vaux-Saules

Val-Suzon

La Réserve naturelle régionale du Val Suzon, fêtait ses 10 ans du label Forêts d'exception en 2021


09 février 2022

Cette première intercommunalité Côte-d'Orienne à avoir été créée (avec celle de François Patriat) s’est en premier lieu appelée Communauté de communes du Pays de Saint-Seine. En 2014, l’Etat souhaite expressément qu’elle passe de 20 à 25 communes. S’ajoutent ainsi 5 communes périurbaines aux 20 petites communes rurales portant à 7500 le nombre d’habitants. Une ruralité à laquelle est attachée Catherine Louis qui œuvre pour donner souffle et énergie à des territoires, sans nul doute plus fragilisés par la disparition des services divers et variés, mais pas moins vivants et forts dynamiques ! Suivez cette balade champêtre-forestière autant qu’instructive avec madame la présidente entre... Forêts, Seine et Suzon !

Sur ce territoire ancré dans la nature où la Seine et le Suzon prennent leur source au cœur de vallons et de forêts, Catherine Louis préside une des plus petites intercos de Côte d’Or, une taille qui n’est pas un frein au développement, à l’innovation, au bien-être des habitants même si on y souffre de la disparition des services de proximité et des services publics. « Et c’est précisément dans ce contexte que la communauté de communes va jouer tout son rôle pour accompagner les élus dans un contexte un peu compliqué, un doux euphémisme ! Notre rôle d’élus communautaires est d’apporter des services au public, des services publics, des services à la population pour éviter d’avoir à se déplacer jusqu’à Dijon. Depuis des années, nous avons mis en place tous les services qui permettent aux parents de voir, sereinement, les enfants accéder à l’éducation in situ grâce aux nombreux services périscolaires ».

Pour bien situer le contexte de ce territoire particulier, madame la présidente plante le décor d’un environnement naturel d’exception avec un immense couvert forestier, qui souffre des changements climatiques depuis plusieurs années et nécessite une attention et un œil vigilant. Un travail avec l’ONF (office national des forêts) permet d’étudier la résilience des essences. Forêts Seine et Suzon ce sont des sources, des ruisseaux, des petits cours d’eau, des rivières, source d’énergie importante qui permet d’alimenter en eau la totalité des habitants du territoire de la com-com. Une attention particulière est portée à sa préservation, à sa qualité et à sa répartition équitable entre activités agricoles et consommation humaine. On veille à son juste prix et à la sensibilisation des habitants à l’entretien des réseaux.

« Un environnement magnifique, riche, sensible, à préserver et à faire découvrir aux jeunes générations. »

Ici, nous sommes sur un « Territoire énergies positives », un label fièrement mis en avant. « Nous avons une Charte forestière de territoire à laquelle est accolée une filière bois, la chance d’avoir créé un parc éolien il y a 12 ans, ce qui nous inscrit dans la transition énergétique. »

©Catherine Louis

La Charte forestière de territoire permet, au travers de sa filière bois, de sensibiliser les élus au développement durable. Ainsi 9 chaufferies bois ont été installées sur investissement intercommunal, les communes reversant une part à la com-com. Une filière gérée exclusivement en local avec du bois d’ici et pas d’ailleurs par des forestiers du territoire, une unité de séchage et de stockage créée par la com-com à Francheville. Pour compléter cette boucle vertueuse, un agent intercommunal est dédié à l’approvisionnement et à l’entretien des chaufferies.

Un travail très constructif est entrepris avec l’OBF (office français de la biodiversité) au sujet de la Réserve naturelle régional du Val Suzon, labellisée Forêt d’exception, qui s’étend sur une superficie d’environ 3 000 ha et comprend les massifs forestiers situés de part et d’autre du cours du Suzon qui a fêté ses 10 ans en 2021. Plus de 80% de la diversité floristique des forêts calcaires du nord-est français sont présents dans le Val Suzon. 70 espèces présentent un caractère rare ou en limite d'aire. On y trouve 18 des 34 espèces de chauves-souris présentes sur le territoire national. Papillons, oiseaux, champignons ou chats forestiers sont autant d'espèces présentes et à inventorier, parmi lesquels 11 espèces d’oiseaux d’intérêt européen.

La réflexion de la com-com en termes de développement durable et de Territoire énergie positive porte également sur la méthanisation agricole.

 

LES COMPETENCES DE L’INTERCO

Côté Enfance jeunesse, Catherine Louis présente le large panel de possibilités offert aux familles grâce aux 5 pôles périscolaires, leur directrice et nombreux animateurs proposant des activités variées en termes d’éducation à l’environnement notamment. Un travail d’animation et de sensibilisation à la forêt et ses nombreuses ressources (sans oublier l’imaginaire) auprès des plus jeunes s’effectue en lien avec le PETR Seine et Tilles (pôle d’équilibre territorial et rural) grâce au renfort des animatrices Charte forestière et Natura 2000.

Au fur et à mesure de l’augmentation du nombre de jeunes sur un territoire qui voit arriver de nouvelles familles, la com-com adapte son offre. On entreprend la construction du nouveau pôle de Savigny le Sec avec un bâtiment ossature bois et répondant drastiquement aux normes environnementales, financé dans le cadre CAP 100% Côte d’Or. Il devrait être opérationnel pour la rentrée 2022.

Et un projet à Darois avec l’extension du pôle existant en doublant la surface de la salle d’activité, en isolant la verrière, en créant 10 sanitaires ainsi qu’un bureau administratif, un local ménage/poubelles, en réaménageant l’entrée, en traitant les vitres et la clôture sécurisée du terrain qui fait apparaitre un budget de travaux à hauteur de 480 000€. Ces travaux, ainsi que la maitrise d’œuvre, seraient éligibles aux subventions de la CAF à hauteur de 120 000€ dans le cadre des fonds locaux et de l’état au titre de la DETR à hauteur de 50% du HT Pour un reste à charge d’environ 155 000 €.

©Catherine Louis

Côté tous petits, on se rapproche au plus près des nouveaux besoins des habitants qui s'installent, rajeunissant la population du territoire. Pour Catherine Louis, c’est un sujet fort porté par la com-com pour un maillage raisonnable et raisonné des modes de garde.

On met ainsi en œuvre, sur un terrain mis à disposition par la commune, la réalisation d’un accueil de 12 dans une micro-crèche flambant neuve à Messigny et Vantoux tout en voyant grand par des bâtiments modulaires en bois permettant une certaine extension. La charge de l’investissement étant à charge de l’intercommunalité soutenu par la CAF et l’Etat.

Un autre projet voit le jour à Darois. Les aides de la CAF permettraient à la collectivité d’investir en bénéficiant d’aides bonifiées par le plan Rebond de la CAF. Sur une construction similaire à celle envisagée sur la commune de Messigny et Vantoux, le budget d’investissement est estimé à 400 000 €. Ce projet pourrait bénéficier des aides de la CAF au titre du PLAN Rebond 2021 à hauteur de 215 000e et des aides de l’Etat au titre de la DETR dans une fourchette maximale de 50% plafonnée à 80% de subvention (soit 105 000€) auxquels s’ajoute une part CAP 100 % Côte-d’Or. Le reste à charge de la collectivité serait ainsi de 80 000€.

La partie nord-ouest du territoire est suffisamment couverte par la présence des assistantes maternelles.

DE LA COMPETENCE ECONOMIQUE

L’intercommunalité a à sa charge l’aménagement de la Zone d’activités économiques de Cestres à Saint Martin du Mont. Un site un peu excentré, certes, mais qui bouge après un long moment. De nombreuses parcelles sont vendues et certaines sont déjà construites. Olivier Bys y a ouvert sa brasserie du Bois des Mousses et le SDIS (service départemental d’intervention et de secours) y implante, dès ce printemps, le centre de secours de Saint-Seine-l’Abbaye sur une parcelle de 2 800 mètres carrés, cédée par la communauté de communes pour la somme symbolique de 15 €, un bâtiment de 600 mètres carrés, qui comptera quatre travées et sera adaptée au personnel tant féminin que masculin.

LA 21ème MAISON FRANCE SERVICE de Côte d’Or, un chiffre symbolique s’il en est pour madame la présidente, a ouvert ce mois de janvier à Saint Seine l’Abbaye. Sur le même site on trouve les 7 partenaires obligatoires, parmi lesquels l’agence postale intercommunale auxquels s’ajoute l’office de tourisme. Deux agents y sont dédiés.

L’Espace numérique créé il y a 3 ans, se trouve dans l’enceinte de la médiathèque de Saint Seine. L’espace doté d’un conseiller numérique pour accompagner les jeunes et les plus âgés mal à l’aise avec l’outil ou peu, voire pas du tout, équipés de matériel propose de nombreuses animations créant ainsi du lien social.

DE LA MOBILITE, pour donner suite à toutes les réformes qui sont passées par là, la com-com se saisit de la compétence à l’été 2021, sans pour autant acheter des bus pour mettre à disposition de la population. « On réfléchit avec les élus, mais pas tout seuls, on va associer les habitants et faire en lien avec le Pays Seine et Tilles, car il n’y a rien de plus stupide que de vouloir organiser de la mobilité sur un seul et même territoire sans se concerter avec les voisins. On y travaille avec le Pays Seine et Tilles depuis 20 ans pour créer des interconnexions. Le Pays ce sont 3 intercos, Forêts Seine et Suzon, Tille et Venelles, COVATI et l’intérêt est de mettre les projets en commun pour une mobilité cohérente et applicable sur l’ensemble du vaste territoire des 3 com-com. Transport à la demande ? Plateforme de covoiturage ? Utiliser des véhicules à énergie électrique, à hydrogène ? Beaucoup de questions et des aménagements pour les communes et l’intercommunalité… Beaucoup d’écoute des besoins des citoyens quand on sait que sur le périmètre du PETR se trouvent des entreprises phares comme VALDUC, SEB, les transports Cordier où travaillent les gens qui vivent ici ! ». Une étude a été lancée dans le sens de la cohésion pertinente de la mobilité s’adaptant pleinement à la population, financée par l’ANCT (agence nationale de cohésion des territoires).

LE TOURISME tient une place prépondérante en Forêts Seine et Suzon ! Les sentiers y sont particulièrement nombreux et bien entretenus et la demande d’en créer de nouveau est prégnante. Des aménagements seront initiés par l’ONF.

 

Une communauté de communes dans le move (prononcer mouve) dont Catherine Louis souhaite qu’on retienne qu’on y est fort sensible à l’environnement naturel, à l’environnement, au mix énergétique «  ce n’est pas parce qu’on n’est ni grand ni nombreux qu’on ne doit pas être porteurs de projets d’avenir, surtout au 21ème siècle où l’énergie sera un sujet du quotidien avec une préoccupation majeure pour l’eau… ici l’environnement fait partie de nos gênes, pas simplement de la singularité du territoire, on vit avec l’eau et la forêt… pas à côté… pour une pérennité, tout en connaissant la fragilité des milieux ! ».

Une présidente à l’ADN forêts, pour qui chacune de ses fonctions de maire, de présidente d’intercommunalité, de conseillère départementale, apporte une satisfaction différente assumée avec constance, conviction et détermination… La grande proximité des 250 habitants et du conseil municipal, 8h hebdomadaires de secrétariat de mairie et aucun service à la mairie de Val Suzon… A l’intercommunalité, ce sont des services, des agents pour l’accompagner, des élus pour un travail d’équipe, une petite distance des citoyens qui, de facto, ne comprennent pas bien les rôles et missions de la com-com… Au Département ce sont des sportifs de haut niveau, des associations, des dossiers fédérateurs pour l’ensemble des communes de Côte d’Or.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Chenôve collée au coeur... 10 engagements, 120 propositions c'est le pari tenu de Thierry Falconnet
Renaturer Chenôve au cœur de la ville en Grands Chantiers,...
A Marsannay-le-bois, le bien vivre à la campagne c'est un petit bonheur du quotidien pour Christophe Monot... Rencontre !
Marsannay-le-bois, c’est un beau village situé sur les premiers...
A Trochères, la participation des habitants n'est pas une légende ! Embarquement immédiat avec Nathalie Gavoille...
Quand on n’a pas un radis, l’aménagement de la...
Préserver la qualité de vie des gibriaçois ? C'est la priorité de Christophe Lucand maire de Gevrey-Chambertin !
Gevrey-Chambertin ce sont 3000 habitants et autant de forêts que de...
CAP Val-de-Saône, le territoire au fil de l'eau
La CAP Val-de-Saône, Communauté de communes Auxonne-Pontailler-Val...
#nosintercos A la COVATI, tout va... de l'avant ! Car, ici, on s'installe et on reste par conviction...
Rencontre avec Luc Baudry, président de la Communauté de communes...
#nosintercos Bienvenue en Terres d'Auxois, c'est le leitmotiv de Jean-Michel Pétréau...RENCONTRE !
Terre d’histoires, la grande et les petites, l’Auxois de granit, de...
Jérémie Brigand, passionnément Châtillonnais
Il suffit d’écouter quelques minutes Jérémie Brigand...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.