Montmoyen


Château de Montmoyen


Montmoyen pont sur la Digeanne


Ancien lavoir Montmoyen


Mairie de Montmoyen


© André Beuchot


Montmoyen vue aérienne

Maire PENNING François
Secrétaire de Mairie NOUVEAU Jean-Paul
Adresse 2, place de la Mairie - 21290 Montmoyen
Tél. 03 80 81 07 07
Email mairie.montmoyen@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture Mercredi 16h 30 -19h
Population 90 habitants.
Altitude 315 mètres Superficie 1920 ha
Situation géographique Latitude: 47° 44' 1'' Nord - Longitude: 4° 47' 37'' Est
Communauté de Communes Pays Châtillonnais
Canton CHÂTILLON-SUR-SEINE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Village du Châtillonnais avec un joli château, Montmoyen est situé à 49 km au Sud-Ouest de Chaumont et à 75 km de Dijon. Il est traversé par la Digeanne.
Un hameau : Hierce.

Plus d'infos

www.chatillonnais.fr

Tourisme & Patrimoine

Eglise gothique Saint-Vallier, Chapelle Saint-Julien.
Château XVIIè siècle situé au centre du village. A l'arrière, se trouve un grand parc dessiné par Le Nôtre.



Montmoyen pont sur la Digeanne

Ancien lavoir Montmoyen

Montmoyen vue aérienne


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à…MONTMOYEN.

Sur l'emplacement d'un tumulus, se dressait autrefois le menhir de la Pierre qui Corne, transféré au musée de Châtillon. La Pierre qui Boit, elle, est toujours là. Toutes deux étaient disposées de part et d'autre d'une stèle dite "Borne des Quatre Seigneurs".
Des vestiges gallo-romains furent mis à jour au lieu-dit "Les Cloiseaux". Un imposant monticule de décombres fouillé par le docteur Jays révéla les restes d'une ou de plusieurs villas gallo-romaines identifiées. Des bâtiments peut-être détruits par un incendie au cours d'une des terribles invasions barbares qui traversa la Gaule aux IIIe et IVe. On peut imaginer la présence d'une agglomération gallo-romaine de taille moyenne.
Dressé à l'emplacement d'un château fort du XIIe dont subsistent quelques traces, le château actuel de Montmoyen remonte au XVIIe. Construit sur un éperon rocheux, le corps du logis encadré par deux ailes formant un U couverts de toits d'ardoises, affiche un style Louis XIII. Devenu colonie de vacances en 1956, il fut racheté en 1962 par l'État algérien qui le mit en vente en 1970. Il restera à l'abandon jusqu'en 1989 avant de faire l'objet de remarquables travaux de restauration allant des salons à la chapelle, les douves étant même recreusées. Le domaine conserve un colombier rond, de belles écuries, une grotte de rocaille, une fontaine XIXe dite "au Sanglier" et une glacière. On remarque également un cadran solaire. Les jardins qui s'étirent devant la façade seraient l'œuvre de Le Nôtre.
Racheté par le seigneur des lieux, le moulin implanté au pied du château, sans doute fondé par l'abbaye du Val des Choux, brûla en 1890. Il fut reconstruit et devint la scierie Charriez. Délaissé par la suite, il fut enfin, comme le château, racheté, restauré et doté d'une turbine produisant de l'électricité. Une jolie girouette surmonte le bâtiment.
Située au centre du village, à deux pas du château, l'église Saint-Vallier remonterait pour ses origines au XVIe. Remaniée au XIXe, d'aspect néo-gothique, elle se pare de vitraux intéressants, de belles gargouilles et d'un élégant clocher. La légende veut qu'une statue de Saint-Vallier ait le pouvoir de rendre fécondes les femmes stériles. Un jour, une mère accompagnée de ses deux filles dont l'une était mariée, l'autre pas, se rendit en pèlerinage évoquer le saint. Moins d'un an après, la fille célibataire mettait au monde un garçon. On raconte que la brave mère retourna voir le saint pour le réprimander de sa méprise.
La mairie école XIXe fait face à l'église. Sur la place qui les sépare, un tilleul remarquable et la statue du monument aux morts retiennent les regards.
À proximité, une étonnante croix retient les visiteurs. Non seulement elle arbore un Christ et une Vierge, mais on y découvre une sainte Madeleine sculptée les implorant. À remarquer encore au village, une fontaine-abreuvoir XIXe et deux lavoirs, le plus curieux avec bac à laver debout, installé sous une maison particulière. Une croix monumentale trône sur le pont XVIIIe d'où un chemin longe la rivière jusqu'au "Logis de Saint-Hubert" où un bas-relief évoque la rencontre du saint et d'un cerf.
Au sud, vous pouvez faire un crochet jusqu'à l'ancienne forge et son étang. Construite en 1770, elle comptait deux feux occupant chacun deux ouvriers. Mais en 1790, on apprend qu'elle ne roulait que six mois de l'année. Le bourg était autrefois réputé pour ses nombreux cloutiers.


Si les grimpettes ne vous effrayent pas, pourquoi ne pas monter au nord-est cette fois, sur le plateau de la Tête de Charme où opérait durant la dernière guerre, une station d'écoute et de détection allemande. Il subsiste encore quelques ruines, noyées dans un bosquet.
Enfin, la grotte de Sainte-Catherine longue de 170 m, s'enfonce à -21 m.

À l'ouest se niche un hameau dépendant de Montmoyen

Hierce. (Montmoyen). Dans la petite chapelle XVIIIe carrée, on remarque, éclairée par les deux vitraux du chœur, une clé de voûte décorée. Le clocher en arcade, curieusement décalé par rapport à la porte d'entrée, garde les traces d'usure des cordes actionnant la cloche. Ancienne grange de l'abbaye de Longway, le hameau conserve aussi un lavoir et un curieux calvaire avec niche abritant un Christ aux Liens du XVe.

André Beuchot

Mairie de Montmoyen

© André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Economie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Vous pouvez visiter le château !... ouvert du 15 juillet au 31 août de 11h à 12h et de 15h à 18h sur rendez-vous, et pour les Journées du Patrimoine.


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus