Lucenay-le-Duc


Lucenay Le Duc


©André Beuchot


Lavoir


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Luc LAURE
Adresse 5 rue de la Cure - 21150 Lucenay-le-Duc
Tél. 03 80 89 01 90 Fax 03 80 89 01 90
Email mairiedelucenayleduc@wibox.fr
Horaires d'ouverture Mardi 8h00 à 12h30 et 13h30 à 17h30
Population 210 habitants.
Altitude 432 mètres Superficie 2882 ha
Situation géographique Latitude: 47° 36' 42'' Nord Longitude: 4° 31' 1'' Est
Communauté de Communes Communauté de communes du Montbardois
Canton MONTBARD

Je suis fan de ma commune

Présentation

Lucenay-le-Duc est situé à 51 km au Nord-Ouest de Dijon et à 15 min de Montbard et Venarey les Laumes.

Plus d'infos

Office de tourisme de Montbard et du Montbardois.
Place Henri Vincenot
03 80 92 53 81
www.ot-montbard.fr

Tourisme & Patrimoine

Eglise, lavoirs, sources.

©André Beuchot

Lavoir

©André Beuchot

PIERRES DE LÉGENDES DE LA CÔTE-D'OR, LE NOUVEAU LIVRE D'ANDRÉ BEUCHOT


Un nouveau livre pour les curieux, les promeneurs et les amateurs du petit patrimoine.
Plusieurs années de travail et de recherches ont été nécessaires pour réaliser ce nouveau livre, résultat de l'union de Patrice Vachon et d'André Beuchot.
Patrice Vachon avait déjà réalisé de nombreux ouvrages publiés par l'Arche d'Or, deux étant consacrés aux menhirs, dolmens et pierres légendaire. André Beuchot sillonne la Côte-d'Or à la rencontre des richesses du patrimoine et a déjà lui aussi publié de nombreux ouvrages. La collaboration et la complémentarité des deux auteurs permet de présenter aujourd'hui l'ouvrage le plus complet réalisé sur le sujet, avec les légendes associées. Les sites ont été recherchés sur le terrain, quelquefois retrouvés avec difficulté dans la végétation, puis photographiés. Certains, inaccessibles, ne sont pas présentés par respect pour les propriétés privées. Le livre regroupe les menhirs et dolmens, vrais et/ou faux, les pierres qui virent ou qui cornent, les roches des fées ou du Diable, les roches anthropomorphiques rochers de la vouivre ou des loups…etc. LIRE+


Un curieux de passage à Lucenay-le-Duc

Un curieux de passage à… LUCENAY-LE-DUC. Canton de Montbard.
La bourgade accueille les visiteurs avec son église XVIe retouchée au XVIIe, illuminée par de beaux vitraux. La courte flèche d'ardoise du clocher accueille les horloges dans des chiens-assis, tandis que le porche est dominé par un saint Evêque et une tête mystérieuse encastrée dans la maçonnerie. Une jolie croix sculptée double face se dresse sur le côté.
La mairie actuelle voisine l'école communale édifiée au début du XXe, l'école primaire XIXe se nichant à 200 m au nord-ouest. À moins de 100 m à l'ouest, on remarque une maison bourgeoise couverte d'ardoises dissimulant un lavoir privé et une chapelle. Au centre du bourg, un œil attentif repèrera de belles fermes anciennes et le dernier vestige du château ducal, une modeste tour carrée.
Le village compte trois lavoirs. Le premier, celui de la fontaine du Ton (ou Naton) avec son plafond vouté se cache sous l'ancien bâtiment communal accueillant une salle polyvalente à l'étage. Le second celui de la Fontaine Rouge, son eau rougissant au soleil couchant, est érigé au nord, près des dernières maisons. Le troisième se niche en contrebas de l'école primaire. Hélas fermé, il se distingue par ses ouvertures aux formes inhabituelles dans le pignon.
Plusieurs ruisseaux se perdent autour de Lucenay-le-Duc. On trouve ainsi à 1200 m à l'ouest, les pertes de la ferme de Saint-Georges ancien prieuré qui garde les traces de son appartenance à une abbaye et sa chapelle. Hélas, le gouffre est pratiquement obstrué et le ruisseau qui l'alimentait ne coule plus guère.
Au nord-ouest, voici les pertes de "La Banne", au bord de la route, 200 m après le carrefour avec la D 19, également appelée "Pertes du chemin de Touillon". Derrière une grille, un puits de 15 m donne accès à une salle haute et étroite où le ruisseau disparaît définitivement dans un siphon. Mais ce sont surtout les anciennes pertes placées au bord de l'étang Saint-Georges qui retiendront notre attention. Les flots tombaient jadis dans un gouffre en fissure et ont donné naissance au XVIIe à un moulin-gouffre de conception rarissime. Les eaux de plusieurs ruisseaux réunies dans l'étang, mouraient ensuite dans ce gouffre en entraînant la roue du moulin, construit en 1619 par N. Propie, chef d'échansonnerie chez le roi, qui possédait alors le domaine Grand-Champ. Dans la digue, on trouve encore les deux goulottes par où l'eau se précipitait. Le gouffre obstrué n'est plus visible. Le chemin d’accès est bordé de frênes têtards, très nombreux dans tout le village qui en compte plusieurs centaines.
Pour sa part, la ferme du Pâtis de Nant mérite attention. Elle conserve une belle maison de maître et, surmontant une fontaine, les vestiges de la tour de son château d'eau.
Le sabbat se tenait au Chêne du Pâtis de Nant.
André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

.Plusieurs associations animant le village tout au long de l'année.

Economie & Développement

.Boulangerie

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Randonnée pédestre au sein de la forêt communale, véloroute, pêche. Visites (Muséoparc Alésia, Abbaye de Fontenay, la fabrique des Anis de Flavigny, Buffon).


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus