Villy-en-Auxois


Village - CCCV


Vitrail - CCCV


chapelle Sainte Barbe


©André Beuchot


Paysage


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Evelyne MONOT
Adresse 1 Place du Souvenir - 21350 Villy-en-Auxois
Tél. 03 80 35 87 18 Fax 09 70 60 57 75
Email mairie.villy.en.auxois@wanadoo.fr
Site villyenauxois.free.fr
Horaires d'ouverture Mardi 14h30-17h Vendredi 10h30-12h
Population 239 habitants. Les Villyssois et les Villyssoises
Altitude mini. 318 - maxi. 511 mètres Superficie 16 ha
Situation géographique Latitude: 47° 25' 13'' Nord - Longitude: 4° 38' 6'' Est
Communauté de Communes CC des Terres d'Auxois
Canton SEMUR-EN-AUXOIS

Je suis fan de ma commune

Présentation

Villy-en-Auxois est un village situé dans la vallée de l'Ozerain.
Il aurait été fondé par Vittelus vers 840. Le village appartenait à l’abbaye de Flavigny dès le IXè siècle.

Tourisme & Patrimoine

Eglise romane du XIIè siècle : magnifique vitrail représentant l’arbre de Jessé.
Deux croix de chemins du XVè siècle, classées.
Site de la Vierge, une statue domine le village et la vallée.
Traces de la voie romaine Talant-Alésia.
Voie Romaine Alésia-Sombernon.
Château du XVIIIè siècle.
Chapelle Sainte Barbe récemment restaurée

Vitrail - CCCV

chapelle Sainte Barbe

©André Beuchot


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… VILLY-EN-AUXOIS. Canton de Semur-en-Auxois. (Autrefois canton de Vitteaux). 245 h.
Vestige d'un lointain passé, situé à moins de 2 km au sud, le camp préhistorique de Chantoillon entouré de petites falaises, conserve un imposant mur en pierres sèches. À l'est du village, la voie romaine Alesia-Sombernon se faufile sur la crête. Les bornes triangulaires qui se dressent au bord de cette voie évoquent les bornes milliaires d'autrefois (Voir Flavigny-sur-Ozerain).
Dans le bourg très étalé, l'église Saint-Martin XII-XIIIe fut plusieurs fois remaniée, notamment au XVIe où fut ajouté un nouveau chevet plus élevé à trois pans lui donnant un curieux profil. Elle s'enorgueillit d'un porche d'entrée et d'une fine flèche octogonale en ardoise. L'intérieur cache de beaux vitraux, des clés de voûtes armoriées, de belles statues dont une Piéta XVIe et un maitre autel style louis XVI en bois doré remontant au XVIIIe. Près de là, on trouve une maison intégrant un pigeonnier carré.
La façade du château XVIIIe classique est encadrée par deux retours d'ailes. La restauration récente fit apparaître de courtes fentes en archères, vestiges certainement d'un édifice plus ancien. Au nord du château, le pigeonnier porte quatre canonnières ovales à ébrasement externe. Ce château changea plusieurs fois d'occupation, devant une auberge puis une maison de repos avant d'être racheté. Le lavoir s'ouvre à deux pas.
La commune compte plusieurs belles croix dont une croix métallique sur socle à gradins près de la mairie et un magnifique exemplaire sculpté XVe comptant plusieurs personnages près de la sortie nord. À signaler au fil des rues, l'ancien moulin à eau proche des deux ponts sur l'Ozerain, un ancien four à pain couvert en lave, le petit lavoir sans toit de Vellefrey au sud et à l'écart au nord-est, un rouissoir.
Au nord-est encore, se cache la chapelle Sainte-Barbe, sans doute du XIVe, récemment restaurée et couverte de laves. Une croix en pierre du XVe malheureusement mutilée trône sur le parvis. À proximité, entouré de légendes, le site de la Roche Branlante capable jadis, dit-on, de tourner comme une toupie, domine l'emplacement d'une nécropole mérovingienne qui livra de nombreux sarcophages. Face à elle, un escalier monte dans l'amalgame de rochers jusqu'à la petite grotte qui abrite une minuscule statue XXe de sainte Barbe, tandis qu'un Christ en croix surveille les lieux.
Sur la crête, la statue XIXe de la Vierge à la Montagne (Notre-Dame-de-Toute-Grâce), accessible par une volée d'escaliers, côtoie un Christ bras ouverts sur la vallée. Quelques mètres plus loin, voici un nouveau Christ en croix alors qu'une petite grotte en contrebas accueille une Vierge de taille bien modeste dans une niche. Le site compte également un autel et accueille un pèlerinage annuel le 15 août.
Au pied des roches, un village de lépreux disparu s'accrochait autrefois au coteau. Il n'en reste rien, mais on peut découvrir une curieuse maisonnette couverte en laves autrefois installée dans un clos jadis planté en vigne. Elle est percée de quatre meurtrières qui servaient à tirer les grives.
Au bord de la voie romaine, on déniche deux statues décoratives modernes issues d’un Symposium de sculptures organisé en 2010 par l’association EVA.
André Beuchot

©André Beuchot

Paysage

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Essor des Vallées de l'Auxois (EVA) : randonnées pédestres et cyclistes, Évasions de la peinture au mois d'Août.
Amicale du 3ème âge : réunion le vendredi après-midi tous les 15 jours et un vide-grenier en septembre.
Chasse des trois bois.
Yoga.

Economie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Atelier de peinture de la Communauté de communes pour les enfants, animatrice : Elisabeth Leguy.


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus