Echalot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Nicolas Hoffmann
Adresse 2 rue du Centre - 21510 Echalot
Tél. 03 80 93 81 59 Fax 03 80 93 81 59
Email mairie.echalot@orange.fr
Horaires d'ouverture Mardi 15h30-19h
Population 95 habitants. Les Echalotais - Echalotaises
Altitude 368 - 517 mètres Superficie 2764 ha
Situation géographique Latitude: 47° 36' 43'' Nord - Longitude: 4° 50' 16'' Est
Communauté de Communes Pays Châtillonnais
Canton CHÂTILLON-SUR-SEINE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Echalot, petit village situé à l'extrémité du plateau de Langres et du canton d'Aignay-le-Duc. Ce village compte 4 fermes et un hameau "Lochère" qui tire son nom de ses terres marécageuses où poussent les laîches. Ce hameau est la seule contrée du Châtillonnais qui soit du bassin du Rhône, car ses eaux s'écoulent dans le ruisseau de la Douix, de Léry, qui regagne la Saône.

Plus d'infos

Une grosse maison du village vit naître, en 1843, Noël Henry Rossin, qui embrassa la carrière militaire, se distingua particulièrement pendant la guerre de 1870, devint général de division et se retira dans son pays natal. Dans cette bâtisse fut installé un hôpital militaire pendant la seconde guerre mondiale où furent soignés une centaine de maquisards.
Il faut également se souvenir que Charles de Foucault, l'ermite de Tamanrasset, fit plusieurs séjours, au château d'Echalot.
Plus près de nous, Gaston TAVIAN, fils d'agriculteur, né en 1908 à Echalot, Compagnon de la Libération, Commandeur de la Légion d'honneur fut maire d'Echalot,de 1965 à 1977.

Tourisme & Patrimoine

Au village vous pourrez visiter l'église et la source du Brevon aménagée en aire de promenade. Au hameau,vous pourrez découvrir la chapelle Saint-Roch coiffée d'un petit campanile. Plusieurs gîtes ruraux et des chambres d'hôtes vous accueilleront.

©André Beuchot



©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

PIERRES DE LÉGENDES DE LA CÔTE-D'OR, LE NOUVEAU LIVRE D'ANDRÉ BEUCHOT


Un nouveau livre pour les curieux, les promeneurs et les amateurs du petit patrimoine.
Plusieurs années de travail et de recherches ont été nécessaires pour réaliser ce nouveau livre, résultat de l'union de Patrice Vachon et d'André Beuchot.
Patrice Vachon avait déjà réalisé de nombreux ouvrages publiés par l'Arche d'Or, deux étant consacrés aux menhirs, dolmens et pierres légendaire. André Beuchot sillonne la Côte-d'Or à la rencontre des richesses du patrimoine et a déjà lui aussi publié de nombreux ouvrages. La collaboration et la complémentarité des deux auteurs permet de présenter aujourd'hui l'ouvrage le plus complet réalisé sur le sujet, avec les légendes associées. Les sites ont été recherchés sur le terrain, quelquefois retrouvés avec difficulté dans la végétation, puis photographiés. Certains, inaccessibles, ne sont pas présentés par respect pour les propriétés privées. Le livre regroupe les menhirs et dolmens, vrais et/ou faux, les pierres qui virent ou qui cornent, les roches des fées ou du Diable, les roches anthropomorphiques rochers de la vouivre ou des loups…etc. LIRE+


Un curieux de passage à Echalot

Un curieux de passage à… ÉCHALOT. Canton de Châtillon-sur-Seine. (Autrefois canton d'Aignay-le-Duc).
Dans ce village où l'on rencontrait autrefois le Père Latrap, l'église paroissiale de L'Assomption en partie XIVe avec façade et clocher moderne, possède un autel provenant de la première cathédrale de Dijon, Saint-Étienne. La cure est dotée d'un cadran solaire.
D'un château fort démantelé par Henri IV, il ne subsiste que les restes de deux grosses tours et une partie des douves en eau qui longent la place. Un minuscule lavoir y est accolé. Au XIXe, on construisit sur les hauteurs un nouveau château moderne couvert d'ardoises. Dominant le vallon, il laisse ses terrasses bordées de balustres s'échelonner jusqu'au plan d'eau qui servait de réservoir au moulin placé de l'autre côté de la route. Les communs couverts de tuiles rouges s'étirent vers l'est avec le traditionnel pigeonnier. Charles de Foucault fit plusieurs séjours dans ce château. Sous le mur de la dernière terrasse, on remarque une source qui alimente un second minuscule lavoir.
Quelques vieilles maisons des XIII et XVe subsistent du passé, l'une portant une croix Templière gravée. Le XIXe légua au village sa mairie-école, le portail du second cimetière avec ses décors en fonte (le premier cimetière étant accolé à l'église) et la maison Brisset. Construite en 1840, elle vit naître, Noël Henri Rossin en 1843. Général de division, il se distingua pendant la guerre de1870. À la fin de la seconde guerre mondiale, cette demeure fut transformée en hôpital chirurgical clandestin des Forces Françaises de l'Intérieur, rattaché à l'hôpital général de Dijon.
On s'attardera également devant la reconstitution d'un manège à cheval situé à une trentaine de mètres d'une croix en pierre, quasi identique à celle située près du modeste lavoir en pierres et briques où, selon la tradition, le Brévon prend sa source. Une croix métallique dressée sur une colonne en pierre trône au nord-ouest après le cimetière, une petite Vierge polychrome à l'opposé, à l'entrée sud-est du village. Abandonnée, l'ancienne gare du tacot de Dijon à Châtillon-sur-Seine se cache dans un bosquet à 1,5 km au sud-ouest.
Dans les bois entre Échalot et Moitron, à l'est de la rivière Brévon, d'anciens puits de mines de fer sont encore visibles. Certains ont été comblés, d'autres s'enfoncent pendant 10 à 20 m. Des fouilles récentes ont mis à jour l'emplacement d'un ancien martinet et une activité remontant au XVIIIe.
Dans le bois de la Fouchère, la "Belle Étoile" est marquée par une borne portant les différentes directions des lignes forestières gravées.
À l'ouest, s'étire le marais tufeux de la Fossilière.

Locheres / Lochères. (Échalot). La chapelle Saint-Roch XVe fut transformée en lavoir au début du XIXe ! En 1987, les lavandières se faisant rares, la chapelle fut de nouveau restaurée et rendue au culte. Elle abrite toujours la fontaine et une rigole.
On trouve près du hameau l'ancien moulin et un marais tufeux.
André Beuchot



©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Economie & Développement

Outre l'agriculture, principale activité exercée, et sa scierie, la commune est axée sur les énergies renouvelables telles que biomasse, photovoltaïque et éolien en cours de construction.

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus