Lamarche-sur-Saône


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Patrick Bovet
Adresse 1 Place de la Liberté - 21760 Lamarche-sur-Saône
Tél. 03 80 32 01 50 Fax 01 30 47 15 72
Email lamarche-sur-saone@wanadoo.fr
Site www.lamarche-sur-saone.fr
Horaires d'ouverture Lundi 8h30-12h et 16h-18h00 Mardi 8h30-12h Mercredi 8h30-12h Jeudi 8h30-12h Vendredi 8h30-12h
Population 1341 habitants. LAMARCHOIS ET LAMARCHOISES
Altitude 180 mètres Superficie 3396 ha
Situation géographique PLAINE DE LA SAONE
Communauté de Communes CC Auxonne-Pontailler Val de Saône
Canton AUXONNE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Village tranquille du Val de Saône, se distingue par la vaste étendue de son territoire. La rivière qui le traverse fait une séparation entre deux zones contrastées. Une terrasse, où l’on retrouve les bois communaux domine d’une trentaine de mètres une large prairie uniformément plate, coupée seulement par une langue de sable fin et fertile.

Plus d'infos

Le pont Camille BAUDRY, pont monumental, mesure 112 mètres de long et pèse près de 400 tonnes.
Ce pont présente d’autres chiffres impressionnants : il comprend 18.000 connecteurs métalliques, et a nécessité plus de 1.000 kg d’acier pour cette réparation.

ADMR Permanence accueil 03.80.36.19.76
Agence Postale Lamarche sur Saône 03.80.58.86.29
Pour tous renseignements, s’adresser en Mairie 03.80.32.01.50

Tourisme & Patrimoine

Sur la rive droite, la Saône est la plus douce et la plus poissonneuse rivière de France, le village est le paradis des pêcheurs.
La Nappe immobile des étangs à l’écart du bourg propose aux amoureux de la nature, une flore et une faune aquatiques exceptionnelles.
Canards, poules d’eau, grèbes, cygnes majestueux peuplent la surface de l’eau.
L’étang du Milieu, d’une superficie de 8 hectares est en effet réservé à la pêche (de Mars à Décembre).
Les deux clochers de l’Eglise du XIX ème siècle règnent fiers et altiers sur la tranquillité du village et de ses habitants. La petite chapelle de Lamarchotte qui date du XVII ème siècle ouvre ses portes quelques jours par an pour abriter des expositions artistiques.





©André Beuchot

©André Beuchot


Un curieux de passage à Lamarche-sur-Saône

Un curieux de passage à… LAMARCHE-SUR-SAÔNE. Canton d'Auxonne. (Autrefois canton de Pontailler-sur-Saône).
En arrivant à Lamarche-sur-Sâone, la belle église néo-gothique XIXe fière de ses deux clochers effilés nous interpelle. On raconte que le projet initial prévoyait un seul grand clocher plus haut que celui de Saint-Bénigne de Dijon. Refusé par le clergé, il fut remplacé par deux petits frères mesurant chacun la moitié, préservant ainsi l'honneur de ses créateurs. À droite du portail, une pierre d'angle dissimule une boite en plomb contenant une médaille en argent à l'effigie de Louis Napoléon Bonaparte, président de la République Française, portant la liste gravée des différentes personnes concernées par la construction. L'édifice retient le visiteur avec ses nombreux décors sculptés, ses quatre horloges (deux par clocher), ses vitraux et boiseries.
La grande place et ses environs accueillent la mairie et les écoles construites dans le style classique du XIXe. Un petit clocher dominait jadis l'hôtel de ville. Dans une rue proche, on repère un catalpa au tronc imposant encastré dans le mur d'une propriété.
À l'est, la Saône décrit une belle courbe, tandis qu'à l’ouest se succède un chapelet d’étangs. L'étang du Fourneau doit évidemment son nom à la présence d'un haut-fourneau. Détruit en 1636, il fut reconstruit en 1757 puis semble disparaitre après la Révolution. Un moulin à eau profita de la retenu. Une promenade permet de vagabonder le long de l'étang du Milieu en suivant un agréable chemin qui hélas, ne s'attarde pas à nous guider jusqu'à l'oratoire Saint-Antoine, oublié, qui abrite également une piéta. Au passage, on croise le cimetière qui de son côté, s'honore d'une croix métallique. Un second oratoire plus modeste, sur la route de Magny, abrite un saint Barthélémy.
Au pied de l'étang du Fourneau, on apprécie la chapelle restaurée de Notre Dame de Lamarchotte XVIIe et sa Vierge de Pitié XVIe. Sur l'arrière, les amateurs d'arbres trouveront dans le parc un second catalpa majestueux.
Le bourg garde de nombreuses maisons XIX-XXe intéressantes et des bâtiments industriels en briques caractéristiques, témoins de l'activité industrielle passée. La ligne de chemin de fer de Gray à Saint-Jean-de-Losne légua la maison de garde barrière, plusieurs ponts d'une belle hauteur et la gare digne d'intérêt malheureusement délaissée avec sa halle de marchandises. Près du pont métallique, le premier en Europe construit selon une nouvelle technique en 1969, on trouve une curieuse maison XIXe, "La Villageoise", portant fièrement une phrase poétique de Pierre Dupont : « Oh ! Qu'on me rende tes rivages, Saône que j'aime, et tes ombrages de peupliers ».
Outre la croix du cimetière, on déniche deux croix en métal, à l'entrée sud et à la Marchotte.
Huit cents mètres au nord de la ferme de Champfort, au bord de la Bèze, se dressait jadis la maison forte de Champfort dont ne subsiste que la trace des fossés, bien visible depuis le ciel.
André Beuchot


©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Economie & Développement

Une galerie d’art, des rencontres sportives, des manifestations diverses, un marché de plein air font de notre bourg, un village où il fait bon vivre. De nombreux commerces, un hôtel-restaurant dont la réputation n’est plus à faire, des chambres d’hôtes sont les gages d’un accueil chaleureux pour les visiteurs.

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Fan de ma Commune

Michel BERTET
23/11/2020
Bonjour, bravo au rédacteur de cette notice. Pierre Dupont, l'auteur du texte "Oh! qu'on me rende tes rivages ......" qu'on lit sur la façade de "La Villageoise" est un poète chansonnier très célèbre au 19 ième siècle. Ces vers sont extraits de "Les bords de la Saône". Le texte exact en forme de refrain est " Oh qui me rendra tes rivages, Saône que j'aime, et tes ombrages De peupliers,"

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus