Avelanges


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Sylvain Rebérol
Adresse 2 rue des Enrevers - 21120 Avelanges
Tél. 03 80 75 61 47 Fax 03 80 75 61 47
Email mairie.avelanges@orange.fr
Population 37 habitants. Les Avelangeais
Altitude 370 mètres Superficie 608 ha
Situation géographique Nord d' Is-sur-Tille
Communauté de Communes Vallées de la Tille et de l'Ignon (Covati)
Canton IS-SUR-TILLE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Tous les villages ne peuvent donner lieu à de longues tirades flatteuses à usage touristique. En sont-ils moins agréables pour autant ? La vie, en vérité, n’y est pas moins plaisante. Avelanges fait partie de ceux-ci.
L'un des plus petits villages de la Côte-d’Or avec moins de 50 habitants, Avelanges est situé sur le plateau de Langres. Construit dans une combe verdoyante, il apparaît aux visiteurs comme un village charmant et calme.

Plus d'infos

La tradition orale rapporte que les Templiers auraient creusé des souterrains rejoignant Saulx-le-Duc.
Coutume et ancienne tradition : Le prêtre et les habitants du village allaient dans les champs afin de les bénir pour avoir de bonnes récoltes. Ils s’arrêtaient devant les calvaires d’Avelanges et chantaient tout le long du chemin.

Tourisme & Patrimoine

L'église du XIXe siècle est placée sous le vocable de St Denis.
La première église aurait été construite en 1691.
5 Croix de rogations (calvaires) des XVIIIe et XIXe.
Le lavoir : en 1832, on ajouta au lavoir une couverture et il fut embelli de trois auges de pierre provenant de la carrière d'Is. Il servait en même temps à abreuver le bétail et à laver le linge.





©André Beuchot


UN CURIEUX EN BALADE

Le 17e opus d’un infatigable découvreur !
Passionné par son département, André Beuchot livre un formidable inventaire de ses communes, hameaux, histoires et légendes...
Marcheur, chercheur de pierres légendaires, randonneur au long cours André Beuchot sillonne, inventorie l’histoire des chemins, des pierres et des centaines de villages et de hameaux côte d’oriens... Un de ces oiseaux rares et discrets ? Allez savoir... en tous cas Un curieux en balade est un ouvrage à lire, à conserver comme les anciens almanachs qui font toute la saveur de nos villes et campagnes !


CONTACT
Éditions André Beuchot :
8 rue Pierre de Saint-Jacob 21000 DIJON
beuchot@numericable.fr



Un curieux de passage à Avelanges

Construite au XIXe, l'église Saint-Denis remplaça un édifice du XVIIe. L'intérieur tout simple ne garde que quelques statues, celles encadrant l'autel étant posées sur des bustes d'anges. La jolie grille du chœur mérite le coup d'œil. On raconte qu'autrefois, le prêtre et les habitants allaient en chantant bénir les champs pour obtenir de belles récoltes.
Devant le sanctuaire, une fontaine coule dans trois abreuvoirs en pierre. Près de la mairie école qui a gardé sa cloche, une niche abrite deux statues hélas brisées. Le lavoir du XIXe avec bac à laver debout voisine une des cinq croix du village. Presque en face, une maison arbore une fenêtre à accolade. Un peu plus bas, de l'autre côté de la rue une jolie niche pleure sa statue disparue. Une autre maison curieuse près de l'église accueille elle aussi une fenêtre à accolade.
À la fin de la dernière guerre, un terrain d'aviation de desserte de la base aérienne de Dijon fut implanté sur le plateau au nord-est. Un mirador se dressait alors dans un bosquet disparu. À la sortie nord d'Avelanges, un toit en ardoises surmonte la tour carré d'une maison de maitre qui accueillit les officiers du terrain d'aviation. Les ateliers de mécanique pour l'entretien des véhicules militaires se tenaient quasiment en face, de l'autre côté de la route de Poiseul-lès-Saulx.
Un rouissoir se situait naguère à 300 m au nord-est, en rive gauche de la combe de Fer.
La grotte du Trou des Fées, située à 150 m environ au nord-est de la source de Servigny, se développe sur une centaine de mètres. À, l'opposé du village, le Trou d'Avelanges n'est qu'un vaste entonnoir naturel servant hélas de décharge.
Selon une légende, les habitants de la petite agglomération avaient des poules qui ne pondaient pas, et ceux de Poiseul des œufs mais ne savaient pas comment les faire couver faute de poules. Ils se mirent d'accord pour que les œufs soient couvés par les poules d'Avelanges. Mais plus tard, au moment de chercher les poussins, les habitants d'Avelanges répondirent que des renards avaient dévoré les couvées ! Fâchés et ne les croyant pas, les bonnes gens de Poiseul baptisèrent leurs voisins les "Renard d'Avelanges".
À la fin des moissons, avec la tradition des "chiens des moissons", on accrochait un bouquet sur le dernier chariot de paille avant de partager le repas avec le maître des terres.
On rapporte enfin que des souterrains légendaires creusés par les Templiers rejoindraient le village voisin de Saulx-le-Duc.
André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot


Vie Sociale

Economie & Développement


Notre société et nos territoires connaissent de profondes mutations. Ils font face à des évolutions majeures liées aux changements des habitudes de consommation, aux déplacements, aux nouvelles formes de travail, à la pression environnementale, à l’équilibre entre espaces ruraux et urbains ou à l’impact des technologies numériques.


CCI Côte-d’Or - Saône-et-Loire : votre partenaire 360°du développement territorial


En tant qu’élus, vous considérez sûrement le développement et l’animation de vos territoires comme des priorités de votre mandat. Face à la diversité des enjeux, la CCI Côte-d’Or-Saône-et-Loire s’est donc organisée pour vous apporter son expertise, ses outils et ses réseaux dans vos projets de développement socio-économique et territorial. Notre ambition est de travailler à vos côtés, dans un objectif partagé de développement, en s’appuyant sur nos équipes de terrain, notre réseau de partenaires, notre connaissance fine des territoires et notre relation de proximité avec les entreprises... LIRE+



Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire