Marcilly-sur-Tille

Maire LAVEVRE Daniel
Adresse 12 Grande rue - 21120 Marcilly-sur-Tille
Tél. 03 80 95 07 91 Fax 03 80 85 52 47
Email mairiemarcilly@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture Lundi 9h-12h et 13h-17h, Mardi 9h-12h et 13h-17h, Mercredi 9h-12h, Jeudi 9h-12h et 13h-17h Vendredi 9h-12h et 13h-17h Samedi 9h-12h
Population 1557 habitants. Les Marcilliens
Altitude 281 mètres Superficie 727 ha
Situation géographique 25 Km au nord de DIJON
Communauté de Communes Vallées de la Tille et de l'Ignon (Covati)
Canton IS-SUR-TILLE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Marcilly-sur-Tille joint au charme de la campagne les avantages de la ville avec des commerces et des activités culturelles. Sa population qui n’avait pas varié depuis le Moyen-Âge jusqu’à la fin du XIXè siècle (100 à 150 h.) atteint maintenant plus de 1500 habitants. L’arrivée du chemin de fer et l’implantation de la gare ont été la cause de cet essor important. Marcilly est une ville fleurie classée 1 fleur.

Tourisme & Patrimoine

Village Fleuri

L’église Saint-Maurice date du XIIIè siècle. L’église primitive citée dès 801 était aussi sous le vocable de Saint-Maurice, le patron des dynasties burgondes. Elle a subi, au cours des siècles, de nombreuses transformations. Elle comprend une nef de la fin du XIIè siècle ou début XIIIè siècle, un transept avec clocheton en bois qui renferme une cloche de 1684, un choeur du XIIIè siècle orné d’une corniche à double courbure. L’église possède aussi une chaire formée de panneaux gothiques richement sculptés.

Un camp néolithique. Par sa position isolée et dominante, la situation du Mont de Marcilly avait tout naturellement séduit les hommes du Néolithique. En effet, il permettait le contrôle de la vallée de la Tille. Ce poste d’observation servait également de refuge en cas de danger. Des armes (lames de faucilles et de couteaux), des outils nettement spécialisés (scie)… y ont été retrouvés et sont exposés au Musée Archéologique de Dijon.




PIERRES DE LÉGENDES DE LA CÔTE-D'OR, LE NOUVEAU LIVRE D'ANDRÉ BEUCHOT


Un nouveau livre pour les curieux, les promeneurs et les amateurs du petit patrimoine.
Plusieurs années de travail et de recherches ont été nécessaires pour réaliser ce nouveau livre, résultat de l'union de Patrice Vachon et d'André Beuchot.
Patrice Vachon avait déjà réalisé de nombreux ouvrages publiés par l'Arche d'Or, deux étant consacrés aux menhirs, dolmens et pierres légendaire. André Beuchot sillonne la Côte-d'Or à la rencontre des richesses du patrimoine et a déjà lui aussi publié de nombreux ouvrages. La collaboration et la complémentarité des deux auteurs permet de présenter aujourd'hui l'ouvrage le plus complet réalisé sur le sujet, avec les légendes associées. Les sites ont été recherchés sur le terrain, quelquefois retrouvés avec difficulté dans la végétation, puis photographiés. Certains, inaccessibles, ne sont pas présentés par respect pour les propriétés privées. Le livre regroupe les menhirs et dolmens, vrais et/ou faux, les pierres qui virent ou qui cornent, les roches des fées ou du Diable, les roches anthropomorphiques rochers de la vouivre ou des loups…etc. LIRE+


Un curieux de passage à Marcilly-sur-Tille



Un curieux de passage à…MARCILLY-SUR-TILLE.

L'ancien camp préhistorique, la "Butte de Marcilly" du néolithique moyen, était entouré par trois enceintes. Il fut ensuite occupé par la VIIIe légion romaine. Un camp romain fut également mis à jour au sud-est de la ferme d’Artault. Le mont de Marcilly est à présent une zone protégée ouverte au public avec un sentier de découverte fléché. Un dépliant guide réalisé par le Conservatoire d'Espaces Naturels de Bourgogne apporte des informations complémentaires. Cette montagne était également fréquentée par des géants qui y auraient laissé des empreintes de pas.
La Roche à l'Âne pour sa part, doit son nom à la légende suivante : pour satisfaire l'appétit d'un ogre, on utilisa la pierre comme table pour y disposer à son intention un âne soigneusement apprêté. L'étang de Marcilly (ou l'étang de Venarde selon les versions) quant à lui, n'est qu'une flaque... d'urine de Gargantua, et les "Pochons de Gargantua", des mottes de terre tombées de ses bottes qui ont ainsi créé la butte. De son côté, un bon génie, le Kya vit près de l’étang de Venarde (ou de La Venarde). Il prend l’aspect d’un feu follet pour guider la nuit les personnes égarées en voltigeant devant elles. Notez que les habitants portent encore le surnom de Huguenots, pour avoir trompé leur curé en lui offrant de l’eau à la place du vin pour sa réserve de vin de messe.
On découvre dans ce village qui curieusement, n'est pas installé sur la Tille mais sur l'Ignon, une église XII-XIIIe. Dédiée à saint Maurice, elle dresse fièrement son petit clocher couvert de bardeaux. Dans les rues voisines, on déniche trois pigeonniers et colombiers implantés dans des tours ayant peut-être fait partie des fortifications locales. Calé dans un bel espace de promenade arboré, le lavoir se mire dans la rivière. Un peu plus loin en aval, le vieux moulin du XVIIIe a conservé ses jeux de vannes, mais sa haute cheminée carrée en brique témoigne d'une reconversion. Il fait face au parc s'étirant jusqu'à l'église de la maison Perrenet, maison de maître au balcon porté par deux colonnes rondes en pierre. L'ancienne école de filles voisine est devenue la mairie.
Deux lignes de chemin de fer des compagnies du PLM et de l'Est desservaient autrefois Marcilly-sur-Tille (La gare portait le nom d'Is-sur-Tille). Lors de la Première Guerre mondiale, cette gare prit une importance cruciale en devenant gare régulatrice de communication pour l'armée. Elle acheminera entre Lunéville et Toul, plus de 300 000 hommes de troupes et plus de 9 000 officiers. En septembre 1914, 443 trains se succèderont au rythme d’un train par heure environ. L’entrée en guerre des États-Unis en 1917 entraina la création de la base américaine avancée N°1 (ou camp "Williams"), sur les territoires d'Is-sur-Tille et Marcilly-sur-Tille, équipée de 175 km de voies, 600 quais de débarquement, 390 entrepôts, 250 baraquements...etc. Entre 1917 et 1920, environ deux millions de soldats américains et 4 millions de tonnes de matériel et nourritures transitèrent par Marcilly et Is. Dès 1917, quatre batteries antiaériennes américaines furent installées, l’une d’elle sur le mont de Marcilly. Après l'armistice, l'ensemble du site disparut en quelques mois.
Aujourd'hui, la gare étonne par son importance, une seule ligne restant active. On pourra néanmoins s'attarder devant l'imposante tranchée de la ligne abandonnée de Gray à Is-sur-Tille, à l'entrée sud de la cité.

André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Economie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Le Mont de Marcilly de 317mètres, d’une surface de 10 hectares, est connu pour abriter des plantes appartenant à différents domaines biogéographiques. Les scientifiques lui reconnaissent également une importante valeur floristique régionale : 4 espèces protégées y sont présentes. Un sentier de découverte balisé, d’accès libre et ouvert toute l’année, vous permet de découvrir les richesses naturelles du Mont. Durée : 2 heures environ (1,5 km).


Fan de ma Commune

dit :Bon, quelques uns de tes ptasultos de bases v
16/01/2013
dit :Bon, quelques uns de tes ptasultos de bases vont voler en e9clat : les de9placements, non ce n'est pas une constante pour moi dans un jdr. Comment tu fait si un monde ne permet que des de9placements en 2D, un autre dans les trois dimensions, un autre dans 4 ou 5 en meame temps (un de9placement peut te permettre de changer de plan, de revenir en arrie8re dans le temps..), si un monde se passe sur un continent aride, l'autre plein de rivie8res, l'autre sur une plane8te avec un continent aride et des mers le se9parant autres continents arides, un autre monde e9tant spatial, avec des de9placements en vaisseau spaciaux uniquement, avec ou sans gestion de te9le9portation / trou de ver / vitesse lumie8re Non, un moteur de JDR ge9ne9rique ne peut pas exister pour moi

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus