Talant


Le jardin aux cinq roses


Côte-d'Or Tourisme © R. GUITON


© André Beuchot


©LM de Vögué

Maire MENUT Gilbert
Secrétaire de Mairie
Adresse 1 place de la mairie - 21240 Talant
Tél. 03 80 44 60 00
Email services.mairie@talant.fr
Site www.talant.fr
Horaires d'ouverture Lundi 9h-12h et 13h30-17h30, Mardi 9h-12h et 13h30-17h30, Mercredi 9h-12h et 13h30-17h30, Jeudi 9h-12h et 13h30-17h30, Vendredi 9h-12h et 13h30-17h30
Population 11200 habitants. Les Talantais et Talantaises
Altitude 353 mètres Superficie 498 ha
Situation géographique Latitude: 47° 20' 11'' Nord - Longitude: 5° 0' 20'' Est.
Communauté de Communes Dijon Métropole
Canton TALANT

Je suis fan de ma commune

Présentation

Située sur une butte, la ville de Talant domine la cuvette de Dijon et le lac Kir.

Plus d'infos

Locations de salles :
Pour l’organisation de vos réceptions privées, la ville de Talant met à votre disposition 2 salles : le cellier et la salle Robert Schuman. Voir conditions sur www.talant.fr

Aire de covoiturage aménagée par le Conseil Général :
www.covoiturage.mobigo-bourgogne.com

Tourisme & Patrimoine

Village Fleuri

Eglise Notre-Dame de Talant, XIIIè siècle, l'une des toutes premières églises gothiques du duché de Bourgogne, classée Monument historique. A l'intérieur, statues XVè et XVIè siècles, de magnifiques vitraux XXè siècle de Gérard Garouste et Pierre-Alain Parot, un orgue Metzler.
Vestiges du château des Ducs de Bourgogne ; La tour de la Confrairie, XIIIè siècle et un très beau cellier.
La maison au tambour.
Belles maisons anciennes dans le vieux Talant.
Le clos de vigne : Sur un coteau, la municipalité a restauré, en 2003, un clos de vigne avec ses murs, son entrée et sa cadole.
Le verger François-Bugnon : La municipalité a également rénové, en 2006, cet ancien verger clos, avec sa maisonnette de vigne, sa cave sous roche et sa citerne.
Le Parc de la Fontaine aux Fées est une zône naturelle protégée, classée Zône naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique de type I.


Côte-d'Or Tourisme © R. GUITON



©LM de Vögué

Elégante et discrète, la Côte-d’Or séduit par son charme plutôt que par l'exubérance. La richesse de son patrimoine naturel et architectural réserve aux visiteurs des découvertes souvent surprenantes. S'évader en Côte d'Or, c'est la promesse d'une autre perception de notre département ; c'est vouloir partir ailleurs au cœur de son propre territoire...  C'est vouloir l'explorer de mille et une façons pour mieux le connaître. Nous avons donc souhaité rester au plus près de cet immense potentiel environnemental, patrimonial, touristique qui, tout au long des chemins, fera appel à tous vos sens : voir, écouter, sentir, toucher et parfois même goûter. Inépuisable Côte-d’Or, nos coups de cœur ne sont pas tous révélés ici ...  Nous nous évaderons à nouveau vers d'autres territoires dans une prochaine édition. Chaleureux remerciements aux élus et partenaires publics et privés pour la confiance qu’ils nous ont accordée et leur engagement dans la valorisation de leur territoire. 
Valéry Choplain
Découvrir le magazine 


Le saviez-vous ?


Un curieux de passage à… TALANT.
En 2009, les travaux d’aménagement de la liaison routière nord de l'agglomération dijonnaise (LINO) ont livré au creux de la "Peute Combe, les vestiges d’un village celtique avec forge daté de - 500 à - 450. Il fut suivit par une occupation gallo-romaine au premier siècle de notre ère. Tout cela démontre un intérêt lointain pour la contrée et son relief particulier.
Pourtant, selon la légende, la butte de Talant serait artificielle ! Il y a bien des années, alors qu'elle n'existait pas encore, le chef d'une tribu habitué à guerroyer dans les pays lointains rentre chez lui. Il rapporte dans un cortège de plus de quarante chariots un fabuleux trésor. Fatigué de guerroyer, il a décidé de s'installer définitivement dans un endroit calme et sûr. Il cherche l'endroit idéal qui, à la fois permettrait de surveiller la contrée, d'installer une centaine de maisons et de camoufler ses richesses fabuleuses. Une montagne assez haute pour voir venir l'ennemi pourrait peut-être lui convenir. Mais son trésor est si important qui lui faudrait faire creuser de vastes salles. Or, toute la région est réputée pour sa roche dure et les cavernes les plus grandes ne contiendraient qu'un ou deux attelages. Comment mettre son trésor à l'abri des convoitises ? Il cherche durant des mois et brusquement, une idée sensationnelle germe dans son esprit. Quelques temps plus tard, une étrange construction se dresse au centre de la plaine, un formidable dôme de pierre. À l'intérieur, un escalier se hisse jusqu'à une ouverture au plafond. Un par un, les chariots contenant le trésor sont rangés dans cette salle, puis on scelle la porte et on recouvre l'ouvrage de terre. On amoncelle, des tonnes et des tonnes de terre. Doucement, une nouvelle montagne s'élève sur la rive de l'Ouche. Un large puits rond s'élève en même temps, accroché à l'ouverture de la voûte enfouie maintenant loin sous terre. L'escalier en colimaçon s'élève en même temps à l'intérieur. Plus de cent mètres d'épaisseur de remblais sont rapportés avant que le grand roi ne soit satisfait. Sur le plateau ainsi formé, il ordonne de reconstruire le village et son propre repaire qui communique directement avec la salle du trésor par une porte secrète. Mais dans les années qui suivent, le monarque meurt brusquement, oubliant de communiquer son secret. On cherche sans succès l'accès secret à l'escalier du puits. Hélas, les barbares qui se tenaient tranquilles, décident d'attaquer la cité. Les recherches s'arrêtent derechef. Il faut se défendre. Une abominable bataille s'engage, mais la ville est prise, pillée, rasée. Aucun survivant n'informe les farouches vainqueurs du trésor caché sous la colline artificielle. Des siècles passent. Talant s'établit à son tour sur ces hauteurs engageantes. Une nouvelle forteresse domine la contrée de ses murailles sévères de bel appareil. Elle aussi, a presque totalement disparu à présent. Mais l'escalier secret lui, resta invisible à tous ces gens, seigneurs et ducs qui s'installèrent successivement sur la butte de Talant. Et nul doute, le trésor est certainement toujours là.
Selon la version historique, la ville fut fondée par Eudes III qui offrit aux habitants divers avantages. Les vendanges étaient libres et il n'y avait pas d'imposition. Du haut de sa butte, le vieux bourg fait de nos jours face aux nouveaux quartiers hérissés d'immeubles. Au XIIIe, Talant était protégé par de puissants remparts dont quelques éléments subsistent. Seule une ruse permit aux partisans des Guise de prendre la cité en 1585. Quelques années plus tard, elle revint aux mains du roi Henri IV qui ordonna la démolition du château et des remparts en 1598. La Tour de la Confrairie sera la seule survivante des 33 tours de l'enceinte de la ville. Ses murs très épais comportent cinq archères. Elle abrite une borne armoriée XVIe aux armes de Dijon.
Sur le plateau, on trouve l'entrée aménagée de l'ancien cellier du château où le duc Eudes III abritait ses crus préférés sous de belles croisées d'ogives. Par la suite, longtemps loué aux vignerons de la cité, il fut fermé au XIXe, puis dégagé et restauré dans la seconde moitié du XXe. Selon la légende, une galerie rejoignait le cellier au puits du château.
L'église paroissiale Notre-Dame XIIIe couverte d'un imposant toit de laves, a été très remaniée depuis sa construction, tout en conservant belle allure. On remarque les arcs-boutants à contrepoids et l'élégante ouverture du chevet, percée au XVIe pour apporter un peu de lumière sous les voutes. Un cadran solaire s'ajoute à la décoration de l'église. Éclairé par de beaux vitraux de Gérard Garouste, l'intérieur recèle une grotte de rocaille, deux mises au tombeau XVIe, deux Piétas et la Vierge de Saint-Luc, offerte par Jean sans Peur de retour de croisade en 1396. Un orgue, construit en 1958 pour l'église de Taizé, fut racheté en 1974. En 1996, il fut remplacé par un nouvel orgue baroque du facteur Suisse Metzler, doté de 1 014 tuyaux.
Tout à côté, l'école Jean Macé mérite un coup d'œil ; regardez son pignon et la corniche qui borde le toit.
« Qui voit Talant n’est pas dedans », affirme un vieux dicton. Pourtant, il faut rentrer dans la ville pour la découvrir. La bourgade ancienne conserve quelques vieilles maisons XV et XVIIe, parfois à colombages, plantées en bordure de rues très étroites, un tilleul tricentenaire et la chapelle du gouverneur. Au fil des rues, on découvre encore une porte décorative Renaissance et la maison au Tambour. La statue XVIIe d'un soldat le pied posé sur un tambour, installée au XIXe, lui a donné son nom. Au-dessus des remparts, derrière la mairie, s'étire le jardin aux Cinq Roses, créé en 2007. Entouré de bâtiments remontant à cinq époques différentes, il propose cinq massifs de roses, chacun en relation avec une période. Créée au XXIe, la Rose Alix de Vergy symbolise les festivités du 800e anniversaire de la fondation de la ville et l'architecture du XXIe.
Au sud-est, le réservoir de Morcueil (ou Morgueil), bien qu'implanté sur Talant, arbore les armes de la ville de Dijon. Il alimente cette ville en eau potable depuis 1904 grâce à la source de Morcueil, située à Fleurey-sur-Ouche. Malgré ses réticences, cette commune en difficulté financière autorisa le captage en 1902. Enfin, n'oublions pas de citer l'église moderne Saint-Just de Bretenières XXe.

La combe Valton, marquant la limite d'une réserve naturelle créée fin 1988, présente un intérêt particulier. Près des tennis, dominant l'avenue, la petite Roche Fendue ou Roche à la Bique garde le secret de nombreuses légendes et accueillait dit-on le sabbat. Les fées aimaient venir danser à minuit autour de ce grand menhir naturel. On dit aussi que ce fut le lieu de rendez-vous des Carbonari pendant la Révolution.
Le versant droit de cette combe est entaillé par de grandes carrières aménagées partiellement en site d'escalade bien équipé. La partie centrale de la falaise, au niveau du chemin de la combe Valton, présente un intérêt géologique réputé unique en Europe. Situées à cheval sur une faille, les roches se sont déplacées à des vitesses différentes, laissant apparaître une zone de friction striée par les frottements (miroir de faille).

On affirme qu'avant la naissance de la cité des hommes, seules les fées occupaient le site de Talant. Aux environs de la combe aux fées, le "For aux Fées", accueillait les fées qui se baignaient dans la fontaine qui garde leur nom. Elle fut plus tard aménagée avec un petit lavoir alimenté par une conduite en pierre. Jadis, on mettait en garde les enfants qui s'approchaient trop du bassin, les avertissant que la fée n'attendait que cela pour jaillir des flots et les entraîner dans les profondeurs. Un peu plus loin en contrebas, on trouve un clos de vigne avec sa cabotte et un verger avec sa cabane en pierre couverte de laves.
Avant la construction de la voie de chemin de fer se trouvait donc le long du chemin de Plombières, le For aux Fées. Une petite grotte en était l'attrait principal. Les druidesses qui se retrouvaient près de Talant pour rendre les oracles en firent leur retraite. Puis les fées l'adoptèrent. Prudentes, elles vagabondaient toujours la nuit venue, ainsi, personne ne pouvait les apercevoir. Mais il n'y eut point ici de fort, château ou forteresse élevée par les belles demoiselles. For nous viendrait de forum, emplacement de réunions. Pour vous imaginer le voisinage, apprenez qu’au XVIIIe, une majestueuse aiguille de roche de vingt mètres de haut laissait son ombre jouer les cadrans solaires sur le chemin de Plombières. La chapelle de l'oratoire Notre Dame, flanqué de deux arbres majestueux, s'abrite sous la masse rassurante de l'éperon rocheux. Trois fois l'an, toute la paroisse de Talant y descendait en pèlerinage. Tout d'abord, le mardi de Pâques. Puis le jour des premières communions, les nouveaux communiants étant consacrés ici, à Notre-Dame de la Roche. Enfin, pour la fête de Saint-Simon, en action de grâce pour les vendanges, les coteaux du Dijonnais étant alors couverts de vignes. Pour terminer, un ermite fit de la grotte sa demeure avant sa destruction.
La grotte du Lac quant à elle, se cache dans une propriété privée. Elle propose au spéléologue un puits de 4 m obstrué au bout d'une galerie.
André Beuchot

© André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Le Portail famille :
Activités de la Petite Enfance, de l'Enfance, périscolaires et loisirs.
www.talant.espace-famille.net/talant/index.do
Le Portail Famille permet la gestion directe de votre Dossier Famille, il est l'interface privilégiée pour gérer vos participations aux activités de services sans avoir à vous déplacer, simplement depuis chez vous.

Equipements sportifs :
Gymnase B. Santona.
Stade G. Rude.
Complexe Sportif Marie-Thérèse Eyquem.
Petits et grands peuvent profiter de la richesse de ces équipements tout au long de l'année.

Les autres équipements municipaux :
La Turbine - Centre Socio-Culturel.
Brassens - le service Culture.
Le Relais - MDEF - CCAS.
L'Espace Mennetrier.
La Bibliothèque Multimédia Henri Vincenot.

Les écoles
Neuf écoles maternelles et élémentaires accueillent les jeunes talantais, et un collège les accompagne jusqu'aux portes du lycée.
École élémentaire publique Elsa Triolet.
École élémentaire publique Jacques Prévert.
École élémentaire publique Marie Curie.
École élémentaire publique Paul Langevin.
École maternelle publique Céléstin Freinet.
École maternelle publique Elsa Triolet.
École maternelle publique Jacques Prévert.
École maternelle publique Jean Macé.
École maternelle publique Paul Langevin.
Collège Boris Vian ; 11, rue Pablo Picasso - 03 80 57 52 12.

Economie & Développement

Tous commerces, artisans et services de proximité.
Marchés publics.
www.achatpublic.net

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

De belles promenades :
Tout d'abord découvrez le Jardin des 5 Roses, un des plus petits Jardins Remarquables de France, né en 2007 lors de la restructuration de l’Hôtel de Ville ; l’unique jardin urbain détenant ce prestigieux label, une autre fierté toute talantaise lieu calme et paisible où architecture et flore évoquent ensemble différentes époques.
1, place de l'Hôtel de Ville - 03 80 44 60 30 - www.talant.fr
Puis, le parc de la Fontaine-aux-Fées, espace naturel protégé, au pied du vieux Talant : magnifique point de vue sur la vallée de l'Ouche. Vous y découvrirez un sentier balisé où plantes et animaux sont protégés.
Parcs de stationnement à proximité. Parc de la Fontaine-aux-Fées : Combe Valton -
03 80 44 60 00.


Fan de ma Commune

Lecler
16/07/2017
Bonsoir. Pouvez vous me communiquer le tarif de la location du Cellier des Ducs, pour l'une et l'autre salle. Merci par avance. Bien cordialement

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus