Flammerans


ancien plan de Flammerans


église Saint-Léger et monument aux morts


mairie école du XIXème


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Éric Loichot
Adresse 7 rue du Sapin - 21130 Flammerans
Tél. 03 80 31 02 25 Fax 03 80 31 14 90
Email flammerans.mairie@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture Lundi 13 h 30- 17 h 00, Mardi 9 h 00 - 11 h 00
Population 445 habitants. Flammerantais Flammerantaises
Altitude 200 m mètres Superficie 1655 ha
Situation géographique Vallée de la Saône terrasse de rive gauche 40 km ESE de Dijon
Communauté de Communes CAP Val de Saône (Auxonne / Pontailler-sur-Saône/Val de Saône
Canton AUXONNE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Au cœur d'un triangle marqué par les pôles d'emploi que sont Dôle, Gray Besançon et Dijon, Flammerans abrite environ 440 habitants, la croissance démographique reposant surtout sur l'arrivée de jeunes couples. La gare d'Auxonne-Tillenay, les entrée A 39 de Soirans et Dole-Choisey, A 36 d'Authume, sont proches, et facilitent les déplacements vers Dijon et le reste de la France.
Située sur une terrasse de rive gauche de la Saône à environ 200 m d'altitude, la commune s'étend sur plus de 1600 ha, entre la forêt (feuillus, surtout des chênes), les prairies du val de Saône où paissent des charolais pour la viande, et des montbéliardes, laitières renommées, les collines vouées aux cultures de céréales et d'oléagineux.
Flammerans est un des rares villages d'origine burgonde de Côte d'Or. Les larges rues témoignent de son ancienne vocation d'élevage. Mais les agriculteurs sont devenus rares aujourd'hui.
La nature est proche (val de Saône), et c'est un village où il fait bon vivre. Les enfants profitent d'un RPI avec le village voisin de Soissons-sur-Nacey, et d'un accueil périscolaire avec restauration (intercommunalité Auxonne Pontailler Val de Saône). Auxonne offre à quelques kilomètres une large gamme de services et de commerces, du spécialiste médical au magasin de bricolage.

Plus d'infos

Flammerans plonge ses racines dans l'histoire : c'est un des rares villages burgondes de Côte-d'Or. Un chef de tribu, "Flamarens",après avoir franchi au haut Moyen-Age la "montagne de la Serre", aurait donné son nom à une implantation ancienne. Le village a été presque totalement ravagé par les troubles de la guerre de Trente Ans. La partie la plus ancienne du village actuel témoigne d'une préoccupation urbanistique lors de la reconstruction, avec des maisons et des bâtiments d'exploitation alignés perpendiculairement aux rues.

Tourisme & Patrimoine

Flammerans possède un château moderne, transformé en chambres d'hôtes. L'église du XVIIIè est inscrite aux Monuments historiques. De nombreux bâtiments témoignent d'un passé dynamique, et les puits imposants situés au coeur des places sont les restes d'une économie fondée sur l'élevage. Flammerans est traversé par une ancienne voie romaine, dont les traces sont visibles sur une partie du tracé. Le recours à la carte IGN au 1/25 000è est une source de satisfactions. La commune est traversée par la Voie bleue qui longe la Saône et offre des opportunités de promenade, ainsi que les 400 ha de forêt, où les chênes majestueux cachent le chemin de la "Reine Blanche".

église Saint-Léger et monument aux morts

mairie école du XIXème


PIERRES DE LÉGENDES DE LA CÔTE-D'OR, LE NOUVEAU LIVRE D'ANDRÉ BEUCHOT


Un nouveau livre pour les curieux, les promeneurs et les amateurs du petit patrimoine.
Plusieurs années de travail et de recherches ont été nécessaires pour réaliser ce nouveau livre, résultat de l'union de Patrice Vachon et d'André Beuchot.
Patrice Vachon avait déjà réalisé de nombreux ouvrages publiés par l'Arche d'Or, deux étant consacrés aux menhirs, dolmens et pierres légendaire. André Beuchot sillonne la Côte-d'Or à la rencontre des richesses du patrimoine et a déjà lui aussi publié de nombreux ouvrages. La collaboration et la complémentarité des deux auteurs permet de présenter aujourd'hui l'ouvrage le plus complet réalisé sur le sujet, avec les légendes associées. Les sites ont été recherchés sur le terrain, quelquefois retrouvés avec difficulté dans la végétation, puis photographiés. Certains, inaccessibles, ne sont pas présentés par respect pour les propriétés privées. Le livre regroupe les menhirs et dolmens, vrais et/ou faux, les pierres qui virent ou qui cornent, les roches des fées ou du Diable, les roches anthropomorphiques rochers de la vouivre ou des loups…etc. LIRE+


Un curieux de passage à Flammerans

Un curieux de passage à… FLAMMERANS. Canton d'Auxonne.
Le patrimoine et les légendes de Flammerans vous charmeront. On raconte qu'une reine veuve, toute vêtue de blanc, se promenait jadis dans les bois entre Flammerans et Montmirey. Ce qui légua à la commune le chemin de la Reine Blanche. Certains pensent qu'il s'agissait plutôt du chemin emprunté par Blanche de Castille quand elle allait au château. Mais que serait-elle venue y faire ?
Aujourd'hui, il ne reste aucun vestige de ce château ou maison forte du XIIIe siècle, incendié par les Compagnies au XIVe. Il en subsiste peut-être la ferme voisine du joli "Puits d'Ouche", fontaine couverte du XIXe siècle prolongée par un abreuvoir en métal, au nord du village, au lieu-dit… "le Vieux Château".
Flammerans compte un second château, toujours présent, qui remonte au XVIIIe siècle. À la Révolution, il est, comme beaucoup d'autres, vendu aux enchères. Jeune officier à Auxonne, Napoléon Bonaparte, y aurait passé une nuit. Notons que le 26 juin 1819, la sœur de Napoléon, Caroline Murat, reine de Naples, se perdit dans un bois de Flammerans. Maintenant restauré, couvert d'ardoises, transformé pendant plusieurs années en hôtel restaurant, le château s'entoure d'un parc boisé. L'orangerie toujours là elle aussi, a cependant été aménagée en salon pour la piscine.
Question curiosités, poursuivons avec l'église Saint-Léger, dressée au XVIIIe siècle sur une terrasse accessible par une volée d'escaliers. La tour du clocher, dominée par une fine flèche en ardoises, porte un cadran solaire côtoyant l'horloge. De beaux vitraux colorent la lumière qui illumine l'intérieur du sanctuaire, mettant en valeur une belle chaire à prêcher en bois sculpté du XVIIIe siècle. Le portail du presbytère voisin attire lui aussi les regards
À deux pas, la jolie mairie-école du XIXe siècle de ce village qui, au milieu de ce siècle, comptait presque le double d'habitants, se distingue par les décors finement sculptés de ses fausses fenêtres, la seconde école n'étant qu'à quelques pas. Bordées de larges bandes d'herbe, les imposantes rues nous rappellent qu'autrefois, les vachers conduisaient leurs grands troupeaux vers les pâtures et il fallait de la place. Aussi prit-on soin d'édifier les maisons bien écartées de chaque côté de leur trajet.
Deux beaux puits hexagonaux supportant des doubles manivelles de pompes, trônent sur les places. Dans cette bourgade dont les habitations aux longs toits se terminent souvent en pans coupés, on remarque une maison rehaussée d'une galerie en bois, un petit pigeonnier carré et, pratiquement au centre du village, l'ancienne bascule.
Autrefois, le double lavoir à présent disparu, portait l'inscription : "Fontaine des Lépreux". Le moulin sur le ruisseau de la Brizotte a lui aussi disparu.
Côté anecdote, on rapporte qu'en décembre 1887, un loup attaqua et mordit un cultivateur qui coupait du maïs, puis blessa un jeune pâtre qui gardait ses bœufs. L'arrivée d'autres villageois mit la bête en fuite.
André Beuchot



©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Les associations proposent diverses animations : foyer rural, chasse, danse,carnaval,gymnastique, bibliothèque, etc.

Economie & Développement

Quelques artisans et entrepreneurs sont encore présents, quelques commerces itinérants, notamment le boulanger, dont la brioche et les tartelettes contribuent à la réputation. Les habitants travaillent à Auxonne, à Dole, à Dijon, mais aussi à Besançon et à Gray. Flammerans apparaît comme un lieu assez central par rapport à la nouvelle configuration régionale.

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Pour les amoureux de la nature, les randonnées le long de la Saône (Voie Bleue) où peuvent s'observer de nombreux oiseaux (dont des cigognes noires !) ou en forêt (limitrophe du Jura)sont une source de découvertes. La pêche à la ligne dans la Saône, la navigation de plaisance, la chasse, la gastronomie avec le restaurant du château sont des pistes pertinentes !


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus