Gevrolles


© Gérard Maës


© Gérard Maës


© Gérard Maës


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Nolwenn Claudon
Adresse Place de la mairie - 21520 Gevrolles
Tél. 03 80 93 55 07 Fax 03 80 93 55 07
Email mairie.gevrolles@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture Mardi et Vendredi 11h à 12h30
Population 177 habitants. Les Gevrollais(es)
Altitude 216 mètres Superficie 2705 ha
Situation géographique Nord-Est de la Côte d'Or
Communauté de Communes Pays Châtillonnais
Canton CHÂTILLON-SUR-SEINE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Gevrolles est situé à 30 km de Chaumont et à 110 km de Dijon.
La rivière l'Aube et la rivière ancienne traversent la commune.

Plus d'infos

www.pays-chatillonnais.fr

Tourisme & Patrimoine

Eglise Saint-Pierre-ès-Liens, XIX è siècle.
Château, lavoirs, croix.

© Gérard Maës

© Gérard Maës

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

PIERRES DE LÉGENDES DE LA CÔTE-D'OR, LE NOUVEAU LIVRE D'ANDRÉ BEUCHOT


Un nouveau livre pour les curieux, les promeneurs et les amateurs du petit patrimoine.
Plusieurs années de travail et de recherches ont été nécessaires pour réaliser ce nouveau livre, résultat de l'union de Patrice Vachon et d'André Beuchot.
Patrice Vachon avait déjà réalisé de nombreux ouvrages publiés par l'Arche d'Or, deux étant consacrés aux menhirs, dolmens et pierres légendaire. André Beuchot sillonne la Côte-d'Or à la rencontre des richesses du patrimoine et a déjà lui aussi publié de nombreux ouvrages. La collaboration et la complémentarité des deux auteurs permet de présenter aujourd'hui l'ouvrage le plus complet réalisé sur le sujet, avec les légendes associées. Les sites ont été recherchés sur le terrain, quelquefois retrouvés avec difficulté dans la végétation, puis photographiés. Certains, inaccessibles, ne sont pas présentés par respect pour les propriétés privées. Le livre regroupe les menhirs et dolmens, vrais et/ou faux, les pierres qui virent ou qui cornent, les roches des fées ou du Diable, les roches anthropomorphiques rochers de la vouivre ou des loups…etc. LIRE+


Un curieux de passage à Gevrolles

Un curieux de passage à… GEVROLLES. Canton de Châtillon-sur-Seine. (Autrefois canton de Montigny-sur-Aube).
Au milieu du XIXe siècle, le village comptait plus de 600 habitants, ce qui explique l'importance de l'église et de la mairie.
Village de Champagne jusqu'à la Révolution, Gevrolles possède une imposante église néo-gothique Saint-Pierre-Es-Liens édifiée au XIXe siècle. De style dit "troubadour", elle possède de hautes voutes portées par des colonnes ornées de têtes sculptées, une double rangée de vitraux, une belle chaire en bois ouvragée, un chœur peint et, dominant l'entrée, un balcon pour les chanteurs.
Un intéressant château du XIXe siècle en briques, style Renaissance, se cache dans un parc à l'Anglaise. À la fin du XIXe siècle Jules du Souzy y créa l’équipage réputé de chasse à courre "Beaujeu-Beaumont". Puis le château devint une colonie de vacances de la SITA avant d'être racheté et restauré. De son côté, l'ancienne sellerie a été aménagée pour organiser des évènements.
Le bourg compte une maison commune XIXe aux portes encadrées de colonnes, regroupant mairie, école et lavoir. On trouvera au fil des rues trois autres lavoirs. Le premier à l'extrémité est de la grande rue, le second sans toit dans un jardin à 150 m à l'est de la mairie, le troisième couvert, à 200 m au nord-ouest de la maison commune
Le monument aux morts voisin supporte un coq sculpté, tandis qu'un petit pigeonnier carré se dresse presque en face. Derrière l'église, vous trouverez l'ancienne école de filles tenue naguère par les sœurs congréganistes de la Providence de Vitteaux.
Face à l'église, une importante bergerie fut implantée en 1846 sous la Monarchie de Juillet pour propager une sous-race de moutons métis-mérinos créée à Gevrolles, les "Mauchamp-Rambouillet". La laine obtenue était réputée pour sa douceur, sa brillance et sa robustesse. On compta jusqu'à 800 bêtes. Une vente publique avait lieu chaque année le lendemain de Pâques. Des éleveurs d'Australie et du Cap venaient tous les ans choisir des bêtes à Gevrolles et dans les troupeaux du Châtillonnais, améliorés par les béliers de Gevrolles. Le grand-duc de Toscane, le duc de Wurttemberg… achetèrent eux aussi des bovidés de cette bergerie réputée. Malheureusement, peu rentable, elle ferma ses portes en 1869. Deux piliers surmontés de moutons sculptés soulignent aujourd'hui l'entrée du domaine qui préserve une belle roue à aube.
Dans le haut du village, une magnifique croix sculptée néo renaissance du XIXe siècle veille sur le cimetière. À quelques pas, on admire une petite collection de tracteurs.
Outre un moulin à eau, le hameau de la Forge , à 1 km au nord-est, garde les traces de l'ancienne activité qui lui léga son nom et un minuscule lavoir. En 1826, cette forge fut à l'origine de la production de fer martelé à la houille appelée méthode Champenoise. Elle produisit des accessoires pour les attelages de chevaux : chaînes, mors, brides… Puis de 1842 à 1853, une cinquantaine d'ouvriers s'activèrent dans une tréfilerie et une pointerie qui prit la relève.
André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Comité des fêtes.

Economie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Alentours boisés : promenades/randonnées.


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus