Une vallée et une montagne 100% l’Ouche pour un territoire frétillant au fil de l’eau !

Une vallée et une montagne 100% l’Ouche pour un territoire frétillant au fil de l’eau !

Info+ :

 

5 place de la Poste – Pont-de-Pany – 21410 SAINTE-MARIE-SUR-OUCHE

Secrétariat général (direction, secrétariat, communication)

Administratif (finances, ressources humaines, achats, qualité)

Action sociale (enfance/jeunesse)

Animation du territoire (tourisme, culture, vie associative et sportive)

Développement du territoire (aménagement économique du territoire et application du droit des sols / urbanisme)

accueil@ouche-montagne.fr

Téléphone : 03 80 49 77 43

 Horaires d’accueil au public :

Lundi au jeudi : 9h-12h / 13h30-17h

Vendredi : 9h-12h / 13h30-16h

Service Environnement : 03 80 33 98 04

secretariat.environnement@ouche-montagne.fr

12 rue Gustave Eiffel

21540 Sombernon

 https://ouche-montagne.fr/

OUCHE ET MONTAGNE ce sont

32 communes et 11 087 habitants

EN SAVOIR PLUS ?

IL SUFFIT DE CLIQUER SUR LA CARTE INTERACTIVE CI-DESSOUS !

 

 


28 février 2024

Deux spectres très différents singularisent la CCOM. La montagne et ses routes perchées et la vallée creusée par l’Ouche avec laquelle s’est acoquiné le canal de Bourgogne. Des paysages sauvages, des patrimoines très préservés avec leurs sites emblématiques et une population fortement ascendante sur ce territoire attractif, proche de Dijon et 100% nature-forêts-eau omniprésentes. Un territoire de projets et en mouvance pour une intercommunalité qui se remet de ses blessures pour aller de l’avant… Rencontre avec Patrick Seguin, maire de Lantenay et président de la communauté de communes Ouche et Montagne !

Avec 32 communes, 12 000 habitants c’est la seule intercommunalité, à l’échelle du Pays Auxois Morvan, qui compte une ascendance de plus de 100 habitants en 2023. Les prélèvements sur la ressource en eau étant conformes et validés par l’Etat, de nouveaux permis de construire vont pouvoir être délivrés rapidement pour accuillir de nouveaux résidents.

Patrick Seguin entre directement dans le vif du sujet avec les compétences exercées par la CCOM. S’il en est une qui « occupe » #nosintercos c’est bien la compétence collecte et traitement des déchets. 4 déchèteries sont présentes sur le territoire dont 1 de classe trois (accueillant principalement des déchets du bâtiment et des travaux publics, terres, gravats, déchets de démolition, etc.), plusieurs placettes de compostage partagées, Allée Vivaldi, Allée de la Cude, Parking Gendarmerie et route de la Verrerie toutes les quatre à Velars/Ouche ainsi que  Parking face à la mairie à Ste Marie/Ouche, Chemin des Chaumes à Gissey/Ouche, Rue du Tillot à Prâlon… avec le projet de multiplier les sites et de mobiliser des habitants référents. Ce sont également des bio-bornes en point d’apport volontaire pour les biodéchets et des colonnes textiles pour récupérer ce qui deviendra du matériau isolant par exemple. Biodéchets qui font l’objet de réunions publiques afin de sensibiliser les habitants au tri « amélioré ». On réfléchit à une nouvelle tarification, actuellement basée uniquement sur la collecte des bacs noirs (12 levées forfaitaires par an) … là encore pour sensibiliser les usagers, notamment avec le nouveau process de tri et la mise en fonction du centre de Dijon Métropole. Le traitement des déchets, c’est également le soutien de la CCOM à la création d’une recyclerie associative accompagnée par Arnault Lemaire, vp au tourisme et au développement économique A RETROUVER ICI !

Côté environnement toujours mais sur un axe très différent, monsieur le président présente le projet éolien de Saint Jean de Bœuf, et le projet photovoltaïque de Sombernon porté par AKUO en enquête publique ainsi que celui de Trouhaut/ Blaisy-Haut. Les communes sont actuellement cours d’étude de leur aire dédiée aux énergies renouvelables. D’ici fin mars 2024, il s’agira de consolider les réponses des communes dont le zonage devra être compatible avec le schéma de développement territorial (SDT) et du contrat de relance et de transition écologique (CRTE) de la CCOM pour un maillage territorial harmonisé en termes d’énergie renouvelable.

Monsieur le président évoque les succès de la première partie de mandat avec, notamment, le « régime plateau » de la régie eau et assainissement ! « On a recruté du personnel qualifié, mis en place des méthodes et des procédures qui fonctionnent bien pour réagir vite. Notre difficulté, ce sont les réseaux très vétustes avec une course permanente contre les fuites sur des réseaux qui ont plus de 60 ans. On sait cependant où on va, avec des objectifs précis et une surveillance accrue de la ressource en eau ».

Le schéma directeur d’eau potable porte sur les 15 prochaines années, tant sur la production d’eau potable, qu’en ce qui concerne le renouvellement des réseaux, la tarification au juste prix avec une harmonisation du prix de l’eau. Grâce aux efforts et au travail des services, la CCOM se situe en-dessous du niveau  des autorisations de prélèvement qui sont de 705 000m3 pour 2023 sur la vallée de l'Ouche… en étant 100 000m3 sous ce seuil ! Une réussite  des services que salue Patrick Seguin.

En partenariat avec le Département, il est envisagé de construire une usine de production et de transport d’eau qui permettra de délivrer à la CCOM, 11 000m3 à l’année. Une opération conjointe va permettre la création d’un syndicat réunissant le SESAM, la commune de Pouilly-en-Auxois, le syndicat de Val Suzon et celui de Thoisy-le Désert. Un projet audacieux, financièrement soutenu par le Département.

Côté positif, même si cela a engendré quelques douleurs, la CCOM a redressé drastiquement ses finances ! Un sujet sensible pour le président de l'intercommunalité  et une difficulté que les élus ont traversé tous ensemble aux côtés des services laissant un exécutif rassuré pour l'avenir !

« On a réinterrogé les compétences intercommunales et fait évoluer la fiscalité… Nous avons restitué la compétence de La Petite Crèche, des équipements sportifs, l’entretien des chemins de randonnée, l’aire de camping-car de Velars, l’aire de repos, la gestion du réservoir de Grosbois à VNF et pour finir le recensement ainsi qu’une partie de la voirie en ne gardant que celle des zones d’activité… la zone d’activité de Mesmont accueillant de nombreuses entreprises, on réfléchit à dédier une nouvelle zone à l’activité économique... site restant à déterminer !  Nous avons conservé le portage de repas. La France Services est une très belle réussite avec l’itinérance qui se met en place en 2024 en fonction de la disponibilité des 31 communes. Une itinérance qui a débuté le 6 février avec la commune de Gissey-sur-Ouche… »

Côté culture, la CCOM fait figure d’agitatrice culturelle avec des communes dynamiques et force de proposition en terme d’animation locale. Perché sur la Colline à Sombernon, les Cariolades de Remilly en Montagne, les 91 animations proposées par la CCOM pour la saison 2024 parmi lesquels les Soirs de Marché (1000 visiteurs par soir), Médiolanum ou encore les concerts d’été dans les églises (plein à chaque représentation) … Une programmation culturelle intense drivée par Marc Chevillon, vp à la culture et Jérémie Bardet pour un territoire animé, sans temps mort, tout au long de l’année. Pour 2024, on se penche sur le château de Mâlain où se trouve l’office de tourisme pour faire évoluer l’accueil des touristes. Pour 2023, le bilan est très positif sur ce site emblématique qui a connu une nette progression de la fréquentation grâce à une large amplitude horaire et un accent donné à l’archéologie avec le GAM (Groupe Archéologique du Mesmontois).

« Nous avons également les bibliothèques municipales et associatives qui ont intégré le réseau communautaire. Parmi les projets, nous avons le souhait de réunir l’ensemble des services sur un même site. C’est nécessaire pour notre efficience à bien des égards en réunissant Pont-de-Pany et Sombernon, pour mutualiser et rationnaliser les moyens. Bien sûr, il s’agit aussi de proposer un cadre de travail plus agréable pour le bien être de nos agents…à l’échéance 2026. Ce projet a été validé par le conseil communautaire » explique Patrick Seguin.

Sur le volet des services, l'action sociale est une grosse activité qui représente les 30% du reste à charge du budget de fonctionnement de la CCOM avec près de 600 jeunes accueillis en périscolaire sur différents sites. Concernant la restauration scolaire, la CCOM sélectionne ses prestataires sur appel d’offre sauf pour la commune de Fleurey-sur-Ouche qui est fournie par l’EPHPAD où les enfants vont déjeuner. Sur la petite enfance, on compte deux RPE (relais petite enfance)  à Mâlain et Sombernon. Patrick Seguin souhaite étendre le portage de repas à de nouveaux bénéficiaires qui sont actuellement une quarantaine. Un service indispensable au services des anciens dont on prend soin à la CCOM.

 

Bien sûr, tout ceci s’articule autour d’un projet de territoire dans lequel les habitants commencent à reconnaître la CCOM grâce à une communication amplifiée et ciblée. « Mediolanum fait partie de ce processus d’identification, car avec la forte fréquentation des écoliers et des collégiens qui amènent ensuite leur famille à la journée grand public et qui parlent de LEUR territoire… des jeunes qui deviennent ainsi ambassadeurs Ouche et Montagne ! Aujourd’hui les mauvais à priori s’estompent petit à petit de la part des habitants grâce notamment à Jasmine Fédor et à une communication énergique et efficace… s’identifier à un projet commun est plus facile. On prépare les mandats suivants en lançant des projets pour lesquels et on se donne les moyens de réussir après avoir contré les difficultés et éliminé les freins au profit, on le souhaite, des prochains élus et du territoire ! »

La CCOM ce sont 130 agents et un exécutif composé d’un président et de 8 vice-présidents ainsi que d’un bureau où siège 4 conseillers communautaires, représentant le comité des maires,  Alain LAMY, maire de Blaisy-Bas, Jean-Luc LECOUR, maire de Grenant-lès-Sombernon, Paul ROBINAT, maire de Drée, Benjamin VASSEUR, maire d’Ancey.

Les Vice-Présidents sont élus parmi les conseillers communautaires. Ils ont reçu délégation de fonctions et de signatures de la part du Président pour les domaines suivants Arnault LEMAIRE au développement économique et tourisme, Pascal CHAUVENET aux finances, achats et mutualisations, Jean-David LALEVÉE à l' action sociale, André MAILLOT à la prévention et gestion des déchets, Jean-Pierre PERROT au cycle de l’eau, Marc CHEVILLON à la culture, vie associative et sportive, Hervé POINTEREAU à la communication, Gérard VERDREAU à l' aménagement du territoire et travaux.

C’est également un Conseil d’exploitation pour l'eau et l'assainissement, une Conférence des maires qui se réunit au moins 4 fois dans l’année et donnent aux 32 maires l’occasion de s’exprimer et d’échanger sur les projets structurants, hors instance décisionnelle « C’est une instance importante où chacun est sachant et savant à la fois que nous consultons dès qu'une orientation stratégique se présente » se réjouit monsieur le président.

Crédit ©CCOM

Pour Patrick Seguin, bientôt jeune retraité, papa de 3 enfants et grand-père d'une petite fille, très attaché à la vie de famille, être élu c'est partager des informations, des connaissances, c'est communiquer pour que tout soit visible et compréhensible par tous ! Un défi ... et un petit regret, ne pas avoir garder assez de temps pour ses proches en restant, comme chevillé au corps, le service rendu aux autres et à la collectivité !

Crédit photos ©Marie Quiquemelle

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Sous l’œil vigilant de Notre Dame, de Vauban et de Bonaparte, Auxonne prend la voie impériale du renouveau !
Ville Impériale et Cité Vauban, Auxonne s’étire le...
Entre vignobles et développement économique… parlons dynamisme et grands projets avec Alain Suguenot !
Beaune Côte et Sud ce sont 53 communes pour une communauté...
Moloy… ici coule la rivière… ici on ne s’endort pas, on construit le futur ensemble ! Rencontre avec Florian Paquet…
Entre forêts, vallée de l’Ignon et pleine nature, Moloy...
Patrimoine, environnement et grands projets, on en parle avec Alain Becquet, maire de Seurre !
1 Etoile, 2 fleurs, une architecture typique des rives de grands fleuves, 2310...
Pour une politique d'aménagement de l'espace rural avec Jean-Marie Virely, maire d'Epoisses
Si le nom d’Époisses est associé à son...
La com-com du Montbardois ? Des compétences et surtout des projets... et si on en parlait ?
33 communes, un peu plus de 11 000 habitants dont près de la...
Chenôve collée au coeur... 10 engagements, 120 propositions c'est le pari tenu de Thierry Falconnet
Renaturer Chenôve au cœur de la ville en Grands Chantiers,...
A Marsannay-le-bois, le bien vivre à la campagne c'est un petit bonheur du quotidien pour Christophe Monot... Rencontre !
Marsannay-le-bois, c’est un beau village situé sur les premiers...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *