Grancey-sur-Ource


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Roland Van Hecke
Adresse Place de l'Hôtel de Ville - 21570 Grancey-sur-Ource
Tél. 03 80 93 70 05
Email mairie-grancey-sur-ource@wanadoo.fr
Site https://www.granceysurource.fr
Horaires d'ouverture Le Mardi : de 14h00 à 17h30 Le Vendredi : de 09h00 à 11h30
Population 196 habitants. Les Grancéens(nes)
Altitude 201 mètres Superficie 1240 ha
Situation géographique Côte d'Or
Communauté de Communes Pays Châtillonnais
Canton CHÂTILLON-SUR-SEINE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Grancey-sur-Ource est un joli petit village de Haute Côte d'Or, limitrophe de l'Aube, traversé par la rivière Ource.

Plus d'infos

www.chatillonnais.fr

Tourisme & Patrimoine

Eglise de l'Assomption. Chapelle de Beauregard.
Lavoir. Croix de chemin. Fontaine.





©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

PIERRES DE LÉGENDES DE LA CÔTE-D'OR, LE NOUVEAU LIVRE D'ANDRÉ BEUCHOT


Un nouveau livre pour les curieux, les promeneurs et les amateurs du petit patrimoine.
Plusieurs années de travail et de recherches ont été nécessaires pour réaliser ce nouveau livre, résultat de l'union de Patrice Vachon et d'André Beuchot.
Patrice Vachon avait déjà réalisé de nombreux ouvrages publiés par l'Arche d'Or, deux étant consacrés aux menhirs, dolmens et pierres légendaire. André Beuchot sillonne la Côte-d'Or à la rencontre des richesses du patrimoine et a déjà lui aussi publié de nombreux ouvrages. La collaboration et la complémentarité des deux auteurs permet de présenter aujourd'hui l'ouvrage le plus complet réalisé sur le sujet, avec les légendes associées. Les sites ont été recherchés sur le terrain, quelquefois retrouvés avec difficulté dans la végétation, puis photographiés. Certains, inaccessibles, ne sont pas présentés par respect pour les propriétés privées. Le livre regroupe les menhirs et dolmens, vrais et/ou faux, les pierres qui virent ou qui cornent, les roches des fées ou du Diable, les roches anthropomorphiques rochers de la vouivre ou des loups…etc. LIRE+


Un curieux de passage à Grancey-sur-Ource

Un curieux de passage à… GRANCEY-SUR-OURCE.
Canton de Châtillon-sur-Seine. (Autrefois canton de Montigny-sur-Aube).

Jusqu'à la Révolution, Grancey appartenait à la Champagne.
On découvre ici une imposante mairie-école du XIXe siècle de style néo-renaissance avec campanile et corniche décorative, dressée sur l'emplacement de l'ancienne église. Elle est mise en valeur par une jolie place bordée de tilleuls. Cette place était l'ancien cimetière déplacé au début du XIXe siècle. Les villageois disaient jadis que les jours de fête, la place où la jeunesse dansait était pavée de têtes de morts !
Tout à côté, on trouve la Poste encadrée par deux tourelles en retour d'aile, l'une faisant pigeonnier. À sa droite, l'ancienne maison commune qui abrita aussi l'école de filles tenue par les religieuses de la Providence de Langres, créée en 1850, a de nos jours triste allure.
En 1832, on posa sur les hauteurs du village la pierre de fondation de l'église monumentale de l'Assomption, conçue par l'architecte Châtillonnais Roze-Couturier. Elle sera réalisée en cinq années, de 1833 à 1837. De type néo-classique, dotée d'une majestueuse et rare coupole, elle est érigée en pierre de taille et couverte d'ardoises. Une volée d'escalier tout aussi majestueuse renforce sa stature et un enclos engazonné et planté d'un alignement d'arbres, complète le tout. Les impressionnantes colonnes de la façade confortent la silhouette imposante de cette église qui nous rappelle que le village compta jusqu'à 1 213 habitants en 1861.
Le XIXe siècle fut riche en constructions puisque s'y ajoutent un moulin qui produisit aussi de l'électricité et deux lavoirs, le premier à la sortie nord-est, transformé en salle des fêtes, près d'un pont à trois arches qui remonte aux XVI-XVIIIe siècles, le second isolé à 600 m au nord, accolé au pont à deux arches.
Dans "l'Écho de Saône-et-Loire" de novembre 1868, on trouve un fait divers rattaché au moulin : « Le nommé Nicolas Chevillot, meunier à Grancey-sur-Ource, vient d'être arrêté, ainsi qu'une fille nommée Maria Mariolle. Cet homme est accusé d'avoir empoisonné sa femme, d'accord avec la fille Mariotte, à laquelle il avait promis le mariage dès qu'il serait veuf. Quinze jours après le décès de la victime, les publications eurent en effet lieu, puis Chevillot parut changer d'avis, parla d'empêchements, suscita quelques entraves, et, en fin de compte, ajourna l'accomplissement de ses promesses. La fille Mariotte se vengea en dénonçant le crime commis par les deux complices, qui furent, sur ses dénonciations, arrêtés immédiatement. L'autopsie du cadavre vint confirmer le récit de la fille Mariotte, et la justice instruit l'affaire, qui viendra probablement aux premières assises ».
À proximité du moulin, se trouvait l'ancien foulon et huilerie de l'abbaye de Molesme, transformé en forge en 1655, puis en tréfilerie au XIXe siècle. Grancey-sur-Ource comptait aussi une tuilerie, plusieurs tisserands et 200 ha de vignes.

On remarque dans le bourg un château couvert d'ardoises, ancien prieuré de l’abbé de Molesme reconstruit sous le règne de Louis XIV avec de vastes communs. Vendu après la Révolution française au sieur Brejard, il reçut la visite de Bonaparte, ami de son fils. Par la suite, il devint la propriété de Victor Ravelet, maire du village et maître des forges. Passionné par les animaux et les oiseaux, Victor Ravelet installa une immense auge en pierre en pleine forêt appelée "Pierre Ravelet", à 3 km à l'ouest du village.
Une jolie maison bourgeoise, fait face au château et tous deux s'entourent de leur parc.
En rejoignant l'étonnante chapelle Saint-Roche, dite de Beauregard, qui domine le village, on croise un petit pigeonnier carré. Elle est surmontée par un clocheton et une statue de la Vierge d'Alexandre Lefort, presque aussi haute. Après la mort d’un soldat prussien tué à Grancey-sur-Ource, les habitants avaient échappé à des représailles ! En remerciement, ils firent édifier cette petite chapelle en 1872.
N'oublions pas d'ajouter à ces curiosités quatre cadoles.

Jeanne d’Arc a-t-elle couché à Grancey en février 1429 comme certains le pensent ? C’est peu probable. Pourtant, la tradition affirme que la demoiselle a remonté le Val des Dames et gagné l'ancien prieuré calé dans la verdure. Sa chapelle était un lieu de pèlerinage, l'eau d'une source voisine réputée miraculeuse guérissant des maladies. La construction actuelle ne remonte qu’au XVIe ou XVIIIe siècle. Si la sainte n’a pas dormi ici, elle s’y serait arrêtée. Une carte mentionnant l’itinéraire Vaucouleurs/Chinon, cite son passage à Clairvaux-Grancey-sur-Ource-Pothières. Les mémoires locales affirment qu’elle aurait même prié au pied de l’Arbre des Fées, hélas à présent disparu. Un arbre longtemps honoré par la suite. On raconte ainsi que de nombreux soldats américains sont venus le voir en 1917 et ont détaché des morceaux d’écorce pour les emporter comme souvenirs ou reliques.
Enfin, la légende rapporte qu’un souterrain reliait le prieuré à la ferme de Réveillon, à plus de 1 500 m au sud-ouest (!). Il permettait à un évêque de venir célébrer la messe. Des souterrains encore utilisés lors de la deuxième guerre mondiale avec une sortie à deux pas du prieuré !
Terminons avec un superbe chêne, surnommé le "Gros Témoin", caché dans le bois des Laverottes, 4,2 km au sud-ouest de Grancey
André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Association Grancey animation.

Economie & Développement

Une boulangerie.
Crémant de bourgogne.

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Camping et baignade à 5km.
Forêt communale. Chemin pédestre. Pêche - Chasse


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus