#nosintercos A la COVATI, tout va... de l'avant ! Car, ici, on s'installe et on reste par conviction...

#nosintercos A la COVATI, tout va... de l'avant ! Car, ici, on s'installe et on reste par conviction...

Info+ :

COVATI

4 allée Jean Moulin
BP 16
21120 Is-sur-Tille

Téléphone : 03 80 95 32 41


covati@covati.fr

 Ouvert

du lundi au jeudi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h 

le vendredi de 9 h à 12 h

 LES 23 COMMUNES

Avelanges

Chaignay

Courtivron

Crécey-sur-Tille

Diénay

Échevannes

Épagny

Gemeaux

Is-sur-Tille

Lux

Marcilly-sur-Tille

Marey-sur-Tille

Marsannay-le-Bois

Moloy

Pichanges

Poiseul-les-Saulx

Saulx-le-Duc

Spoy

Tarsul

Til-Châtel

Vernot

Villecomte

Villey-sur-Tille

 


27 mars 2022

Rencontre avec Luc Baudry, président de la Communauté de communes des vallées de la Tille et de l’Ignon. Développement durable, expérimentation agricole, habitat solidaire, cadre de vie remarquable, tout y est fait pour les 13 631 habitants des 23 communes qui composent cette #interco. Territoire fier de sa ruralité profitant à la fois de sa proximité avec la métropole de Dijon et de sa situation naturelle au cœur des vallées de la Tille et de l’Ignon, la COVATI se la coule douce, mais pas trop, entre calmes paysages et trépidantes industries de renommée internationale !

 

Et pour Luc Baudry, ce qui caractérise ce territoire, c’est son dynamisme et la présence de nombreuses familles dont 43% ont de jeunes enfants. Pour comparaison la moyenne côte dorienne est de 31%. Un territoire attractif, conservant sa spécificité bien rurale, mais à proximité de Dijon qui se développe côté Valmy avec un accès rapide par la déviation Epagny- Savigny. Pour cette intercommunalité qui n’a pas fusionné, puisque suffisamment « grosse » pour rester autonome, Tilles et Venelles n’ayant du reste pas souhaité convoler en justes noces (ou pas) ce qui arrangeait bien monsieur le président en raison du peu de compétences détenues pas sa voisine et du taux important de fiscalité. Avec le CEA (commissariat à l’énergie atomique) et la SEB et de nombreuses entreprises basées à Is sur Tille, la COVATI est un important bassin d’emplois. De l’emploi, des familles, des enfants, le tiercé gagnant en quelques sortes.

Et puisqu’on parle enfants, Luc Baudry attaque sur la COMPETENCE ENFANCE JEUNESSE !

Ici les structures multi accueil de la petite enfance accueillent 45 enfants à Is sur Tille, 10 à Gemeaux. La micro-crèche toute neuve de Moloy reçoit 12 petits et la COVATI soutient, par ailleurs, une crèche privée de 10 places à Marsannay le Bois. Le relais petite enfance permet est un guichet unique pour orienter les familles vers les structures et les assistantes maternelles. A ce stade, monsieur le président s’alarme de la baisse de l’effectif des ASMAT… qui vieillissent sans être remplacées par des plus jeunes… la tendance voulant que les parents s’orientent plus sur des modes de garde collectifs. Seuls 3 communes, Avelanges, Tarsul et Vernot n’ont pas d’ASMAT. Une micro-crèche sera construite en 2023 à Til-Châtel pour répondre aux besoins des familles. En 2021, 400 personnes ont fait appel au RPE (relais petite enfance) de la COVATI pour les 300 enfants que peuvent accueillir les 110 ASMAT du territoire. Avec la construction de nouveaux logements à Marcilly et Is sur Tille dont 85 logements pour le PSPG du CEA (pelotons spécialisés de protection de la Gendarmerie, unité de contre-terrorisme qui assure en continu la protection des Centres Nucléaires), le besoin en mode de garde est d’autant plus prégnant.


COTE PERISCOLAIRE ET RESTAURATION SCOLAIRE avec10 accueils, répartis sur l’ensemble du territoire qui prennent en charge 275 enfants de 3 à 11 ans, soit 75% des élèves du secteur, la COVATI agit pour l’égalité des chances, la réussite scolaire et la formation du citoyen Le service de restauration scolaire, quant à lui, sert plus de 100 000 re pas par an en période scolaire pour la somme modique de 3€20. Tout ceci occupe 70 animateurs, à temps partiel. Des jeunes qui complètent leur temps de travail par leur présence sur les 2 accueils extrascolaire d’Is sur Tille et Marsannay le Bois le mercredi et pendant les vacances recevant 130 enfants.

D’autre part, sur le volet social, le CLAS (Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité) est là pour un soutien à la parentalité, la COVATI contribuant ainsi à la prévention de l’échec scolaire avec l’aide aux devoirs ainsi que des ateliers culturels, artistiques et sportifs. 10 écoles en profitent ainsi que les classes de 6ème. Une initiative financée par la CAF et la MSA qui mobilise 34 volontaires, un encadrant « COVATI » responsable de l’animation du réseau.

Dans le prolongement, l’ECOLE DE MUSIQUE INTERCOMMUNALE, de niveau 2, compte 17 professeurs et 260 pratiquants. Les 1000 & une notes, école de musique un peu atypique propose un apprentissage de la musique, à travers la pratique des instruments à vents (flûte, clarinette, hautbois, saxophone, trompette, cor, tuba, trombone), de l’accordéon, du piano, de la guitare et des percussions. La formation musicale accompagne la pratique d’un instrument, avec un jardin musical pour les enfants de grande section. C’est aussi un chœur d’adultes ARIOSO ! Aidée par le Département de Côte d’or, elle se répartit sur plusieurs sites comme la salle des Capucins, L’espace Carnot ou encore au siège de la COVATI, ce qui stresse un peu monsieur le président et les enseignants. Le projet est donc de construire une vraie école de musique à l’horizon 2024… quelque part à Is sur Tille !

QUESTION TOURISME, la COVATI n’est pas en reste !

Le tourisme vert étant un de ses principaux axes de développement, l’office de tourisme participe à la création de sentiers de randonnée avec 11 sentiers inscrits PDIPR (Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée) et 2 parcours VTT. Un projet important occupe la COVATI au travers du tourisme de la truffe, avec un marché annuel labellisé et la Fête de la truffe. D’autre part une truffière pilote plantée par le Pays Seine et Tille. Et c’est avec le soutien du Département qu’on travaille la création de la Route de la truffe avec un trajet reliant Leuglay, dans le Parc national de forêts, à la Cité de la gastronomie à Dijon, en passant pas Is sur Tille. Une route qui sera « balisée » de restaurants travaillant le diamant noir bourguignon !

Voilà qui amène tout naturellement au DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE AU SEIN DE LA COVATI !

Luc Baudry pense à l’économie, certes, mais surtout développement durable et soutenable. La zone d’activités de la COVATI se situe à Til-Châtel, sur laquelle 20 hectares sont consacrés à un parc photovoltaïque, en cours de construction, destiné à produire l’énergie de 5800 ménages en économisant 2445 tonnes de CO2 par an. Le promoteur installe à son compte et restitue un loyer de 50 000€ annuels à la Communauté de communes. La COVATI percevra ensuite l’IFER (imposition forfaitaire des entreprises de réseaux). 10 hectares restent qui intéressent déjà des entreprises.

Luc Baudry y tient, le commerce c’est en local et l’économie vertueuse est circulaire ! Le chanvre occupe bien les esprits grâce à un partenariat avec la société ALENTOUR. Le but étant de créer et de valoriser une filière. Avec le soutien d’AGROSUP Dijon, il est question de travailler sur la stabilité du chanvre en partenariat avec le GEDA de la Tille (Groupement d’Etude et de Développement Agricole qui regroupe aujourd'hui 38 exploitations, essentiellement céréalières, sur une surface agricole de 8000 hectares).

Un projet innovant dont l’objectif est de créer une filière territoriale en ayant à la fois la production du chanvre, sa transformation et son utilisation en plus de la recherche et du développement. C’est un parfait exemple d’économie circulaire qui va bénéficier à l’ensemble des acteurs impliqués que sont - Alentour, qui bénéficiera d’un approvisionnement local de qualité et en quantité nécessaire, les agriculteurs, qui recherchent des solutions de diversification économiquement favorables, les particuliers et les collectivités, la COVATI et l’ Association des Maires Ruraux 21 qui auront accès à un matériau biosourcé local aux nombreuses qualités, les écoles d’ingénieurs qui mettent en application leurs connaissances et compétences dans un projet concret sur un territoire qui accompagne les entreprises innovantes.

Par ailleurs 8 hectares ont été achetés entre Is et Marcilly, pour implanter des entreprises de recyclages des matériaux. La COVATI s’est attaché l’expertise de UPCYCLEA recensant actuellement les ressources du territoire pour valoriser tout ce qui est valorisable !

COTE EQUIPEMENTS INTERCOMMUNAUX, monsieur le président est fier de présenter la nouvelle salle communautaire de 200 places qui permettra d’accueillir les conseils communautaires, mais aussi des manifestations culturelles. La construction d’’un terrain de sport synthétique est en cours de réflexion. L'aérodrome de Til-Châtel est depuis le 27 novembre 2006, la propriété de la COVATI, à la suite du transfert par l'Etat des aérodromes civils aux collectivités locales. L’exploitation est déléguée par convention à l’aéroclub et l’interco. a effectué la mise en conformité et en sécurité du site et remplacé la station de ravitaillement. C’est le 2ème aéroclub de Côte d’Or en heures d’utilisation, développant depuis 3 ans de nouvelles offres comme le pilotage d’hélicoptères ou la formation au vol de drone professionnel.

La piscine est devenue intercommunale et dispense des cours d’apprentissage de la natation pour les élèves de primaire, soit 4000 élèves de la COVATI en CM1, CM2 et 6ème. Le collège bénéficie, contre un petite participation, d’une piste d’athlétisme qu’il se partage avec les associations. Le stade de football du Réveil a vu sa pelouse refaite, ce qui permet de jouer en national.

L’ACTION SOCIALE est un des autres points forts de la COVATI et on ne lésine pas sur le service !

Un portage de repas distribue 450 repas par semaine pour un coût de 17 000€. De nombreuses activités sont proposées aux senior et aux familles grâce à l’Espace de Vie Sociale, agréé et conventionné pour 6 ans avec la CAF. En effet, depuis leur création, les caisses d’allocations familiales soutenaient des projets et initiatives locales aux objectifs variés et multiples… animation sociale, prévention, entraide et solidarité, accompagnement social des familles dans leurs projets d’intégration sociale… Le financement des initiatives locales sur des fonds locaux, non pérennes, ne permettaient pas d’engager des projets nécessitant un travail dans la durée. Une assistante sociale gère les aides et l’accompagnement individuel des personnes.

Un contrat COHESIO a été conclu avec La Poste pour rendre visite aux personnes âgées. Une convention est également signée avec Présence Verte au titre de l’intercommunalité. S’ajoute à tous ces services l’accompagnement numérique des habitants grâce à la présence d’un conseiller numérique. Luc Baudry, avec la bienveillance qui le caractérise, évoque également les parcours d’insertion sécurisés pour les jeunes en partenariat avec la Mission Locale. Un chantier d’insertion s’est déroulé sur le site de l’hôpital pendant 8 jours et sur prescription sociale pour découvrir les métiers de la santé.

Moins fun mais non moins utile LE SPANC (Service Public d’Assainissement Non-Collectif) de la COVATI conseille et accompagne les particuliers dans leurs projets d’assainissement autonome. Il est aussi chargé de contrôler de façon périodique le bon fonctionnement des installations. La COVATI exerce cette compétence en prestation de services pour les com-com Tille et Venelles, Forêts Seine et Suzon ainsi que pour le syndicat Clénay-Saint Julien. Les installations existantes sont contrôlées périodiquement au maximum tous les 10 ans. Un avis préalable de visite est transmis par courrier aux usagers concernés. Un rapport de contrôle de bon fonctionnement datant de moins de trois ans doit être joint à l'acte de vente d'un bien. 1500 installations sont suivies par an. Par ailleurs, la COVATI s’est saisi de l’instruction des documents d’urbanisme pour 12 de ses communes, ce qui représente environ 400 dossiers par an.

Luc Baudry et le conseil communautaire joue la carte de la communication. Communication institutionnelle, numérique, réseaux sociaux avec une personne dédiée qui se formera cette année au pilotage de drone. En ligne de lire la refonte du site internet et la création d’un extranet destiné, lui aux agents de la COVATI.

LA MOBILITE commence par 26km de voieries intercommunales, un gros morceau à entretenir. Cette année verra la création de la plateforme d’échanges multimodale à la gare de Marcilly sur Tille. Le travail se fait avec SNCF Réseaux et la Région Bourgogne Franche-Comté. Le président se réjouit que l’intercommunalité ait répondu à l’appel à projets Mille et une gares pour créer un tiers lieux à la gare de Marcilly. Projet retenu pour lequel la SNCF va réhabiliter les bâtiments de la gare pour créer une salle de réunion et d’activités ainsi qu’un local pour la location de vélos et de trottinettes. Un second tiers lieux verra le jour à Marsannay le bois au-dessus de la mairie du village !

Pour Luc Baudry, il est important que le territoire soit tourné vers la transition énergétique. Une OPAH (opération programmée de l’amélioration de l’habitat) courre sur encore 2 ans (c’est la 3ème) en partenariat avec le PETR Seine et Tille. Développement photovoltaïque sur l’aérodrome, parc éolien de 11 éoliennes qui verront 6 nouvelles voisines arriver cette année, méthaniseurs agricoles pour du gaz vert et un méthaniseur producteur d’électricité, véhicules électriques pour les agents… on est en plein transition énergétique !

Dans le genre inovant, et nous terminerons sur ce sujet, un Pacte Fiscal et Financier a été mis en place entre la COVATI et ses communes membres qui se matérialise par une dotation de solidarité communautaire qui est une somme reversée aux communes en fonction du montant de taxes payées par les entreprises. La COVATI finance également, par fonds de concours, des équipements d'intérêt communautaire installés dans les communes. Les secrétaires de mairies sont mutualisées à l'échelle intercommunale. DAns le même sens on mutualise les grou^pements d'achats notamment pour les contrats d'assurance (économie 200 000€ sur 3 ans), idem pour les photocopieurs... Du GAGNANT GAGNANT entre l'intercommunalité et les communes !

 

 

 

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

CAP Val-de-Saône, le territoire au fil de l'eau
La CAP Val-de-Saône, Communauté de communes Auxonne-Pontailler-Val...
#nosintercos En Forêts Seine et Suzon rencontre 100% transition énergétique, environnement et nouveaux habitants avec Catherine Louis !
Cette première intercommunalité Côte-d'Orienne à...
#nosintercos Bienvenue en Terres d'Auxois, c'est le leitmotiv de Jean-Michel Pétréau...RENCONTRE !
Terre d’histoires, la grande et les petites, l’Auxois de granit, de...
Jérémie Brigand, passionnément Châtillonnais
Il suffit d’écouter quelques minutes Jérémie Brigand...
#nosintercos La communauté de communes Norge et Tille c'est NET ! Rencontre avec Ludovic Rochette son président .
14 communes pour 16 000 habitants, la communauté de communes Norge...
A Barbirey sur Ouche, Valérie Paupert mise sur la préservation, l'attractivité et le faire ensemble !
Entre Ouche, canal, montagne et patrimoine classé, c’est au bord...
#nosintercos Rencontre avec Didier Lenoir, président du Mirebellois Fontenois, une terre d'avenir et de projets !
A deux pas de la métropole dijonnaise, proche de la Haute Saône et...
Nuits-Saint-Georges emblème du bien vivre à taille humaine... ou le secret de fabrication d'Alain Cartron !
Classée Site Patrimonial Remarquable pour son bâti,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.