Gergueil


© Gérard Maës


La pierre des druides ©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Bernard REYMOND
Secrétaire de Mairie SIESKIND Catherine
Adresse 1, rue Haute - 21410 Gergueil
Tél. 03 80 49 70 56
Email mairie.gergueil@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture Lundi de 9h à 12h - Jeudi de 15h15 à 18h15
Population 136 habitants.
Altitude 510 mètres Superficie 993 ha
Situation géographique Latitude: 47° 14' 25'' Nord - Longitude: 4° 49' 6'' Est.
Communauté de Communes Ouche et Montagne
Canton TALANT

Je suis fan de ma commune

Présentation

Village de la Vallée de l'Ouche, Gergueil est situé à 19 km au Sud-Ouest de Dijon.

Tourisme & Patrimoine

Eglise Saint-Barbe, XIXè siècle.
Maisons et fermes anciennes. Beau lavoir et fontaine.
Forêt domaniale de Détain-Gergueil.

La pierre des druides ©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… GERGUEIL. Canton de Talant. (Autrefois canton de Sombernon).
L'occupation des lieux commence au nord-ouest ou un camp préhistorique aurait été identifié dans le bois des Larrets-de-Grandmont. Aujourd'hui centre géographique de la nouvelle région Bourgogne/Franche-Comté, Gergueil nous attend avec son église paroissiale néo-romane Sainte-Barbe du XIXe et sa jolie mairie construite à la même époque. Deux croix métalliques retiennent les regards, l'une dressée au cimetière.
Au fil des rues, on croise plusieurs abreuvoirs en pierre ou en métal dotés de pompes, à bras ou à manivelle, la fontaine XIXe dominée par un imposant tilleul plusieurs fois centenaire, le lavoir à cinq arcades et son abreuvoir qui lui aussi, remonte au XIXe.
On trouvait autrefois à Gergueil une grange établie par l'abbaye de Cîteaux. Dans le bourg, les anciens bâtiments ont été absorbés par les constructions ultérieures. On découvrait également à proximité la rente de Bourguignon, totalement disparue et la grange de Grandmont toujours présente. Bien que les bâtiments aient été transformés, des traces de leur ancienne appartenance sont encore perceptibles.
La pauvreté du village valut à ses habitants le sobriquet de "méjou de raitelles" (mangeurs de rats), ce qui ne les empêchait pas de garder l'esprit joyeux et d'être également surnommés "lé risolo" (les ricaneurs). On trouve aussi "lè peutas", car ils mangeaient des haricots !
On déniche dans la forêt de nombreuses bornes armoriées et la Pierre des Druides d'environ 3 m sur 4 m qui domine la rive gauche de la combe du Puits. Certains la nomment aussi Pierre qui Vire.
Une minière de fer était exploitée autrefois aux Champs-Grillot.
Pour les sportifs, la grotte du Puits Neuf est composée de trois puits. Elle se situe presque en lisière du bois. Pour la dénicher, suivre la D 35F jusqu'au fond du vallon, entre deux virages serrés. Là, un chemin remonte plein nord en suivant le fond de combe. Après 500 m, une ligne de coupe part sur la droite. L'emprunter sur 400 m puis monter sur la gauche du val où se cache la caverne. Celle-ci, aussi surnommée Grotte de l'Homme Mort, débute par un puits de 15 m, suivi de deux autres de huit et trois mètres. Une belle coulée calcaire ressemblant à une cascade pétrifiée décore la paroi.
Autre trou qui n'est pas du domaine de la spéléologie mais du légendaire, le Trou Daguin ou Pierre aux Fées. Un jour, une femme y lança un charbon incandescent qui lui fut aussitôt renvoyé violemment, à sa grande terreur.
Côté évènement historique, en 1944, un bimoteur allemand Dornier 217 s'écrasa dans la combe à l'Abîme. On ne découvre plus qu'une légère excavation et quelques débris de tôles d'aluminium, de caoutchouc, de fil électrique. Selon la mémoire populaire, les corps du pilote, du mécanicien et du radariste seraient enterrés sur le site même ou au camp Dackel. Mais les recherches effectuées par l'historien Daniel Gilberti nous apprennent qu'ils furent ramenés après la guerre à Andilly en Meurthe et Moselle.
Terminons avec les loups qui faisaient des ravages au XIXe. On lit dans le Journal de la Côte-d'Or du 22 septembre 1833 : « Ils vont en troupe. Sept ou huit poulains ont été dévorés dans les bois de Gergueil, Chambœuf, Gissey ou Saint-Jean-de-Bœuf. Après le coucher du soleil, ces animaux descendent dans les villages et dans les prairies du vallon de l'Ouche, où ils attaquent les chevaux et les bœufs qui pâturent. »

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Economie & Développement

Polyculture.

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Alentours boisés ; Promenades/randonnées.


Fan de ma Commune

MAZUE
26/07/2015
Ma commune au coucher du soleil, Splendide n'est ce pas ? Thierry MAZUE Photographe Nature et Animalier

MAZUE
26/07/2015
Gergueil, Centre géographique de la Nouvelle Région Bourgogne / Franche Comté Thierry MAZUE Photographe Nature et Animalier

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus