Fauverney


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire François BIGEARD
Secrétaire de Mairie MARQUÈS Valérie
Adresse Place de la Mairie - 21110 Fauverney
Tél. 03 80 39 70 06 Fax 03 80 39 70 06
Email secretariat-mairie@fauverney.fr
Site www.fauverney.fr
Horaires d'ouverture Lundi : de 9h à 12h Mardi : de 14h à 19h Mercredi : de 9h à 12h Jeudi : de 14h à 16h Vendredi : fermé
Population 711 habitants. Bel'Ousia
Altitude 203 - 231 mètres Superficie 868 ha
Situation géographique A 13 kms de Dijon, en direction de l'A39, sortir à Crimolois (dernière sortie avant l'autoroute), Fauverney se trouve entre Crimolois et Genlis
Communauté de Communes Plaine Dijonnaise
Canton GENLIS

Je suis fan de ma commune

Présentation

Située à 13 km à l’Est de Dijon, Fauverney s’étend sur 868 hectares dont 207 hectares de forêt. Ses bois, ses étangs, son château, son parc et ses zônes agricoles, font de cette commune un endroit résidentiel très agréable à vivre.
Visitez donc Fauverney !

Plus d'infos

Vous trouvez réponse à toutes vos questions sur le site internet de la Mairie : www.fauverney.fr, ou directement auprès de notre secrétaire de Mairie pendant les horaires d'ouverture.



Tourisme & Patrimoine

Vous trouverez, au cœur de notre village :
Son église du XIè siècle, placée sous le vocable de Saint-Georges, bâtie sur un mamelon, et entourée du cimetière.
Son lavoir pluvial de 1846 que vous trouverez rue de la Fontaine.
Différents puits disséminés dans le village.
Un lavoir.
Et sans oublier le Château de Chassagne, son parc, son arborétum qui vous fera découvrir bon nombre d'essences d'arbres remarquables, et son parcours de santé.






©André Beuchot

Elégante et discrète, la Côte-d’Or séduit par son charme plutôt que par l'exubérance. La richesse de son patrimoine naturel et architectural réserve aux visiteurs des découvertes souvent surprenantes. S'évader en Côte d'Or, c'est la promesse d'une autre perception de notre département ; c'est vouloir partir ailleurs au cœur de son propre territoire...  C'est vouloir l'explorer de mille et une façons pour mieux le connaître. Nous avons donc souhaité rester au plus près de cet immense potentiel environnemental, patrimonial, touristique qui, tout au long des chemins, fera appel à tous vos sens : voir, écouter, sentir, toucher et parfois même goûter. Inépuisable Côte-d’Or, nos coups de cœur ne sont pas tous révélés ici ...  Nous nous évaderons à nouveau vers d'autres territoires dans une prochaine édition. Chaleureux remerciements aux élus et partenaires publics et privés pour la confiance qu’ils nous ont accordée et leur engagement dans la valorisation de leur territoire. 
Valéry Choplain
Découvrir le magazine 


Le saviez-vous ?

Une petite statuette (le Saint-Georges) voyage tous les ans de famille en famille afin de perpétuer la tradition.
Si vous passez par là, posez donc la question aux Bel'Ousia, et profitez-en pour leur demander d'où leur vient ce très joli surnom.

Un curieux de passage à… FAUVERNEY. Canton de Genlis.
Étonnement vallonné pour un village de la plaine, le site fut occupé depuis des siècles, l'église Saint-Georges étant construite sur l'emplacement d'un camp préhistorique auquel succéda sans doute un castrum gallo-romain. On trouve plusieurs traces de l'époque romaine comme la voie romaine qui traversait l'agglomération et descendait vers le sud-est, un établissement gallo-romain mis à jour au lieu-dit "la Fin des Roies" ou encore, l'image livrée par la photographie aérienne d'une villa gallo-romaine à La Saule du Bouc, en bordure du bois de la Chassagne. L'occupation se poursuivit puisque un cercueil en pierre mérovingien fut découvert en 1854 près de l’église.
L'église Saint-Georges du XIIIe, très remaniée, domine le village. Elle abrite des peintures monumentales tandis qu'une Vierge veille près de l'entrée. Lors de sa reconstruction après un incendie, le clocher percé de fenêtres géminées changea de place et migra sur l'avant. Une arcade sur l'arrière porte cependant toujours une cloche. On raconte qu'un surplus de pierre fut utilisé pour construire le colombier que l'on trouve dans le village, en contrebas de l'église.
Toujours au sommet de la butte, la mairie école remonte au XIXe, tandis que l'ancien presbytère porte un bas-relief affichant la date de 1901. Entre les deux, on remarque un original monument aux morts et aux déportés en forme d'arbre. La bascule et son édicule en briques ont été préservés dans le bas du village, au nord-est, et le beau lavoir en atrium accroché à flanc de coteau à l'ouest.
Plus loin à l'ouest, sur la rive droite de l'Ouche, les Templiers possédèrent dès le XII ou XIIIe, grâce au duc Eudes, une maison, une chapelle et le moulin Gatin. Les bâtiments disparurent en 1860. Il ne subsiste de cette occupation, citée comme commanderie en 1400, que le nom du lieu-dit, la "Pièce du Temple".
Les Annales des mines nous apprennent que le sieur Muteau fut autorisé par ordonnance du 8 aout 1827, à construire un haut-fourneau chauffé à la houille et deux patouillets sur l'Ouche. Une seconde ordonnance du 9 janvier 1832 l'autorisa à utiliser du charbon de bois. La famille Muteau édifia la ferme de Chassagne, ainsi que la maison de maître voisine appelée "le château". Dans le parc, on remarque les ruines d'une glacière. Une statue de sanglier provenant du domaine est maintenant implantée face à la mairie. Par testament, Henri Muteau, conseiller général de la Côte-d'Or, légua en 1922 sa propriété de la Chassagne à la ville de Fauverney. On doit également à cette famille le "Fonds Muteau", fondé par Alfred Muteau, conservé à la Bibliothèque municipale de Dijon, dépôt de la commune de Fauverney en 1972. Cette collection comprend 10 000 ouvrages et périodiques et 2 300 menus !
Au milieu du XIXe, le haut fourneau s'éteignit définitivement. Sur l'emplacement désormais inutilisé, on édifia un moulin à eau et une distillerie tenue par M. Michelot. Celle-ci produisit de l'alcool de betteraves pour les pharmacies. En 1909, 25 ha de betteraves étaient cultivés pour la fabrique. Hélas, l'activité de la distillerie ne perdura guère et elle finit par fermer en se transformant en simple dépôt d'alcool qui périclita à son tour. La foudre frappa durement la haute cheminée de briques qui disparut. Aujourd'hui, le moulin est réhabilité en appartements et il ne subsiste que les maçonneries latérales de l'ancien barrage.
Autrefois, Fauverney produisait également un petit vin blanc apprécié.

On raconte ici qu'une fermière se rendant un jour au marché de Dijon pour y vendre un dindon, installa son étal à côté de celui d'un marchand fier de son perroquet parleur. Elle fut bien surprise d'entendre le volatile vociférer, même si son dindon muet, n'en pensait pas moins ! Elle s'exclama dans son patois en regardant l'animal « oh, quel bel usia ! » (ou bel usio). Version parfois contestée. Le volatile lui-même aurait interpellé la fermière : « d'où êtes-vous donc, ma bonne dame » ? Elle lui répondit « Mâ, i çeu d'fauveneille, mon bel ouzia ! » Depuis ce jour, les habitants ont pris le nom de belusien et sont… de bels oiseaux ! Voilà aussi pourquoi le blason de Fauverney arbore un perroquet et un dindon.
Une autre anecdote nous emporte en 1764 quand une crue de l'Ouche emporta la "planche", passerelle en bois qui permettait au curé de traverser l'Ouche. Quelques années plus tard, pour que cet incident ne se renouvelle pas, le prêtre demanda la construction d'un nouveau presbytère sur une partie du cimetière qu'il jugeait bien assez vaste pour cela. Les habitants préfèrent préférèrent consolider la passerelle. Hélas, elle fut de nouveau emportée par les flots en février 1789. Le curé bloqué sur la mauvaise rive, un autre prêtre aurait été dépêché par l’évêque de Dijon pour assurer la messe.
Redevenons sérieux… Né en 1884 à Fauverney, le mathématicien Maurice Gevrey reçut cinq prix de l'Académie des sciences, dont le Grand Prix de mathématiques.
André Beuchot






©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Nos associations :
Le club de foot ESFRB.
L'association Bel'Ousia.
L'association de Chasse.
L'association "t'Ouche d'Arts".
Le Foyer Rural de Fauverney.
Sans oublier les actions communales avec :
La médiathèque, ses services et ses différentes manifestations.
Les ateliers théâtre...

Economie & Développement

De nombreuses entreprises sont installées dans notre village. La ZAE de Boulouze (Zône d'Activités Économiques) monte en puissance. Nœud autoroutier et ferroviaire stratégique, c'est un pôle logistique majeur qui a vu le jour suivi par d'autres entreprises.

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

De nombreuses activités sont réalisées tout au long de l'année. "Accrochez-vous " au wagon et vous verrez que notre village est convivial et dynamique.
Régalez-vous à Chassagne, vous ne saurez plus où donner de la tête tellement les variétés d'arbres sont nombreuses tout au long du parcours de santé présent dans cette magnifique forêt qui entoure notre château.
Et si cela ne vous suffit pas, les sentiers de l'Ouche vous ouvrent les bras.


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus