Arceau


Eglise - Château - Pont au dessus de la Tille


Château d'Arcelot


Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul d'Arceau


Bras mort de la Tille


Vue aérienne de la commune d'Arceau

Maire BETHENOD Bruno
Adresse 40 Grande Rue - 21310 Arceau
Tél. 03 80 37 04 05 Fax 03 80 37 27 28
Email mairiedarceau@wanadoo.fr
Site www.arceau.fr
Horaires d'ouverture Mardi 14h-19h, Jeudi 9h-12h,
Population 811 habitants. Les Arcelois, Arceloises
Altitude 234 mètres Superficie 2157 ha
Situation géographique Latitude: 47° 23' 4'' Nord - Longitude: 5° 11' 23'' Est
Communauté de Communes Mirebellois et Fontenois
Canton SAINT-APOLLINAIRE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Arcelot, Arceau, Fouchanges ; trois villages formant depuis toujours une commune, traversée par la Tille. Arceau commune rurale situé à 15 minutes de Dijon accueille tout les ans de nouveaux habitants et entreprises dans un environnement protégé. Pour plus de renseignements, appelez la Mairie au 03 80 37 04 05, nous serons heureux de répondre à vos questions.

Plus d'infos

arceau.fr

Tourisme & Patrimoine

Patrimoine bâti : église Saint-Pierre et Saint-Paul d'Arceau (partie XIIè siècle).
Château d'Arcelot (XVIIIè siècle).
Château d'Arceau.
Ferme de Dromont.
Patrimoine non bâti : Les berges de la Tille, chemin pédestre, gravières aménagées au plaisir de l'eau (renseignements château d'Arcelot).

Chambres d'hôtes :
http://www.gites-de-france-cotedor.com/location-Chambre-d-hotes-Arceau-Cote-D-or-21G1407.html#ferme
http://www.chambresdhotes.org/Detailed/85886.html
http://www.bourgogne-tourisme.com/ou-dormir/chambres-dhotes/HLOBOU021V5031ZI/detail/arceau/chambres-arcelot

Les personnes peuvent rester plusieurs nuitées en chambre d'hôtes afin de profiter des centres équestres, des balades pédestres ou vélo, de l'école de paramoteur, l'école pêche, sans oublier qu'Arceau est à quelques kilomètres de la cité gastronomique


Château d'Arcelot

Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul d'Arceau


 


 

Un curieux de passage à Arceau

Un curieux de passage à… ARCEAU. Canton de Mirebeau. 811 h.

Jadis implantée sur la voie romaine reliant Mirebeau à Dijon, la cité fut sans doute dotée très tôt d'un premier pont à un arc enjambant la Tille, qui légua son nom au village. Au XVIIe, les troupes du général Gallas pillèrent et brûlèrent la ville.
Il faut prendre le temps de flâner dans le bourg et d'admirer l'ancienne mairie-école, construction traditionnelle du XIXe, le presbytère restauré transformé en nouvelle mairie et une croix du XVe.
L'élégant château d’Arceau offre deux visages. Côté rue, une construction simple du XVIII-XIXe au modeste portail, encadré par deux ailes basses. Côté parc, une façade travaillée avec balcon, escalier monumental, fronton orné encadré de chiens-assis et un demi étage de plus en raison du relief. En regardant plus attentivement, on observe un appareil en trompe-l'œil, puis on identifie sans peine l'orangerie dotée de larges ouvertures. Il est regrettable qu'un étage ajouté dans les combles brise l'harmonie. Deux séries de bâtiments constituent les communs qui encadrent le château au nord et au sud. Les constructions implantées au nord méritent quelques précisions. Les enduits jaunes sont relevés par une bande de briques colorées dessinant des décors géométriques qui longent la bordure du toit couvert d'ardoises. En bord de rue, une surprenante tour carrée en pierres et briques rouges, supporte une horloge bien intégrée dans le dessin général. Une courte flèche en ardoises protège l'édifice percé d'une fenêtre d'envol pour les pigeons. Là encore, un œil attentif remarquera une chouette sculptée. Durant le XXe, une colonie de vacances de l'APAS fut installée dans ce château. Chapelle, vivier et chenil, à l'écart, s'ajoutent à cet ensemble. En bord de rue, une pompe à manivelle arbore une allure menaçante.
L'église paroissiale Saint-Pierre et Saint-Paul du XIIe n'a gardé qu'un superbe portail en plein cintre et son avant chœur, le reste ayant été très remanié, notamment du XIV au XVIe. Elle fut restaurée au XVIIIe, puis dotée d'une sacristie en milieu du XIXe. À l'extérieur, on découvre un cadran solaire à six secteurs et les colonnes en pierre portant jadis le porche. À l'intérieur, on trouve d'intéressantes dalles funéraires et une Vierge noire en bois du XIIIe appelée Notre-Dame du Bon Secours, restaurée en 1704 par les Ursulines, puis cachée pendant la Révolution pour éviter sa destruction. Cette statue de la Vierge a été découverte miraculeusement grâce à un bœuf qui broutait toujours la même touffe d'herbe. On creusa à cet endroit et la sculpture fut mise au jour, tandis qu'une source miraculeuse jaillissait subitement. On ramena la statuette au village, mais elle retourna seule sur les lieux de sa découverte, plusieurs nuits de suite. On comprit qu'il fallait lui construire une chapelle sur le lieu où elle avait été relevée, ce qui fut fait, ainsi qu'un hôpital pour les pèlerins. La source fut bientôt réputée pour guérir les aveugles.
Si l'hôpital a depuis disparu, une nouvelle chapelle édifiée au début du XXe par la famille De Loisy, reste toujours visible. On devra emprunter le pont XIXe sur la Tille pour la rejoindre. Le pèlerinage de la Vierge Notre-Dame de Bon Secours y est organisé chaque année le 15 août. Une seconde colonie de vacances des CAP (Catéchistes Auxiliaires des Paroisses) du Sacré Chœur de Dijon baptisée "la Casbah", se situait à côté de la chapelle. Elle appartenait également à la famille De Loisy et accueillait au milieu du XXe, des jeunes filles de 8 à 15 ans.
Entre Arceau et Arcelot, on remarquera la maison de maitre de Creusot et ses communs en briques d'inspiration Belle Époque. La ferme de Creusot fut aussi appelée de ferme de Champrosé. Arceau abrite également une curieuse reproduction de moulin à vent, œuvre pédagogique de l'écrivain et maquettiste Pierre Arnoux, petit-fils du dernier meunier de Franche-Comté qui réalisa également une copie de la Santa Maria de Christophe Colomb.
À l'ouest et au sud-ouest, les anciennes gravières ont formé de nombreux étangs.
Il reste à évoquer le père Guédaou. Un vilain bonhomme qui s'attaquait surtout aux enfants. Si les gamins s'approchaient trop des ruisseaux, des mares, de la rivière, du lavoir ou des puits, le père Guédaou pouvait surgir à tout moment et les emporter violemment avec lui. Quant à la source Saint-Martin, elle guérit toutes sortes de maladies.

Deux hameaux sont rattachés à Arceau :

Arcelot. (Arceau). Au sud-ouest du hameau bordé de nombreux étangs, des fouilles de sauvetage ont montré des occupations du Néolithique-final à la Tène-finale et un ensemble gallo-romain du IIIe avec bain, hypocaustes, chambre de chauffe et pièces annexes…, le tout entouré par un double fossé de protection. Par la suite, selon l'abbé Garnier, une motte forte fut dressée dans une île sur la Tille, près du moulin d’Arcelot.
À Arcelot, diminutif médiéval d'Arceau, on admire un élégant château XVIIIe néo-classique, construit sur l'emplacement d'une ancienne forteresse. Au XIe, Humbert de Mailly, gouverneur de Dijon détenait les seigneuries d'Arceau et d'Arcelot. Il possédait un château doté d'une chapelle à Arcelot. L'édifice fut revendu plusieurs fois, puis acquis en 1711 par Philibert Verchère qui fit édifier deux pavillons similaires, l'un abritant une nouvelle chapelle. Entre 1761 et 1765, son petit-fils, conseiller au Parlement de Bourgogne, fit construire le château proprement dit entre les deux pavillons qui ont subsisté. Le château est souvent cité comme la première construction néo-classique de Bourgogne et son architecture fut controversée à l'époque. Depuis 1870, il appartient la famille Carrelet De Loisy, descendants des Verchère. L'édifice reste un des plus beaux exemples du classicisme français en Bourgogne, avec son escalier en pierre de taille, ses grilles en fer forgé, son orangerie et son salon de 1764. Dans la chapelle, se trouve un mausolée en marbre noir du XVIIIe. Un joli parc avec arboretum prolonge le château par l'arrière et accueille un beau colombier rond. Le jardin à la française du XVIIIe fut transformé en parc paysager le siècle suivant. Ce parc comprenait jadis une glacière exceptionnelle hélas disparue, surmontée d'une fabrique, petit pavillon romantique décoratif.
L'histoire du château fut toutefois mouvementée à la Révolution. On raconte que Louis-Adélaïde Verchère, fillette de 11 ans, se retrouva seule, sa mère étant décédée après son accouchement, son père et son frère étant à Lyon. Ses petits travaux de couture étant insuffisants pour lui rapporter quelque argent, elle fut forcée de mendier pour vivre. De plus, pour préserver ses droits sur la propriété, elle se rendait à pied tous les quinze jours au Tribunal Révolutionnaire à Dijon qui s'en amusait. Sa persévérance et son courage furent néanmoins récompensés car le domaine resta la propriété de la famille.
Le visiteur de passage pourra baguenauder jusqu'à la ferme de Dromont, au sud-est, maison de notable du XVIIe (métairie citée en 1207), qui garde chapelle, grange et puits.

Fouchange (Fouchanges). (Arceau). Outre de belles fermes et plusieurs étangs, le hameau conserve un four à pain, une croix portant les instruments de la Passion et un pont sur la Tille. On trouvait autrefois un moulin et une tuilerie.

André Beuchot


Bras mort de la Tille

Vue aérienne de la commune d'Arceau

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Renseignements sur arceau.fr

Activités associatives :
L'Association Les Charmes d'Arceau organise des activités sportives telles que : Taïso, Zumba, Step Aérobic, pilates, renforcement musculaire.
Renseignements auprès de Madame CHERBETKO 03.80.37.00.33

Comité de jumelage avec San Bassano (Italie).

Cinéma itinérant : projection mensuelle de film

Economie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Visites guidées du château : Tous les ans, du 1er juillet au 29 septembre.
Visite du parc du château : Tous les ans, du 4 mai au 30 septembre.
Visite libre, documentation fournie. Informations : contact@arcelot.fr - www.arcelot.fr

Centre équestre de La Vignotte : dressage, saut d’obstacle, concours hunter, concours complet d’équitation, horse-ball, endurance et randonnées. (Renseignements : www.lavignotte.fr ou au 03 80 37 00 64).

Ecole de paramoteur : http://paramoteurcotedor.fr/

Chambres d'hôtes :
Chambres d'hôtes :
http://www.gites-de-france-cotedor.com/location-Chambre-d-hotes-Arceau-Cote-D-or-21G1407.html#ferme
http://www.chambresdhotes.org/Detailed/85886.html
http://www.bourgogne-tourisme.com/ou-dormir/chambres-dhotes/HLOBOU021V5031ZI/detail/arceau/chambres-arcelot

Les personnes peuvent rester plusieurs nuitées en chambre d'hôtes afin de profiter des centres équestres, des balades pédestres ou à vélo, de l'école de paramoteur, l'école pêche, sans oublier qu'Arceau est à quelques kilomètres de la cité gastronomique


Fan de ma Commune

PROST
18/12/2017
Bonjour, Futur habitants de Fouchanges, nous souhaiterions savoir où en est l'installation de la fibre sur votre commune ? Cordialement, Mr PROST

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus