Corcelles-les-arts

Maire GHISLAIN Christian
Secrétaire de Mairie COLIN Martine
Adresse 2 Rue la Garenne - 21190 Corcelles-les-arts
Tél. 03 80 21 47 60 Fax 03 80 21 47 60
Email mairie.corcelleslesarts@wanadoo.fr
Site corcelleslesarts.com
Horaires d'ouverture Mardi 14h30-16h30 - Jeudi 18h-19h30
Population 500 habitants. Les corcelloises/corcellois
Altitude 221 mètres Superficie 550 ha
Situation géographique Sud de Beaune , commune voisine de Meursault
Communauté de Communes Beaune Côte et Sud
Canton LADOIX-SERRIGNY

Je suis fan de ma commune

Présentation

Corcelles-les-Arts est situé au pied de la Côte de Beaune, voisin de Meursault et de Puligny-Montrachet, à la limite du département de Saône et Loire.
Cours d'eau : Dheune et le Rantin.

Tourisme & Patrimoine

L'origine de Corcelles-les -Arts remonte aux Eduens, qui occupaient la région avant la conquête romaine et dont la capitale était Bibracte (Mont Beuvray près d'Autun). Ils étaient cultivateurs et éleveurs de chevaux.
Une grande villa éduenne puis gallo-romaine a été découverte au Nord de la commune, et en partie fouillée au XIXè siècle (les vestiges retrouvés ont été déposés au musée de Beaune et de Dijon). L'un des maîtres de cette villa, Businiacus, aurait, dit-on donné son nom à l'un des lieux-dits de Corcelles : « en Busigny ».
Histoire :
Le bourg de Corcelles-les-Arts et son hameau, Masse, situé un peu plus au Sud, ont prospéré à partir des XIIè et XIIIè siècles autour de deux maisons fortes dont les seigneurs furent, dit-on, longtemps antagonistes. Deux illustres lignées sont attachées au château de Corcelles :
- Les de Ferrières (XVè et XVIè siecles). On peut voir dans l'église la belle pierre tombale de Jean de Ferrière mort en 1492.
- Les de Berbis , qui arrivèrent au château de Corcelles au début du XVIIIè siècle. Pierre de Berbis fut conseiller de ¨Philippe le Bon, maître des requêtes en son Hotel. Il fut l'un des négociateurs de la Paix d'Arras en 1434 et maire de Dijon, ce qui lui valut d'être annobli par Philippe le Bon.
Le château de Masse abrita à partir du XVè siècle la famille Loppin, roturiers puis petite noblesse de robe et d'Eglise. Trois d'entre eux furent maires de Beaune, un autre chanoine à la collégiale Notre-Dame de Beaune, d'autres magistrats, etc...
La vigne à Corcelles-les-Arts : le triomphe du gamay.
Aussi loin que l'on puisse remonter, Corcelles-les-Arts a toujours été un territoire viticole et agricole.
Le vignoble de gamay s'y est développé au temps des Ducs de Bourgogne (XIVè et XVè siècles) et sa culture s'est intensifiée aux siècles suivants, suscitant l'intérêt de grands propriétaires terriens ou de bourgeois de la ville désireux de faire fortune et d'asseoir leur prestige social.
Grâce à son fort rendement, le plant de gamay a fait la richesse de Corcelles-les-Arts jusqu'à la crise du phylloxera.
Au milieu du XIXè siecle, la vigne recouvrait 260 hectares, soit environ la moitié de la superficie totale de la commune.
En 1850, la construction de la ligne de chemin de fer PLM, qui emprunte la limite entre Meursault et Corcelles a grandement contribué à la commercialisation de ce vin populaire dans les villes.
Le phylloxera changea la donne et il fallut replanter les plants « américains » notamment le noah qui se plaît sur le sol de Corcelles- les-Arts.
Ce plant maintint une belle activité vinicole à Corcelles puis connut une désaffection après la seconde guerre mondiale, la surface plantée en vigne diminua alors régulièrement. De nos jours, il ne reste à Corcelles que quelques hectares de ceps.

Le patrimoine :
- Le château de Corcelles : Petit château très harmonieux et parfaitement entretenu . Habité.
A l’origine une « motte » au XIè siècle , à laquelle le Prieuré St Etienne de Beaune avait adjoint une « celle », ou « cour du moine ».
La grosse tour carrée de la maison forte du XIIè siècle se dresse fièrement, entourée de tours rondes, tourelles, courtines, le tout disposé autour d’une cour carrée. Le pont-levis, les douves, le pigeonnier rappellent sa vocation défensive au Moyen-Age, mais une transformation importante au XVIè siècle en fit une superbe demeure seigneuriale agréable à habiter.
La « basse cour » entourée de dépendances dont la plupart datent du XVIè siècle, constitue, avec le corps de logis, un ensemble architectural remarquable et assez rare.
Une curiosité : la « celle » formée de trois cellules aux voûtes romanes, destinées à loger les religieux envoyés par le Prieuré St Etienne de Beaune et qui avaient la charge du culte à l'église.
De là, selon certains historiens, le nom de Cor celles (Cor = cour).
- Le château de Masse :
Edifié au temps de Louis XIV par la famille Loppin pour remplacer l’ancien château vétuste.
Ensemble bien ordonnancé, de style classique, formé de deux pavillons symétriques et tout à fait comparables, dont l’un était destiné à l’habitation et l’autre au chai.







Le saviez-vous ?





 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Enfance : école - Garderie - Cantine : 03 80 21 44 16.
De nombreuses associations très dynamiques : www.corcelleslesarts.com
Salle des fêtes.
Bibliothèque : Place des marronniers, à coté de l’église.

Economie & Développement

Agriculture.
Artisanat.
Viticulture.

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus