Patrimoine, environnement et grands projets, on en parle avec Alain Becquet, maire de Seurre !

Patrimoine, environnement et grands projets, on en parle avec Alain Becquet, maire de Seurre !

Info+ :

 

 

 

 

4 Place de l'Hôtel de Ville

 21250 Seurre

Tél. 03 80 21 15 92 Fax 03 80 21 00 69

Email secretariat@mairie-seurre.fr

Site www.seurre.fr

 

LES HABITANTS AU SERVICE DE L’ATTRACTIVITE

Dans le cadre du projet Seurre 2025, la Ville et la Communauté de Communes Rives de Saône lancent une opération de ravalement des façades qui se déroule depuis le 31 juillet 2021 et jusqu’au 31 décembre 2024 sur le centre historique de Seurre. Ce programme permet aux propriétaires et artisans commerçants de bénéficier d’une subvention municipale et intercommunale sur le montant des travaux (jusqu'à 40%) et d’une défiscalisation totale de ce montant, dans le cadre d’un partenariat avec la Fondation du Patrimoine. 

Des aides financières supplémentaires existent pour rénover les logements en centre-ville :

Une subvention de 500€ pour la rénovation énergétique 

Ce programme permet aux propriétaires des secteurs concernés de bénéficier d’une subvention municipale de 500 € pour les aider à financer la réalisation de travaux de rénovation énergétique (sans conditions de ressources).

Une subvention de 1000€ pour la remise aux normes de l’habitat dégradé​​​​​​​ 

Ce programme permet aux propriétaires des secteurs concernés de bénéficier d’une subvention municipale de 1 000 € pour les aider à financer la remise aux normes d’un logement dégradé (sans conditions de ressources).

 

 


20 septembre 2023

1 Etoile, 2 fleurs, une architecture typique des rives de grands fleuves, 2310 habitants et le vent en poupe, vous êtes à Seurre, la ville où on construisait les radeaux de bois flottés arrivant du Jura, acheminés ensuite sur les chantiers de construction de bateaux. Aujourd'hui, la navigation de plaisance redonne vie à la Saône et à ses quais au cœur d’une ville en mutation. Un maire et une équipe municipale en mode projet… Seurre c’est la ville patrimoniale qui soigne son environnement, bichonne ses pans de bois, cultive l’art de vivre au bord de l’eau ! On y va…

Plan au mur, pas alerte pour TOUT voir de Seurre, c'est parti pour une revue des réalisations et projets de la belle aux maisons de briques, aux quais fleuris qui invientent au farniente, au vélo ou à la guinguette. Alain Becquet se lance, en passionné de sa commune, de ses habitants, de l'environnement pour lequel il milite ... fermement !

En 2015, la commune candidatait à l’appel à projet « Centre bourg » de la Région BFC pour un grand rafraîchissement de son centre-ville et redonner de l’attractivité au cœur de la ville de Seurre. Une convention gratifiée de 750 000 € pour mener à bien plusieurs projets en 4 années chrono. Les habitants ont alors été consultés mettant en évidence le besoin de procéder à la réfection de la rue de la République …1 500 000€… Un parking de 12 places a pu être construit au centre-ville pour un budget de 48 000€ par suite de l’effondrement d’une ancienne grange. Le projet de la refonte totale des quais était né pour 1 200 000€ pour un résultat qui fait école auprès d’autres sites (le quai à gradins ayant été commencé par la com-com).

L’ancien camping, déficitaire, a été fermé au profit du camping de la plage où se trouve également les clubs de kayak, aviron etc. L’aire camping- car ouverte a été créée pour une budget à 80 000€, subventionné par la Région, 20 000€, et le Département, 10 000€. Une aire qui ne désemplit pas tout au long de l’année ! C’est également une source intéressante de revenus pour la commune avec 50 000€ nets annuels (réinvestis dans le camping) de recettes, ce qui a amorti l’investissement en 3 ans au lieu de 8 !

Comme à Seurre on est un peu fou (dixit le premier édile) la salle de sport Marcel Pillet a également été complètement rénovée et repensée pour la modique somme de 1 800 00€. En 5 ans ce sont 8 400 000€ d’investissement avec seulement 850 000€ d’emprunt. Une commune avec une gestion tirée au cordeau et pied à coulisse qui économise entre  400 000 € et 500 000 € de budget de fonctionnement avec un effectif de 32 agents dont 17 ETP.

Une stratégie de développement audacieuse « qui paie » et depuis Alain Becquet et son équipe n’ont jamais cessé de se lancer dans de nouveaux défis portés par l’ambition de rendre à Seurre un lustre qui lui va bien ! On pourra mettre au crédit de cette première envolée, la 1ère tranche de travaux de l’église saint Martin pour 700 000€ et la 2ème tranche sera lancée dans l’automne 2023 avec un emprunt de 500 000€ pour la réfection des extérieurs… On peut également évoquer la restauration de l’ancien couvent des Ursulines devenu Centre Culturel.

Le SDIS a reconstruit hors centre bourg, ce qui permet à al commune de récupérer des bâtiments à transformer, idéalement, en logements autonomes.

En 4 ans, un travail important a été mené, préfigurateurs des grands projets actuels. Et on n’y va pas de main morte !

Alain Becquet, en maire visionnaire, a fait une modification simplifiée du PLU (plan local d’urbanisme) de la commune pour pouvoir créer une ZAE (zone d’activité économique). ZAE avec 7 hectares sous compétence communautaire.

Sur une bande de terrain de 12 000m2, 12 lots vont être créés, un étant déjà vendu au groupe AGEVIE pour créer une colocation pour sénior et le logement des soignants résidents. Un habitat inclusif qui permettra à des personnes âgées de conserver leur autonomie tout en prévenant l’isolement social. Première pierre en novembre 2023 !

« Seurre se métamorphose avec le réaménagement du centre-bourg qui se poursuit sur les prochaines années et va permettre d’améliorer l’image de la ville et le cadre de vie des riverains, d’inciter de nouveaux habitants à venir s’installer et de proposer une offre de logements de qualité adaptée au confort actuel. »

Labellisée Petites Villes de Demain, la commune est en chantier, même si pour monsieur le maire « il n’y a finalement pas tant d’avantages que ça à être PVD, à part celui d’avoir pu embaucher un chef de projet qui peut suivre tout ce qui se passe et, peut-être de voir certains dossiers passer sur le haut de certaines piles ».

D’AUTRES GRANDS PROJETS A VENIR

Un n’était pas prévu !

La rénovation de l’école élémentaire Cité Verte… une rénovation thermique, une désimperméabilisation de la cour et des espaces extérieurs et une renaturation-végétalisation de l’ensemble. Un projet qui va chiffrer à 800 000€. Il faut préciser que Seurre est labélisée « Terre saine, commune sans pesticides », la première de Côte d’Or en 2022 et un label auquel est très attaché monsieur le maire. « Nous avons rejoint plus de 700 autres collectivités engagées dans cette démarche exemplaire… nous sommes la première commune de Côte d’Or à obtenir cette reconnaissance nationale »

Côté santé et continuité des soins !

Une demande un peu pressante des médecins, actuellement réunis en Maison médicale autofinancée par les praticiens. Seulement voilà, avec deux généralistes en attente il faut pousser les murs… ce qui implique de construire une extension des locaux actuelles sur 250m2 pour accueillir deux médecins supplémentaires, les infirmières etc. Un projet à 900 000€ porté par la commune dont les fonds sont inscrits sur le programme Territoire en Action de la Région BFC.

Côté revitalisation centre-bourg !

Le projet de voirie a été abondé par la région dans le cadre du C2R Petites Villes de Demain à hauteur de 500 000€ sur les 900 000€ de l’enveloppe globale. Il portera sur la reconnexion centre-bourg et quai de la République, ou comment redonner du sens au centre-bourg et valoriser le très beau patrimoine de la place de la mairie où on peut admirer, entre autre, la Maison Bossuet.

Des cuves de récupération d’eau seront installées sous la mairie pour une gestion autonome et économe de la ressource en eau. Celles existantes permettent 4 semaines d’autonomie en été.

Une commune exemplaire en matière d’eau avec un système de récupération des eaux des toits pour l’arrosage des plantations, et ici on pense aux plantes vivaces, résilientes et peu gourmandes en eau. Un environnement verdoyant et fleuri qui incite Alain Becquet à aller vers la 3ème fleur. Et si vous traversez Seure en vous demandant à quoi sert le palanquin fleuri, et bien c’est tout simplement pour rappeler le précieux label des Villes et Villages Fleuris tout en incitant les habitants à fleurir leurs maisons, meurs fenêtres leur jardins, réserve de biodiversité et de nature en ville. Renaturer la ville et c’est un nouveau petit billet de 900 000€ pour une commune qui n’a pas peur d’investir sous la houlette d’un maire ultra dynamique et proche de ses administrés.

ON VOIT LARGE ET LOIN !

On pense, bien sûr, à la rénovation de la piscine, projet intercommunal qui chiffre à 6 500 000 € sur un site appartenant à la commune, pour un programme de réhabilitation exemplaire en terme de transition énergétique et écologique, avec deux bassins de nage notamment, un aquasplash et des tobogans spécifiques… à côté du camping et face aux quais et à la halte fluviale.

Avec ses équipements, ses 17 clubs sportifs pour 17 disciplines différentes et près de 1600 licenciés, Seurre est labellisée « Ville sportive de Côte d’Or » … Côte d’Or qui n’en compte que 4 !

A l’horizon se dessine la construction d’un nouvel hôpital, dans le cadre « Hôpital de proximité 2022 » sur 23 000m2… un partenariat avec les Hospices Civils de Beaune… une idée un projet qui tient à cœur de monsieur le maire.

Alain Becquet s’enthousiasme, en passionné du territoire, pour sa commune « où il ne reste plus que 4 pas de porte vide contre 24 il y a 4 ans ! Un cœur de ville embelli, plus fluide, avec de nouveaux espaces publics… la sécurisation de la traversée du pont SNCF, un accueil touristique de qualité, Seurre est une de ces jolies « villes-rurales » dont l’attractivité se voit renforcée par un bel équilibre des espaces et l’offre de service public et commerciaux.

Si on demande à Alain Becquet, maire de Seurre et 1er vice-président de de la communauté de communes Rives de Saône en charge du développement économique, comment il concilie travail et mandat d'élu « Je tenais à travailler, ça me pessionne et puis la politique ne fait pas une vie, un jour ça peut s'arrêter ... j'aime ma ville, ça me passionne et c'est vrai qu'il faut me suivre... souvent on me dit... depuis que tu es là ça bouge, c'est comme si tu avais refais Seurre... »
Si on demande à Alain Becquet, conseiller régional en charge du développement économique pour l’emploi - économie sociale et solidaire - agriculture - bois - forêt - tourisme « L'économie ça me passionne, surtout celle de mon territoire, alors c'était logique que je m'investisse au niveau régional dans cette voie pour que l'économie-rurale, et ausi celle de ce territoire avec un tecnho-port notamment, ne dépende pas et ne soit pas gérée et décidée par les grandes villes. »

Seurre, c'est un patrimoine magnifique, où la brique et les pans de bois ont pris le pas des bâtisseurs là où il n’y a pas de pierres mais de la terre, de l’eau et des fours à briques. Et il suffit de se rendre dans le centre de la commune ou sur le site de l’Etang Rouge pour apprécier ces constructions de rouges, de bruns et blancs !

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Sous l’œil vigilant de Notre Dame, de Vauban et de Bonaparte, Auxonne prend la voie impériale du renouveau !
Ville Impériale et Cité Vauban, Auxonne s’étire le...
Entre vignobles et développement économique… parlons dynamisme et grands projets avec Alain Suguenot !
Beaune Côte et Sud ce sont 53 communes pour une communauté...
Une vallée et une montagne 100% l’Ouche pour un territoire frétillant au fil de l’eau !
Deux spectres très différents singularisent la CCOM. La montagne...
Moloy… ici coule la rivière… ici on ne s’endort pas, on construit le futur ensemble ! Rencontre avec Florian Paquet…
Entre forêts, vallée de l’Ignon et pleine nature, Moloy...
Pour une politique d'aménagement de l'espace rural avec Jean-Marie Virely, maire d'Epoisses
Si le nom d’Époisses est associé à son...
La com-com du Montbardois ? Des compétences et surtout des projets... et si on en parlait ?
33 communes, un peu plus de 11 000 habitants dont près de la...
Chenôve collée au coeur... 10 engagements, 120 propositions c'est le pari tenu de Thierry Falconnet
Renaturer Chenôve au cœur de la ville en Grands Chantiers,...
A Marsannay-le-bois, le bien vivre à la campagne c'est un petit bonheur du quotidien pour Christophe Monot... Rencontre !
Marsannay-le-bois, c’est un beau village situé sur les premiers...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *