Auvillars-sur-Saône


Gérard Maës


©André Beuchot


Gérard Maës


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Marc JAUDAUX
Secrétaire de Mairie CHAPELOTTE Karine
Adresse 1 Place de la Mairie - 21250 Auvillars-sur-Saône
Tél. 03 80 26 96 47 Fax 03 80 26 96 47
Email mairie.auvillars@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture Lundi 9h15-13h15 - Jeudi 9h15-13h15
Population 301 habitants. Auvillerois, auvilleroises
Altitude 176 mètres Superficie 633 ha
Situation géographique Latitude: 47° 3' 45'' Nord _ Longitude: 5° 6' 8'' Est
Communauté de Communes Rives de Saône
Canton BRAZEY-EN-PLAINE

Je suis fan de ma commune

Présentation

La forêt de Citeaux au Nord et les méandres de la Saône au Sud : voici l'écrin naturel dans lequel s'est épanoui Auvillars-sur-Saône au fil des siècles. Le territoire est majoritairement composé de terres cultivables et de pâturages. Il y avait autrefois 75 hectares de vignes, pour actuellement 50 ares.

Plus d'infos

Office de tourisme Rives de Saône -
13, rue Bossuet à Seurre.
Tél. 03 80 21 09 11.
contact@tourisme-seurre.com

Tourisme & Patrimoine

Le village est implanté à flanc de coteau dominant la Saône. Ce qui explique sans doute la présence d'un château fort du XVè siècle (bâti par Jean de Saint-Hilaire en 1409), restauré aux XVIIè et XVIIIè siècle : logis de briques rouges, restes d'enceinte, tours carrées, tourelles, les remparts, châtelet quadrangulaire, parc Guillaume, vestiges de la maison forte de la Lochère.
L'Eglise d'Auvillars-sur-Saône, à différents points de vue, est digne d'intérêt : bâtie vers la fin du XIIè siècle ou au commencement du XIIIè puis reconstruite à la fin du XVè, elle est protégée au titre des Monuments Historiques pour sa chapelle seigneuriale (vitraux), ses fresques et ses statues remarquables.
Sur la route de Dijon, un oratoire du XVIè siècle est visible dû à la découverte en ce lieu d'une statue de la vierge Notre-Dame de la Pitié.
Le lavoir du Pleusin est situé dans le coteau verdoyant dominant la plaine de la Saône et a été restauré ces dernières années. La coutume veut que Louis XIV s'y soit désaltéré en allant avec ses mousquetaires au siège de la ville de Seurre.

©André Beuchot

Gérard Maës

©André Beuchot


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… AUVILLARS-SUR-SAÔNE. Canton de Brazey-en-Plaine. (Autrefois canton de Seurre).
Avec ses nombreuses maisons construites en briques ou en pans en bois, Auvillars-sur-Saône charme les visiteurs. De jolies demeures parfois bordées de corniches décoratives, s’alignent le long de la grande route. Un clocher percé de fenêtres géminées dominé par une flèche polygonale en ardoises, surmonte la belle église Sainte-Madeleine XVe de style flamand-bourguignon qui se vit adjoindre une chapelle seigneuriale à la fin du XVe. Les baies de la nef seront agrandies au XVIIIe et si vous les observez de l'extérieur, vous remarquerez la représentation de musiciens sculptés. L’intérieur, illuminé par les belles fenêtres du chœur parées de vitraux, protège des peintures murales datées du XVIe, des statues XVe et XVIe, un gisant du XVIIe et des armoiries peintes sur les voûtes de la nef au XVIIe.
Le petit lavoir XIXe sans toit se niche en contrebas.
Remanié aux XVIIe et XIXe siècles, le château fort Saint-Hilaire remonte au XVe. De l'édifice construit en 1409 pour Jean de Saint-Hilaire, il ne subsiste plus que le corps de passage et la tour de plan oblong. En 1636, le château fut assiégé et détruit par le général Gallas. Sept hommes déterminés enfermés dans la tour de Saint-Vincent, résistèrent pendant trois jours. Il fallut l'aide d'un canon pour les déloger. Ils furent pendus malgré l'héroïque résistance qui précéda leur capitulation. La reconstruction du château débuta en 1650. Le pont du potager, situé à l'ouest de la cour nord, daterait de 1681. Le siècle suivant, les murs d'enceinte furent détruits et un jardin à la française aménagé. Une tour néogothique, les parties agricoles, le lavoir et le pigeonnier datent du XIXe.
Vous pourrez encore découvrir à Auvillars-sur-Saône de vieux puits surmontés de pompes à manivelles, une maison de maître XIXe, la mairie-école qui côtoie l'ancien magasin à pompes et une seconde école un peu plus bas.
Plantée au bord de la route, la chapelle XVIe Notre-Dame du Chemin fut édifiée à l'emplacement de la découverte miraculeuse d'une statue de la Vierge.
À quelques kilomètres de là, la ville de Seurre fit jadis de la résistance. Cette importante place de guerre prit le parti de la Fronde et fut, dit-on, le dernier bastion des princes hostiles au roi. Un siège s’impose pour régler le problème. Accompagné par ses mousquetaires, Louis XIV traverse la Bourgogne et aborde les faubourgs d’Auvillars. La soif le tenaille. On lui conseille une fontaine à l’eau pure et appréciée des habitants. La troupe bifurque, gagne le filet d’eau et se désaltère généreusement. Un arrêt remarqué car les descendants des témoins en parlent encore. La source coule toujours sous sa cahute ronde dans le bois de La Pendue. On la surnomme fontaine du Pieusin ou du Plousin.
Enfin, isolée au sud au bord de la route du fond de vallée, on trouve une curieuse petite croix en fonte édifiée en 1901.
André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Economie & Développement

Agriculture.
Artisans.
Restaurant.

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus