Blaisy-Haut


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Hubert FEVRE
Secrétaire de Mairie MOHR Claire
Adresse 3 rue du château - 21540 Blaisy-Haut
Tél. 03 80 33 22 76 Fax 03 80 33 22 76
Email blaisyhaut@free.fr
Horaires d'ouverture Jeudi 18h -19h - Vendredi 9h-12h
Population 119 habitants. Les Blaisois
Altitude 539 - 591 mètres Superficie 831 ha
Situation géographique Latitude: 47° 21' 42'' Nord Longitude: 4° 45' 39'' Est
Communauté de Communes Ouche et Montagne
Canton TALANT

Je suis fan de ma commune

Présentation

Blaisy-Haut se caractérise par les vestiges de son ancien château-fort situé sur un éperon rocheux. Le village se trouve à 22 km au Nord-Ouest de Dijon.

Plus d'infos

Un radar météo nouvelle génération en Bourgogne est installé à Blaisy-Haut pour détecter les inondations.

Tourisme & Patrimoine

Château fort de Blaisy-Haut ; tours, porte fortifiée, chapelle.
Eglise paroissiale Saint-Martin.
Chapelle à Charmoy-lès-Blaisy.
Lavoir-abreuvoir à Charmoy-lès-Blaisy.
Croix de chemin (sur la D. 16 menant à Sombernon).
Lavoir-abreuvoir de Blaisy-Haut.
Fermes et maisons anciennes.






©André Beuchot


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… BLAISY-HAUT. Canton de Talant. (Autrefois canton de Sombernon).
Blaisy pourrait provenir du celte "blaïz" qui signifie loup, rappelant que les lieux étaient fréquentés par les loups. On déniche au sud, la Fontaine au Loup et sa cascade de tuf. Sur l'emplacement d'un ancien camp préhistorique, on trouve aujourd'hui un vieux château dont les origines remontent au Xe, puis modifié aux XIV, XV et XVIIe avant d'être transformé en ferme avec chapelle Louis XIII. Au XVIIIe, lors de la restauration du château, la marquise de Blaisy ajouta une salle de jeux qui porte ses armes.
À proximité, l'église Saint-Martin XIIe fut remaniée aux XIV et XVIe. La porte latérale surmontée par un blason donne accès à la nef couverte d'un lambris au cintre surbaissé, tandis qu'un simple toit en pavillon surmonte le clocher. Le village possède aussi plusieurs vieilles maisons des XIV, XVI et XVIIe et un lavoir du XIXe construit en atrium. La tradition rapporte qu'il fut édifié initialement au sommet de la montagne, à proximité du futur Puits XV et déplacé lors de la construction du tunnel. Curieusement, on montrait autrefois à Blaisy le point le plus haut de Côte-d'Or, au lieu-dit Goulot de Robril. Le point culminant de la commune semble être situé sur le plateau, près d'une croix à 591 m.
Sous la montagne, se trouve le célèbre tunnel de Blaisy, long de 4,114 km, creusé de main d'homme de 1845/1846 à 1849/1850. À l'origine de l'ouvrage, Henri Darcy, inspecteur des Ponts et Chaussées, qui habita le château le temps des travaux.

Vingt-deux puits de trois mètres de diamètre (sans compter les puits de tête), profonds de 14 m à 196,50 m, espacés de 200 mètres environ, furent nécessaires à l'évacuation des matériaux, l'accès au chantier, le pompage des eaux et la ventilation. Le plus célèbre et le plus profond est le quinzième, appelé Puits XV, visible à proximité de la route de Sombernon. Arrivé à la profondeur souhaitée où la température atteignait 25°, on perçait des galeries horizontales allant d'un puits à l'autre. Selon les saisons et les besoins du moment, 2 000 à 4 000 travailleurs venus de tous les coins de France ainsi que du Piémont s'activèrent à Blaisy. Les malades ou blessés étaient soignés "gratuitement" dans un important hôpital convertit plus tard en sucrerie, mais une retenue était préalablement pratiquée sur les salaires pour son fonctionnement. Le tunnel, renforcé par une maçonnerie en moellons et briques, a un profil en pente de 5 mm/m vers l’est. À l’extrémité nord-ouest, le point culminant de la ligne atteint 452 mètres d’altitude. Large de huit mètres pour une hauteur de neuf mètres, il fut longtemps le plus long tunnel d'Europe. Son prix fut estimé à neuf millions de francs dont une maigre partie seulement consacrée aux salaires. Les mineurs passaient huit heures au fond pour 3 francs, les manœuvres ou maçons travaillaient dix à onze heures pour 2,25 francs. Neuf puits furent rebouchés, les autres assurant toujours la ventilation de l'ouvrage.
Que d'émotions en lisant "Mémoires d’un enfant du rail" d'Henri Vincenot qui nous raconte l'effondrement survenu un jour sous la voie en plein tunnel ! Son grand-père qui était cantonnier de la voie en charge de la surveillance du tunnel. Il raconte : « tout à coup, en posant ma canne, je sens le ballast qui croule. J'appuie, ma canne s'enfonce. J'appuie encore, toute la canne y passe. Je me couche sur le rail, mon bras y passe aussi. Je tends l'oreille, j'entends une dégringolade de cailloux. C'était le ballast qui foutait le camp, et, tout au fond du gouffre, un bruit de cataracte. De l'eau ! Oui, une rivière passait par là, au fond d'une espèce de caverne, et c'était elle qui avait miné le ballast…/…La voie avec son platelage enjambe un vide d'un mètre de long et cinquante centimètre de large, mais de dix, vingt, trente mètres de profondeur. La ligne est suspendue au-dessus d'un précipice ». Tous les trains furent arrêtés puis détournés pendant plusieurs mois par Troyes ou Nevers, le temps de remblayer le gouffre avant de rétablir le trafic.
Les employés du tunnel, comme lui, observaient l’extrémité de l'ouvrage pour prévoir le temps à venir. Par beau temps, on apercevait un minuscule cercle lumineux appelé la "pièce de cinq sous". Si au contraire elle n’apparaissait pas, c’était signe de mauvais temps.

Charmoy / Charmoy-lès-Blaisy. (Blaisy-Haut). Le hameau recèle une chapelle XVIIe avec clocher-arcade. Le lavoir XIXe en atrium avec abreuvoir, côtoie d'une petite mare. On remarquera également un curieux pavillon en briques multicolores dans la cour d'une maison.
André Beuchot
©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Association culturelle :
Le jardin du Cornouiller.
03 80 33 23 76.

Economie & Développement

Elevage.

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Promenades : divers bois aux alentours.


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus