Oigny


© André Beuchot


© Gérard Maës


© André Beuchot


© André Beuchot

Maire GALLIEN Olivier
Adresse - 21450 Oigny
Tél. 03 80 96 53 58
Email mairiedoigny@numeo.fr
Horaires d'ouverture Mercredi 9h-11h
Population 33 habitants.
Altitude 433 mètres Superficie 1483 ha
Situation géographique Latitude: 47° 34' 34'' Nord - Longitude: 4° 42' 57'' Est
Communauté de Communes Pays Châtillonnais
Canton CHÂTILLON-SUR-SEINE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Petit village du Châtillonnais traversé par la Seine, Oigny est situé à 37 km au Nord-Ouest de Dijon.

Plus d'infos

www.chatillonnais.fr

Tourisme & Patrimoine

Eglise Saint-Jean Baptiste, XIXè siècle.
Lavoir.
Abbaye de l’ordre de Saint-Augustin, Notre-Dame d'Oigny, fondée en 1106. Ancienne salle capitulaire et réfectoire, escalier du XVIIè siècle.

© Gérard Maës

© André Beuchot

PIERRES DE LÉGENDES DE LA CÔTE-D'OR, LE NOUVEAU LIVRE D'ANDRÉ BEUCHOT


Un nouveau livre pour les curieux, les promeneurs et les amateurs du petit patrimoine.
Plusieurs années de travail et de recherches ont été nécessaires pour réaliser ce nouveau livre, résultat de l'union de Patrice Vachon et d'André Beuchot.
Patrice Vachon avait déjà réalisé de nombreux ouvrages publiés par l'Arche d'Or, deux étant consacrés aux menhirs, dolmens et pierres légendaire. André Beuchot sillonne la Côte-d'Or à la rencontre des richesses du patrimoine et a déjà lui aussi publié de nombreux ouvrages. La collaboration et la complémentarité des deux auteurs permet de présenter aujourd'hui l'ouvrage le plus complet réalisé sur le sujet, avec les légendes associées. Les sites ont été recherchés sur le terrain, quelquefois retrouvés avec difficulté dans la végétation, puis photographiés. Certains, inaccessibles, ne sont pas présentés par respect pour les propriétés privées. Le livre regroupe les menhirs et dolmens, vrais et/ou faux, les pierres qui virent ou qui cornent, les roches des fées ou du Diable, les roches anthropomorphiques rochers de la vouivre ou des loups…etc. LIRE+


Un curieux de passage à Oigny

Un curieux de passage à… OIGNY.
L'essentiel du village se trouve aux Granges d'Oigny. À Oigny proprement dit, derrière l'ancien moulin, se cache l'abbaye fondée au XIIe par les moines de l'ordre de Saint-Augustin. En 1269, Saint Louis, entreprit un pèlerinage en Bourgogne avant de partir en Terre Sainte et fit une visite à l'abbaye d'Oigny. Curieusement, son passage coïncide avec la construction de l'abbatiale, du bâtiment conventuel, d'un nouveau réfectoire et divers annexes. Le roi a-t-il fait une dotation ? Au XVIe, le dortoir des moines est remplacé par douze cellules individuelles. Hélas, l'abbaye d'Oigny fut en grande partie détruite au XVIIe. Reconstruite vers 1650 par les moines de l'ordre de Sainte-Geneviève, elle est complétée par un nouveau logis abbatial en 1680, avec cour d'honneur et portail monumental. Le XVIIIe voit la création d'un jardin avec vivier, alors même qu'en 1770, il ne reste que cinq religieux ! Lors de la Révolution française l'abbaye d'Oigny perdit son statut mais ne subit pas de dommages. Les bâtiments et possessions saisis sont vendus aux familles qui exploitaient les terres attenantes. Une partie du domaine est utilisée en exploitation agricole tandis que l'autre est transformée en demeure bourgeoise. Hélas, l’église atteinte par la foudre brûle en 1840 avec une partie de l'abbaye. De nos jours, seule une partie des bâtiments subsiste et on remarquera notamment les belles croisées d'ogives de la salle capitulaire. Le médecin Octave Terrillon (1844-1895), créateur de l’asepsie chirurgicale, vécut dans cette abbaye.
On trouve également autour de l'abbaye, outre le moulin sur la Seine déjà évoqué doté de curieux balcons, les vestiges de la tuilerie dont il ne reste que le four aménagé en gite, le séchoir ayant été détruit, et un pigeonnier rond de belle taille.
Un oculus éclaire l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste XIXe dominée par un petit clocher, située entre Les Granges et l'abbaye. Construite par la famille Terrillon, propriétaire de l'abbaye, elle n'était au départ qu'une simple chapelle.
Au nord de l'abbaye, la fontaine Damande devrait son nom à la déformation de "Dame Anne", sœur de l'abbé d'Oigny, Jean de Chandio. Certains racontent qu'elle s'y rendait avec son frère et y buvait l'eau pure qui jaillissait. La Seine peut être franchie par un gué ou par une passerelle piétonne en pierre. Au nord, la ferme restaurée de la Combe des Rus a gardé une petite chapelle et un four à pain.
Au tumulus des Battault (ou Bateaux), on mit à jour du mobilier celtique, tandis qu'en contrebas, la passerelle rustique en pierre "des Bateaux" enjambe elle aussi la Seine.


Les Granges d'Oigny. (Oigny).
Malgré son nom pouvant faire penser à un simple écart, l'essentiel du village se trouve aujourd'hui ici, Oigny regroupant abbaye et moulin seulement.
En contrebas, le lavoir de la Fontaine du Bois accompagné d'un abreuvoir et d'une fontaine et la minuscule mairie-école surmontée d'un campanile, remontent eux aussi au XIXe. La mairie accueille une plaque faisant office de monument aux morts.
Le village a gardé des constructions intéressantes en grosses pierres de taille et un four à pain.
À 150 m à l'ouest des Granges se trouvait un rouissoir alimenté par la fontaine du Naisoir, converti en abreuvoir.

André Beuchot

© André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Economie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Visitez l'Abbaye ... Visite guidée sur rendez-vous -
Informations :
Tél : 03 80 96 51 39
Fax : 03 80 96 51 39


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus