Molinot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire Christian POULLEAU
Secrétaire de Mairie BOUSSARD Sylvie
Adresse - 21340 Molinot
Tél. 03 80 20 20 36 Fax 03 80 20 20 36
Email commune.de.molinot@orange.fr
Horaires d'ouverture Lundi 10h-12h - Vendredi 14h-16h
Population 152 habitants. Les Molinotois
Altitude 339 mètres Superficie 1268 ha
Situation géographique Latitude: 47° 0' 51'' Nord - Longitude: 4° 35' 18'' Est
Communauté de Communes CA Beaune Côte et Sud
Canton ARNAY-LE-DUC

Je suis fan de ma commune

Présentation

A une dizaine de kilomètres du Parc naturel régional du Morvan, Molinot est situé à 19 km au Sud-Ouest de Beaune.

Tourisme & Patrimoine

Eglise de l'Assomption.
Château XVIè siècle.

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… MOLINOT. Canton d'Arnay-le-Duc. (Autrefois canton de Nolay).
Il ne reste que quelques maisons du hameau de Sansvigne (Sanvigne) niché à l'extrémité sud-ouest de la commune. À une centaine de mètres, on repère encore une levée de terre entourée de fossés, témoin d'une motte féodale.
Le château XIVe de Molinot, en partie disparu, garde une belle tour fortifiée servant de colombier qui se mire dans son étang. Un des bâtiments voisins servit de grenier à sel. La construction de l'aile des communs et de la partie supérieure de la tour transformée en colombier remonte au XVIIe, le corps de logis au XVIIIe. Une belle croix sculptée trône près de l'entrée du domaine.
L’église de l'Assomption XIIIe fut complétée aux XIV et XVe, époque où son clocher fut couvert de lames de plomb. En faisant le tour de l'édifice, on note un cadran solaire, des petites têtes sculptées et une corniche bourguignonne. À l'intérieur, le plafond plat décoré par une moulure contraste avec les croisées d'ogives du chœur et de l'entrée. La lumière des vitraux apporte ses notes de couleurs sur les murs en enduit clair et les boiseries. Cette église se fait remarquer par ses deux clochers. Édifié au XIVe, le premier effilé supporte le coq. Le second ne date que du XIXe. Il accueille l'horloge et une petite cloche calée dans son campanile. Devant l'entrée du sanctuaire se dresse une, croix en pierre sur socle rond à trois marches. En contrebas se trouve le presbytère réhabilité.
À propos d'église, il faut raconter un événement qui, en 1795, secoua la petite commune. Le ridicule bonnet phrygien de tôle qui trônait sur l'église, avait été remplacé par un joli coq orné de rubans blancs. Les cloches sonnaient à toute volée pour un oui, pour un non, et un vrai prêtre officiait toujours. Vous comprenez que l'annonce d'un mariage religieux, le jour de Carnaval, célébré par un authentique curé, révolta les rares patriotes de Molinot. Une dénonciation fut discrètement adressée aux autorités. Mais une fuite avertit les paroissiens. Le jour du mariage, la famille et ses amis rassemblés dans l'église, écoutent paisiblement le fidèle curé ravi de participer à un tel défi. Tout à coup, sous les ordres d'un lieutenant de Beaune, la gendarmerie investit le village. Mais tout aussitôt, de tous les coins de rues, surgit une multitude d'hommes et de femmes venus des communes voisines, armés de fourches, de faux, de bâtons. Les trente malheureux gendarmes se trouvent à leur tour encerclés par un millier d'individus, hurlant qu'on ne doit pas interrompre le prêtre. Le lieutenant garde son sang-froid, évitant l'affrontement. L'office se termine comme prévu. La sortie du nouveau couple clôture la "fête", pendant que la femme du notaire aide discrètement le curé à fuir par les bois. Dans les jours qui suivirent, en guise de représailles, les troupes républicaines prirent possession pendant quelques temps de Molinot, Montceau et Saussey, les deux villages voisins. Les cloches des églises furent enlevées pour arrêter leurs sarabandes insolentes. Derniers souvenirs de ces mémorables jours gardés dans les mémoires locales, la soif impressionnante des soldats des garnisons, qui étonna et même, dit-on, émerveilla les habitants. Et pour étonner et émerveiller des Bourguignons en ce chapitre, nul doute qu'ils devaient être mieux portés sur le maniement de la chopine que sur celui des armes.
Près de l'église se tient un relais de poste XVIIe au portail ouvragé associé à son étable. On peut encore découvrir dans ce village qui tire son nom de moulin, des maisons anciennes des XVIe et XVIIIe, une avec tourelle, une maison ornée de carreaux en mosaïque vernie polychrome, des linteaux en accolade XIIIe et pierres sculptées de réemploi. Le XIXe légua à la commune la mairie-école de garçons surmontée par une tourelle accueillant une cloche sur le faite de son toit. L'ancien magasin à pompe y est accolé. À quelques mètres, on repère d'une côté de la rue, une marche d'escalier sculptée en bas-relief, de l'autre une pierre d'angle ouvragée sur une grange. Encore quelques pas et voici un enclos gardé par deux pavillons d'angle carrés au toit à 4 pans et surveillé par la tour d'un pigeonnier, lui aussi carré. Il faut encore parcourir 250 m vers l'ouest pour arriver à l'ancienne école de filles qui accueillit plus tard la Poste.
S'il n'est pas rare de trouver trois lavoirs, il n'est pas courant d'y voir des pierres à laver aux angles arrondis XIXe ou des épis de faitage alignés. On déniche enfin à Molinot, une vieille bascule avec sa cabane en briques, un four à pain, plusieurs pompes à manivelle et l'ancienne gare de voyageurs et marchandises restaurée. La ligne de chemin de fer d'Épinac-les-Mines à Dijon a aussi légué plusieurs maisons de garde-barrière.
Dans le cimetière, le portail d'une ancienne chapelle disparue vaut le détour. À l'ouest, l'ancien moulin Du Dessous côtoie à une maison de passage à niveau, tout comme l'ancien moulin Sansvigne à l'opposé du village.
Dans les bois au sud-est, on remarque encore sans peine des traces d'extractions au lieu-dit "Les Plâtrières".
Voir aussi : Vernicourt.

Vernicourt. (Molinot). Le hameau garde quelques éléments de réemploi utilisés dans une petite maison et un lavoir servant de débarras.
André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Accueil de loisirs périscolaire et restaurant d’enfants :
Salle des fêtes - 03 80 20 28 57.
Inscriptions et renseignements au Guichet d’inscription du Secteur Ouest :
1 rue Petite Grange Champion à Nolay.
03 80 21 82 09.
enfance-nolay@beaune-cote-et-sud.fr

Economie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus