Eguilly


www.all-free-photos.com


©André Beuchot


Château d'Eguilly


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Jean-Marie FAIVRET
Secrétaire de Mairie FERNANDEZ Marie-Noëlle
Adresse Le Village - 21320 Eguilly
Tél. 03 80 90 75 47 / 03 Fax 03 80 90 75 47
Email mairie.eguilly@voila.fr
Horaires d'ouverture Mardi 17h-19h
Population 63 habitants.
Superficie 595 ha
Situation géographique Latitude: 47° 18' 14'' Nord - Longitude: 4° 30' 1'' Est
Communauté de Communes Auxois Sud
Canton ARNAY-LE-DUC

Je suis fan de ma commune

Présentation

Proche des communes de Gissey-le-Vieil, Chailly-sur-Armançon et Martrois, Éguilly est situé à 40 km au Nord-Ouest de Beaune et à 50 km de Dijon.
La rivière l'Armançon traverse la commune.
Proche du Parc naturel régional du Morvan (environ 15 km).

Plus d'infos

www.ccauxoissud.fr

Tourisme & Patrimoine

Eglise de la Nativité, XVè siècle. Lavoir.
Château bâti dès la fin du XIIè siècle, ancien château fort avec 6 tours, des remparts et des douves. Reconstruit au XVè siècle. Jardin à la française.





©André Beuchot

Château d'Eguilly

©André Beuchot


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… ÉGUILLY. Canton d'Arnay-le-Duc. (Autrefois canton de Pouilly-en-Auxois).
Le village est séparé de son château par l'autoroute A6. Quelle triste situation pour le vieil édifice ! Ce château fut tout d'abord une ferme fortifiée puis une place forte importante au XIIe. Il évolua au XVe en changeant d'aspect, puis fut remanié au XVIIIe. De toutes ces époques, l'ensemble a conservé une porte d'entrée XIIIe avec rainures du pont-levis, une jolie chapelle XVe et un curieux puits XVIIe à colonnades. Ses douves asséchées sont dominées par quatre tours. Longtemps abandonné, il est maintenant habité. Une légende prétend qu'un souterrain part d'un des puits pour rejoindre Gissey-le-Vieil.
Implanté à flanc de coteau, le village d'Éguilly posa un petit souci aux ingénieurs chargés d'alimenter le canal de Bourgogne. Il fallut creuser un long tunnel dans lequel la rigole d'alimentation du réservoir de Cercey se faufile et se glisse sous les habitations. Près de l'entrée nord, on trouve la maison du garde, son puits et une borne kilométrique spécifique.
Au centre de la modeste bourgade, on remarque une maison possédant un beau cul de four à pain accolé à un puits, plusieurs linteaux à accolade certainement de réemploi et le premier lavoir du village qui fait écho à un abreuvoir métallique niché à 50 m.
En contrebas, l'église paroissiale de la Nativité remonte au XVe mais fut profondément modifiée au XIXe. Le clocher et sa flèche octogonale se couvrent d'ardoises. Un étrange escalier grimpe contre le pignon et surmonte le porche d'entrée. Outre de belles fenêtres, on remarque sur le côté nord un blason hélas martelé.
Dans la partie haute d'Éguilly, on observe au bord d'un chemin qui grimpe ferme, une maison flanquée d'un pigeonnier carré, puis un second lavoir, hélas débarrassé de son toit depuis belle lurette.
Ce chemin rejoint la Rente d'Éguilly, ancienne dépendance du château. Autrefois, on trouvait une bergerie et de nombreuses cabotes. Selon la tradition populaire locale, les bergers y restaient la nuit pour entretenir des feux destinés à repousser les loups !
Il n'est pas très facile de retracer l'histoire de la Rente d'Éguilly. Le domaine aurait appartenu aux Templiers, ce qui n'est pas impossible puisque Hervé, seigneur d'Éguilly, est connu pour ses liens avec l'ordre. En 1258, le Duc Hugues de Bourgogne le cite lors de la vente aux Templiers, de la terre et de la seigneurie d'Uncey. Changeant plusieurs fois de propriétaire, la rente d'Éguilly évolua peu à peu. Les bâtiments formaient jadis une cour et présentaient l'aspect d'une ferme fortifiée. La reconstruction du XVe fut certainement une des plus importantes et l'on remarque toujours le beau porche souligné par un écusson. Malgré l'usure du temps, on aperçoit encore billette et corbeau figurant sur les armes du seigneur d'Éguilly. Une petite porte piétonne surmontée d'un linteau à accolade confirme la datation. Les étonnants chasse-roues en pierre prennent ici la forme de boules.
À proximité, on découvrait autrefois au lieu-dit "Champ de la Chapelle", les vestiges d'une chapelle. Détruite, elle ne laisse que de vagues traces de murs, vestiges du bâtiment ou peut-être, d'un enclos de cimetière. Déjà en mauvais état au XVIIIe, elle semble avoir existé bien avant le XVe.
Autre signe dans les champs voisins, un grand cercle marquant la présence d'une construction. Est-ce l'emplacement d'une tour ronde ou celui d'un colombier ?
André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Economie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus