Fontenelle


PLACE DU VILLAGE


©André Beuchot


CAVEAU DU PERE LERAT


©André Beuchot


PLACE DU VILLAGE


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Isabelle QUIROT
Adresse 1, route de Fontaine-Française - 21610 Fontenelle
Tél. 03 80 75 94 43 Fax 03 80 75 84 05
Email mairie.fontenelle21@orange.fr
Horaires d'ouverture Lundi (8h30-12h : accueil téléphonique uniquement) et 14h-17h, Vendredi 14h-17h
Population 163 habitants. Les Fontenellois
Altitude 217 à 273 mètres Superficie 1014 ha
Situation géographique Latitude: 47° 30' 6'' Nord - Longitude: 5° 22' 29'' Est.
Communauté de Communes CC Mirebellois et Fontenois
Canton SAINT-APOLLINAIRE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Le village de Fontenelle s'est développé le long du chemin départemental 27 et autour du point d'eau du lavoir. En son centre, on retrouve, caractéristiquement, l'église et la mairie. La forte présence de l'eau et une faible déclivité du terrain ont favorisé l'exploitation et l'élevage. Il est bordé au Nord-Est par la Torcelle, ruisseau qui alimente, avec l'Orain,la Vingeanne et le canal de la Marne à la Saône.
Le village de Fontenelle est situé au Nord-Est de Dijon.

Tourisme & Patrimoine

Caveau du Père Lerat : restauré en 2007-2008-2009. A été acheté par la commune de Fontenelle en 2003.
Eglise.
Lavoir.

©André Beuchot

CAVEAU DU PERE LERAT

©André Beuchot


 


 

Un curieux de passage à Fontenelle

Un curieux de passage à… FONTENELLE. Canton de Saint-Apollinaire. (Autrefois canton de Fontaine-Française).
Profitant de jolis vitraux, l'église remonte au XVIIIe. Elle fut modifiée au milieu du XIXe dans un style néo-gothique avec une flèche octogonale en ardoises. La tradition rapporte que la reconstruction aurait dû être totale, mais pour des raisons obscures et malgré les fonds disponibles, elle se limita au clocher. À l'intérieur, on remarquera les décors en peintures murales des deux chapelles latérales.
Une rigole formant abreuvoir alimente le lavoir proche. Le vieux four à pain et son vivier accolé ne sont qu'à deux pas, ainsi qu'une aire de jeux où sont piquées plusieurs pierres dressées de clôture d'un type que l'on retrouve par ailleurs sur la commune.
Au cimetière, devant lequel trônent une croix métallique et une croix épée du Souvenir Français, on s'étonne en découvrant l'entrée couverte et son imposante charpente supportée par deux colonnes. Deux autres croix ouvragées en métal sont visibles, la première plus petite cachée à la sortie sud-ouest de Fontenelle, la seconde dans les champs à 1 km à l'ouest. Comptez également deux croix en pierre de facture modeste, celle de l'entrée sud-est dressée dans un triangle de verdure souligné par quatre pierres dressées.
Pour avoir le droit de pêche dans les fossés de Fontaine-Française, les habitants de Fontenelle vendirent une Vierge. Malheureusement, ils n'attrapèrent que des grenouilles et on les surnomma "les Gueurnouillais" (les grenouilles). Le follot ou follet hanterait le lieu-dit Fouleterre.
Au nord-est, la butte de la Corvée Boileau accueille au milieu des champs la tombe du père Lerat, jadis entourée d'une dizaine de sapins aujourd'hui disparus. François-Joseph Lerat, né à Belleneuve en 1838, s'installe à Fontenelle en 1865 où il restera jusqu'à la fin de sa vie, en 1922. Il fait fortune comme éleveur de moutons, devenant le plus gros propriétaire local. On raconte qu'il n'hésitait pas à récupérer ses métayers au bistrot, la fourche à la main. Autant vous dire que la seule chose qu'il appréciait était le travail auquel il voua sa vie. La famille ne comptait guère, ce qui finit par le brouiller avec ses proches. Cet éleveur original et fortuné se fit construire sur ses terres un véritable mausolée à son effigie qu’un jeune maçon de Fontenelle du nom de Roblot édifia à temps perdu. Fier de son destin, il fit graver sur le socle de sa tombe, la phrase suivante : « Une vie toute de labeur donne l'aisance au laboureur ». Puis gravé en plus petit : « Il est pourtant des regrets causé par ceux des plus près que l’on n’eut put évité si les proches vous eut aimé ».Pour orner son tombeau, il fit exécuter un ensemble où on le voit assis à côté d'un mouton, un bâton à la main, œuvre attribué à L. Marillier, jeune sculpteur de Beire-le-Chatel. Mais il veut aussi que le monument inauguré dès 1904 soit illuminé la nuit. Pour alimenter le site en électricité, il cède des terres au propriétaire du moulin des Prés, à 2,3 km au sud-est sur la Vingeanne, qui en échange fournira le courant. Hélas pour lui, il devra suspendre l'éclairage lors de la guerre de 1914-1918, puis la ligne sera supprimée. Aujourd'hui, le tombeau entouré de charmilles où il est enterré avec sa seconde femme est bien isolé sur la butte de la Corvée Boileau, sans la moindre lumière !
Au nord, une partie des bâtiments du haut fourneau, un des plus beaux de Côte-d'Or (privé) qui mériterait d’être sauvé, sont partagés avec Fontaine-Française. Entre le village et ces constructions se niche la fontaine du Pré-aux-Clercs abritée sous une voute en pierre, récemment restaurée.
André Beuchot

©André Beuchot

PLACE DU VILLAGE

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

La commune organise de nombreuses manifestations telles que :
Le défilé du carnaval pour les enfants.
La chasse aux oeufs.
Le eepas de quartier.
Le 14 Juillet.
L'Elan de solidarité.
Les illuminations du village.
Le repas des aînés.
Le passage du Père Noël.

Economie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus