La com-com du Montbardois ? Des compétences et surtout des projets... et si on en parlait ?

La com-com du Montbardois ? Des compétences et surtout des projets... et si on en parlait ?

Info+ :

14 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny

 21500 Montbard

Téléphone : 03 80 92 15 43

contact@cc-montbardois.fr

OUVERTURE DES SERVICES

Les services de la Communauté de Communes du Montbardois sont ouverts au public aux horaires suivants :

Lundi au Jeudi : 9 H - 12 H / 14 H - 17 H

Vendredi : 9 H - 12 H

Vous pouvez joindre la com-com pendant les horaires d'ouverture les services aux numéros suivants :

Accueil standard : 03 80 92 15 43
Ordures ménagères : 03 80 92 02 56
Portage de repas : 03 80 92 17 21
Urbanisme : 03 80 92 17 19
Relais Petite Enfance (RPE) : 03 80 92 52 08

33 communes

  • Arrans
  • Asnières en Montagne
  • Athie
  • Benoisey
  • Buffon
  • Champ d'Oiseau
  • Courcelles les Montbard
  • Crépand
  • Eringes
  • Etais
  • Fain les Montbard
  • Fain les Moutiers
  • Fontaines - les Sèches
  • Fresnes
  • Lucenay le Duc
  • Marmagne
  • Montbard
  • Montigny-Montfort
  • Moutiers Saint Jean
  • Nesle-et-Massoult
  • Nogent les Montbard
  • Planay
  • Quincerot
  • Quincy le Vicomte
  • Rougemont
  • Saint Germain les Senailly
  • Saint Rémy
  • Seigny
  • Senailly  
  • Touillon  
  • Villaines les Prévôtes
  • Verdonnet - Viserny

La création de la Communauté de Communes du Montbardois est une volonté de bâtir ensemble l'avenir d'un territoire dans le cadre d'un projet commun.

Cette volonté s'exprime à travers les compétences de la Communauté de Communes du Montbardois ; ces compétences reprennent intégralement celles du S.I.V.O.M. du Canton de Montbard, plus d'autres et ce dans le cadre d'intérêts communautaires pour les domaines suivants :

  • Développement Economique
  • Aménagement Espace
  • Action Sociale d'intérêt communautaire
  • Habitat cadre de vie
  • Environnement
  • Tourisme
  • Voirie

 


22 mars 2023

33 communes, un peu plus de 11 000 habitants dont près de la moitié résident dans la ville centre qu’est Montbard, un vaste bassin d’emploi et une forte attractivité touristique avec les grands sites de Fontenay, des Forges de Buffon, de Moutiers Saint Jean, un territoire d’innovation Pour une com-com « Petites Villes de Demain » en pleine évolution… Rencontre avec son président Alain Bécard !

Et questions projets et attractivité, la communauté de communes du Montbardois déploie toute son énergie à mener à bien l’ambition de tout un territoire.

Un premier projet anime Alain Bécard et le conseil communautaire. La création d’un tiers lieu nécessitant un investissement de 1 million 220 000€, qui a pris un peu de retard pour les raisons que chacun peut imaginer… études, disponibilité des entreprises etc. l’idée est de créer un lieu ouvert aux initiatives et aux actions les plus variées possibles, de faciliter le télétravail et de disposer d’un espace numérique doté d’une imprimante 3D notamment.  Un espace spécifiquement dédié à cet effet avec la volonté de proposer un service efficient et accompagné pour en finir avec la fracture numérique et accueillir les personnes éloignées du numérique. Cet espace verra aussi la présence d’un animateur-coordonnateur-gestionnaire du bâtiment !

La Région aide à fauteur de 417 000€, l’Etat au travers de la DETR à hauteur de 260 000€ et le Département pour 275 000€ (certainement un peu plus) au titre des « Grands projets ».

Un des gros sujet qui occupe bien l’équipe de l’intercommunalité est le transfert de compétence eau et assainissement. Plusieurs études sont en cours, une concernant la gouvernance, l’autre pour établir les schémas directeurs qui permettront, dans les 10 ans à venir, les interventions de maintenance préventive et corrective tout en prévoyant le programme d’investissement. Garder la qualité de l’eau sur l’ensemble des 33 communes, utiliser l’eau en préservant la ressource dans un secteur à forte prédominance d’élevage, lutter contre l’artificialisation… tout un programme pour faire vivre cette compétence !

Une compétence qui amène au débat du conseil communautaire le sujet du PLUI (plan local d’urbanisme intercommunal), un outil essentiel pour faciliter et harmoniser la mise d’une compétence aussi complexe et pour guider dans un schéma d’urbanisme cohérent pour l’ensemble du territoire. La DDT (direction départementale des territoires) et le CAUE (conseil en architecture, urbanisme et environnement) seront là pour guider, soutenir et accompagner la démarche aux côtés de l'agence d’urbanisme.

Pour monsieur le président, il s’agit de réfléchir à plusieurs à ce qu’on peut faire ensemble pour tous pour maîtriser le foncier et les espaces dans une logique de bon sens ! Le socle de base restant bien sûr… la commune !

On ne s’ennuie pas à la com-com du Montbardois où ou s’apprête à conclure la CTG (convention territoriale) de la CAF. Cette première convention est à l’étude en 2023 pour une signature envisagée en 2024 avec tout ce que cela comportera après des échanges nombreux avec les élus, les associations ou toute entité ayant, de près ou de loin à faire avec le domaine social. Elle vient en place du dispositif enfance-jeunesse ce qui signifie « un partage » avec la ville de Montbard avec des moments de transition et de réflexion en termes de mutualisation possible d’espaces et d’agents.

Quatre thèmes « taille xxxxl » qui vont bien occuper les élus avant le prochain renouvellement des conseils municipaux !

La communauté de communes du Montbardois est ancrée dans son passé industriel depuis le 18ème siècle entre métal et sidérurgie. Et mène une feuille de route ambitieuse en termes de développement économique et d’accueil de nouvelles entreprises. Ce sont donc des chantiers d’envergure qui ont occupé plusieurs années et occuperont celles à venir. Ainsi, la Zone d’Activité de Champ Blanc, qui fit longtemps débat, devrait accueillir une nouvelle entreprise cette année. « Au départ, nous avions un total à vendre de 78 584 m²… il a fallu acquérir les terrains, viabiliser, commercialiser et, finalement, si le temps a passé, le temps de la mise en œuvre réelle a été la vente des parcelles a généré de la fiscalité, donc de la richesse et de l’emploi ! »

Pour monsieur le président, le temps de la réflexion et de montage de projet n’est pas un temps mort. De réunions, en concertation et de dialogue en études.

Et puisque nous sommes lancés sur le domaine aménagement, entreprises et emploi, les élus vont désormais plancher sur la requalification de la « friche Vallourec » ! Vaste sujet… Petites Villes de demain devrait bien aider, grâce au travail de fourmi de Nicolas Rouxel, chef de projet PVD. Appel à manifestations d’intérêt, Fonds Friches, un travail mené de front communauté de communes et ville de Montbard en s’appuyant sur le cahier des charges du chef de projet… Petit bug… pas de la compétence de l’intercommunalité donc questions : Faut-il intégrer le projet « dans l’intérêt communautaire » au travers de la compétence économique ou… faut-il créer une nouvelle compétence ?? « Mais si on n’y va pas, dans 30 ans on est toujours sur une friche, donc on y va. Il y a quelques hectares non utilisés qui pourraient accueillir des porteurs de projet pour lesquels la ZAE de Champ Blanc est trop éloignée… d’autre part cela participerait à la revalorisation de l’entrée de ville de Montbard !! »

 

Sur ce territoire singulier, le tourisme a une part importante. L’intercommunalité subventionne l’association gérant l’office de tourisme à 90% soit 136 000€ par an, subvention qui passera à  145 000€ pour l’année à venir. Office de tourisme qui accueille sa nouvelle directrice, Camille Beaume, depuis le 13 février. L’intercommunalité et l’OT ont la volonté d’une forte présence sur le territoire, de valoriser les producteurs et artisans locaux, circuits courts et filières locales.

Le tourisme c’est du développement économique et il s’agit, bien sûr, de développer et renforcer l’accueil touristique notamment en complétant l’offre d’hébergement déjà riche. Un patrimoine mondial de l’UNESCO avec l’abbaye cistercienne de Fontenay, les Grands Forges de Buffon, le musée de Montbard et l’histoire du Buffon et Daubenton et le canal de Bourgogne offrent une vitrine internationale là où la sidérurgie a marqué et marque encore l’histoire du territoire.

Le Montbardois ce sont tous ces beaux villages attractifs avec chacun leur singularité entre lavoirs, belles églises, jardins et patrimoine naturel très riche. L’idée est donc de faire découvrir aux habitants et aux visiteurs toutes ces richesses, de fidéliser les touristes en renforçant l’hébergement de qualité et le potentiel d’accueil de moyen séjour c’est-à-dire deux, trois ou quatre jours On échafaude donc une stratégie pour mettre en corrélation cette offre globale … s’agissant, de fait, de créer « une destination » une gageure quand on est si proche du pôle magnétique beaunois.

Le tourisme du Montbardois, c’est aussi la vélo route et les locations de vélos qui prend chaque année plus d’ampleur, une forme de tourisme qui ne cesse de se développer. C’est aussi le Pays d’Arts et d’Histoire de l’Auxois Morvan et son offre de visites et de manifestations originales.

Il y a aussi la rénovation du chemin de Sainte Barbe et de sa passerelle en bois, soit 54 000€, pour accueillir en toute sécurité la Soupe à la Sorcière du PAH et un sentier PMR. L’ONF prend en charge la moitié du montant des travaux.

 

Le sujet qui tient à cœur d’Alain Bécard, et pas seulement en tant que cheminot « C’est NOTRE gare TGV, car ce n’est pas que celle de Montbard, c’est celle de tout un territoire et ceux avoisinants … c’est un enjeu de territoire avec la nécessité d’un réel cadencement ferroviaire des dessertes TGV… nous pourrions proposer un réel choix de vie à des franciliens par exemple ».

La com-com du Montbardois, c'est aussi l'Agence de Développement Local avec la réhabilitation des anciens bâtiments, sur une unique emprise, pour devenir le bâtiment accueillant désormais le siège de la communauté de communes, la CCI et la CMA ainsi qu'une salle suréquipée (salle connectée, écran géant, équipement tactile etc.) et dédiée à la location,  très souvent occupée !

La MSP, (maison de santé pluriprofessionnelle) a maintenant 7 ans.Une des lus grandes de Bourgogne, installée sur 1000m2, projet porté par la com-com et la SISA ( société interprofessionnelle de soins ambulatoires). En 2023, il sera nécessaire de réuire la voilure du montant des loyers, le but étant de garder, in situ, des professionnels nombreux, la plupart d'entre eux étant domiciliés à Dijon !!

On n'oublie pas les services au quotidien, particulièrement chronophages, passant souvent inaperçus aux yeux des habitants tels que le portage des repas, les ordures ménagères, la perception de la taxe de séjour, l'accueil des gens du voyage et un service urbanisme mis à la disposition des communes (carte communale, RNU et l'unique POS de la com-com à Saint Remy). Des services qui comptabilisent 9 agents.

 

Alain Bécard se prépare " à ne plus être aux affaires ... un jour... après 31 ans de mandat ! Un élu passionné, cheminot par conviction qui n'a jamais cessé de travailler, golfeur par bonheur avec ses enfants, qui a pris le temps de se poser, d'expliquer, de livrer sa vision du territoire en mouvement !

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Sous l’œil vigilant de Notre Dame, de Vauban et de Bonaparte, Auxonne prend la voie impériale du renouveau !
Ville Impériale et Cité Vauban, Auxonne s’étire le...
Entre vignobles et développement économique… parlons dynamisme et grands projets avec Alain Suguenot !
Beaune Côte et Sud ce sont 53 communes pour une communauté...
Une vallée et une montagne 100% l’Ouche pour un territoire frétillant au fil de l’eau !
Deux spectres très différents singularisent la CCOM. La montagne...
Moloy… ici coule la rivière… ici on ne s’endort pas, on construit le futur ensemble ! Rencontre avec Florian Paquet…
Entre forêts, vallée de l’Ignon et pleine nature, Moloy...
Patrimoine, environnement et grands projets, on en parle avec Alain Becquet, maire de Seurre !
1 Etoile, 2 fleurs, une architecture typique des rives de grands fleuves, 2310...
Pour une politique d'aménagement de l'espace rural avec Jean-Marie Virely, maire d'Epoisses
Si le nom d’Époisses est associé à son...
Chenôve collée au coeur... 10 engagements, 120 propositions c'est le pari tenu de Thierry Falconnet
Renaturer Chenôve au cœur de la ville en Grands Chantiers,...
A Marsannay-le-bois, le bien vivre à la campagne c'est un petit bonheur du quotidien pour Christophe Monot... Rencontre !
Marsannay-le-bois, c’est un beau village situé sur les premiers...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *