Véronnes


©Echo_des_communes


©Echo_des_communes


©André Beuchot


©Echo_des_communes


©Echo_des_communes


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Joël Mazué
Adresse 8, rue de l'église - 21260 Véronnes
Tél. 03 80 75 38 08
Email veronnes@wanadoo.fr
Site www.veronnes.fr
Population 399 habitants. Les Véronnais et Véronnaises
Altitude 270 mètres Superficie 19 ha
Situation géographique Latitude: 47° 32' 3'' Nord - Longitude: 5° 13' 50'' Est
Communauté de Communes Communauté de communes Tille et Venelle
Canton IS-SUR-TILLE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Traversée par la Venelle, la commune de Véronnes est située à 27 km au Nord-Est de Dijon à proximité de l'échangeur de l'autoroute A31 de Til-Châtel.

Tourisme & Patrimoine

Véronnes dispose de deux églises. Eglise de Véronnes les Grandes, église Saint-Maurice de l'ancienne Véronnes les Petites, chapelle Sainte-Anne. Vous remarquerez aussi le pigeonnier de l'ancienne maison seigneuriale. Lavoirs.
Vestiges gallo-romains.

©Echo_des_communes

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot


UN CURIEUX EN BALADE

Le 17e opus d’un infatigable découvreur !
Passionné par son département, André Beuchot livre un formidable inventaire de ses communes, hameaux, histoires et légendes...
Marcheur, chercheur de pierres légendaires, randonneur au long cours André Beuchot sillonne, inventorie l’histoire des chemins, des pierres et des centaines de villages et de hameaux côte d’oriens... Un de ces oiseaux rares et discrets ? Allez savoir... en tous cas Un curieux en balade est un ouvrage à lire, à conserver comme les anciens almanachs qui font toute la saveur de nos villes et campagnes !


CONTACT
Éditions André Beuchot :
8 rue Pierre de Saint-Jacob 21000 DIJON
beuchot@numericable.fr



Un curieux de passage à Véronnes

Un curieux de passage à… VÉRONNES / VÉRONNES-LES-GRANDES.
Canton d'Is-sur-Tille. (Autrefois canton de Selongey).

Les environs du village retracent son histoire. Au nord, la colline du Châtelet accueillit un camp néolithique. En février 1952, un habitant eut la surprise de découvrir un gouffre subitement ouvert dans le champ qu'il cultivait. Le Spéléo-Club de Dijon alerté explora aussitôt l'aven. Dans une cheminée secondaire, les spéléologues découvrirent de nombreux ossements d'humains et d'animaux emprisonnés dans une coulée de glaise. Fragments de poteries, silex taillés de petite taille et même quelques bijoux en bronze furent exhumés. Toutes ces trouvailles semblent appartenir au second âge du fer, les scientifiques émettant l'hypothèse d'une cavité utilisée en puits funéraire.
La plaine elle, fut occupée par les gallo-romains, les vestiges de deux villas ayant été découverts. Plus tard, l'agglomération se déplaça. Séparés par la Venelle, les villages de Véronnes-les-Petites, au sud, et Véronnes-les-Grandes, au nord, ont fusionné en 1972. Pour plus de clarté, les deux entités restent ici traitées séparément.
Selon la tradition populaire, "À Véronnes, tout y grogne, les femmes et les cochons" ! Quant aux hommes qui en rient, il faut rappeler les sobriquets des habitants : les Veaux ou les Gouris (les petits cochons !).

Véronnes-les-Grandes.
Au XIIIe siècle on dressa l'église Saint-Hilaire sur une modeste hauteur. Fortifiée au XIVe siècle, bordée pour partie par une corniche bourguignonne, couverte d'ardoises, elle étonne aujourd'hui avec sa petite cloche accrochée à l'extérieur de la fine flèche octogonale du clocher, également couverte d'ardoises. Un bel édifice où se mêle portail en ogive, maigres ouvertures romanes et fenêtres rectangulaires, attestant de nombreux remaniements. À l'intérieur, des chapiteaux ornementés de décors de végétaux sculptés surmontent les robustes colonnes rondes. L’escalier latéral reliant les combles n’est pas banal non plus. On remarque également un minuscule cadran solaire. Une belle croix sculptée double face trône dans l'enclos du cimetière.
La jolie mairie école n'est qu'à quelques pas.
On note à Véronnes plusieurs jolies croix intéressantes : colonne de pierre cannelée avec chapiteau à volutes ou colonnes ornées de motifs en bas-relief représentant les instruments de la Passion, échelle, marteau, tenaille, clous… (Semblable à celle de Lux et de Véronnes-les-Petites). De vieilles bornes de directions sculptées, là encore en bas-relief, reçoivent un doigt pointé vous montrant la voie et surmontant le nom de la destination.
Le château local, bien caché derrière ses hauts murs, laisse entrevoir sa silhouette. La porte piétonne du portail profite d'un linteau à accolade. Plus qu'un véritable château, nous avons affaire à une demeure bourgeoise entourée de ses communs et fière de posséder deux pigeonniers couverts en laves, un petit carré et un rond beaucoup plus imposant.
Quatre lavoirs d’architecture proche profitent des eaux de la Venelle. Le premier, près de la sortie nord, n'a rien de particulier, si ce n'est la présence de barres de fer qui supportèrent des volets protecteurs à présent disparus. Un puits et un abreuvoir en pierre le côtoient. Le second, 450 m en aval, beaucoup plus modeste, a perdu ses bacs à laver. Le troisième, 150 m plus loin, proche d'un joli pont à deux arches, reste accolé au magasin à pompes et à un puits. En gagnant le quatrième, 200 m au sud, on remarque une curieuse maisonnette couverte de laves. Un puits et un pont pittoresque s'ajoutent au décor.
On découvre ici un ancien moulin à eau difficilement identifiable et plusieurs beaux puits complétés d'abreuvoirs en pierre.
Un peu plus loin au nord, la chapelle Sainte-Anne bâtie au XVIe, couverte de laves, fut un lieu de pèlerinage. Selon la légende, détruite lors du passage des armées de Gallas, la chapelle fut rebâtie miraculeusement grâce à l'effigie de sainte Anne qu'elle abritait. On rapporte également que l'on y voyait jadis de mystérieuses lumières.
Quelque part autour du bourg se trouverait la sortie légendaire des grottes de Bèze, mais où ? (Voir Bèze). Jusqu'à la fin XVe siècle, la Venelle servit de frontière entre Véronnes-les-Grandes et Véronnes-les-Petites, la première appartenant à la Bourgogne, la seconde à la Champagne.

Véronnes-les-Petites. (Véronnes).
Village intégré à Véronnes depuis 1972. Bien qu’accolé à Véronnes-les-Grandes, il possède une ancienne mairie aujourd'hui transformée en école. Un clocher en tôle domine l'église Saint-Maurice du XIIIe siècle, remaniée, parée de quelques peintures murales au XVIIe siècle et à l'entrée protégée par un porche. À l’intérieur le plafond en bois, très bas, brise l’harmonie des voûtes. Le contournement de l'édifice permet de remarquer une corniche bourguignonne, le porche couvert et une croix sculptée similaire à celle de Véronnes-les-Grandes, décorée par les outils de la Passion. Près du pont sur la Venelle, on remarquera le mur anti-crues d'un parc. Le toit du joli lavoir à cheval sur la rivière, est porté par sept colonnes en pierre, la hauteur d'eau étant réglable par une vanne.

André Beuchot

©Echo_des_communes

©Echo_des_communes

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot


Vie Sociale

Ecole.

Economie & Développement

Agriculture. Apiculteur. Bar/Restaurant.
Pépiniériste/Paysagiste/Horticulteur.


Notre société et nos territoires connaissent de profondes mutations. Ils font face à des évolutions majeures liées aux changements des habitudes de consommation, aux déplacements, aux nouvelles formes de travail, à la pression environnementale, à l’équilibre entre espaces ruraux et urbains ou à l’impact des technologies numériques.


CCI Côte-d’Or - Saône-et-Loire : votre partenaire 360°du développement territorial


En tant qu’élus, vous considérez sûrement le développement et l’animation de vos territoires comme des priorités de votre mandat. Face à la diversité des enjeux, la CCI Côte-d’Or-Saône-et-Loire s’est donc organisée pour vous apporter son expertise, ses outils et ses réseaux dans vos projets de développement socio-économique et territorial. Notre ambition est de travailler à vos côtés, dans un objectif partagé de développement, en s’appuyant sur nos équipes de terrain, notre réseau de partenaires, notre connaissance fine des territoires et notre relation de proximité avec les entreprises... LIRE+



Que faire ?

Alentours boisés : promenades/randonnées.


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire