Maconge


©Marie Quiquemelle


©André Beuchot


©Marie Quiquemelle


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Philippe SOUVERAIN
Secrétaire de Mairie GATHELIER Catherine
Adresse 1 place Jean Dard - 21320 Maconge
Tél. 03 80 90 74 60 Fax 03 80 90 74 60
Email m.maconge@laposte.net
Horaires d'ouverture Vendredi 18h-19h
Population 132 habitants. Les Macongeois
Altitude 370 mètres Superficie 627 ha
Situation géographique Latitude: 47° 13' 14'' Nord - Longitude: 4° 34' 39'' Est
Communauté de Communes CC Pouilly-en-Auxois et Bligny-sur-Ouche
Canton ARNAY-LE-DUC

Je suis fan de ma commune

Présentation

Commune rurale proche des villages de Rouvres-sous-Meilly, Meilly-sur-Rouvres et Créancey.
La rivière la Vandenesse traverse le village.

Plus d'infos

Aérodrome de Pouilly-Maconge 21320 MEILLY-SUR-ROUVRES
Tel. 03 80 90 80 38 - 06 80 27 22 52

Tourisme & Patrimoine

Eglise Saint-Anne, XVIè-XVIIè siècles.
Port d'Escommes sur le Canal de Bourgogne.

©André Beuchot

©Marie Quiquemelle

©André Beuchot


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… MACONGE. Canton d'Arnay-le-Duc. (Autrefois canton de Pouilly-en-Auxois).
Nous voici sur la ligne de partage des eaux et, selon Vincenot, sur le "toit du monde celtique occidental, centre sacré du triangle des eaux, tête de la Vouivre, source d’éternelle jeunesse".
Le clocher porche XIXe de l'église paroissiale Sainte-Anne XV-XVIe, anciennement Saint-Gengoux, supporte une flèche octogonale en ardoises. L'intérieur recèle des boiseries, une chaire à prêcher et un confessionnal XIXe. Un bas-relief de la Cène décore le maitre-autel en pierre, également du XIXe.
Une croix XVIe portant un Christ et deux statuettes se dresse à quelques pas contre un reposoir (ou une table des morts ?). Une petite cloche s'accroche à la façade de la mairie école d'autrefois qui trône à proximité.
Le lavoir dont le toit est porté par deux colonnes ancrées directement dans le bac de lavage, accueille la statuette d'une déesse des eaux.
Près de là, une pompe à godets alimente un bac en pierre taillé dans un vieux chapiteau tandis que la fontaine rempli l'abreuvoir communal en métal. (Naguère, un lavoir, une fontaine nichée sous un édicule en pierre et une croix se trouvaient sur l'arrière au bord de la place). Au XIXe, moment des Rogations, les fontaines étaient le but de processions et le curé les bénissait.
Mâconge a gardé une pompe rehaussée, un pigeonnier carré et plusieurs croix en pierre et en fonte. Le passage de la rigole d'alimentation du canal mérite un coup d'œil avec son vannage près du pont et ses passerelles légères.
Né en 1789 à Maconge, Jean Dard, adepte des thèses d'enseignement de l'Abbé Gaultier fonde en mars 1817, la première école au Sénégal. Il publie ensuite un dictionnaire Français-Wolof et une Grammaire Wolofe.
À l'ouest s'étirent la piste de l'aérodrome de Pouilly-Maconge.
On trouvait autrefois à Maconge, une exploitation de phosphates récoltés à faible profondeur sous forme de nodules.

Escommes. (Maconge). Petit hameau où le canal de Bourgogne se prépare à rentrer dans le tunnel qui le relie à Pouilly-en-Auxois, atteignant à cet endroit son point culminant. On trouve le bassin d'attente des péniches et le bac construit en 1910 qui permettait de transporter les embarcations vides ou peu chargées. On les plaçait à l'intérieur puis on abaissait le niveau d'eau afin qu'elles ne touchent pas la voute du tunnel. On remarque également la maison XIXe du garde du port et une imposante demeure (sur Créancey), ancienne cimenterie, avec son petit pigeonnier. Dans l'usine à vapeur dite de "La Lochères" (Lauchères), les sieurs Lobreau, Legrand puis Menusier, produisirent autrefois des ciments Lacordaire (ou ciment romain).
Deux cents mètres au sud, se cache une des deux centrales hydro-électriques de 30 CV alimentant jadis le toueur qui tractait les péniches dans le tunnel, la seconde se trouvant à Pouilly-en-Auxois. Comme cette dernière, elle utilisait l'eau du canal pour entrainer sa turbine. La ligne électrique de captation du courant s'étendait sur tout le bief de partage. Sur les vieilles photos, on distingue nettement les trois câbles nécessaires au système. Ceux situés à l'extérieur alimentaient le toueur, l'un avec le courant de Pouilly-en-Auxois, l'autre avec celui d'Escommes. Celui du milieu reliait les deux centrales. On obtenait ainsi une tension constante quelle que soit la position du remorqueur, doté toutefois par précaution d'accumulateurs de secours. Une date sur un bas-relief en forme d'électro aimant dominant la porte atteste de sa construction en 1893.
Le petit groupe de maisons accueille encore un lavoir alimenté par une fontaine accolée.
André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Economie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Rendez vous à Escommes, Port du Canal de Bourgogne de Maconge.
A cet endroit le canal de Bourgogne témoigne de l'activité importante qui s'y faisait grâce au transport fluvial. La première écluse du versant Saône a été construite ici ainsi que la grande maison du garde du port construite au XIX è siècle.


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus