Painblanc


Eglise Saint Pierre


Randonnée équestre


Fontaines


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


Verger du pré Commard

Maire Jean-Luc BARBIER
Adresse 8 place de la Mairie - 21360 Painblanc
Tél. 03 80 20 12 84 Fax 03 80 20 12 84
Email mairie.de.painblanc@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture Mardi 16h00-18h00 Vendredi 14h30 16h30
Population 163 habitants. Les Painblanais, Painblanaises
Altitude de 384 à 557 mètres Superficie 915 ha
Situation géographique Nord-ouest de bligny-sur-Ouche
Communauté de Communes CC PA-BO Bligny-sur-Ouche/Pouilly en Auxois
Canton ARNAY-LE-DUC

Je suis fan de ma commune

Présentation

La commune de Painblanc est en réalité composée de 3 villages différents : Painblanc, Pasquier et Nuas.
Elle se situe à une dizaine de kilomètres du Parc naturel régional du Morvan, à 21 km au Nord-Ouest de Beaune et à 48 km de Dijon.

Plus d'infos

Office de tourisme du canton de Bligny-sur-Ouche :
21, Place de l'Hôtel de ville.
Tél. / Fax : 03 80 20 16 51.
ot.blignysurouche@wanadoo.fr

Tourisme & Patrimoine

Eglise Saint-Pierre, XIXè siècle.
En bas du village, vous pouvez également découvrir une tour heptagonale ainsi qu'une porte datées de 1586 (privé).



Randonnée équestre

Verger du pré Commard


Un curieux de passage à Painblanc

Un curieux de passage à… PAINBLANC. Canton d'Arnay-le-Duc. (Autrefois canton de Bligny-sur-Ouche).
Selon une légende locale, l’origine du nom du village viendrait de l'excellent froment du blé local qui permettait de faire du "bon pain blanc". De leur côté, les habitants portaient le sobriquet de "teigneux de Painblanc" : "Lé râchai".
L'église Saint-Pierre XVIIIe, presque aussi large que longue, fut agrandie et dotée d'un clocher au XIXe. Une flèche octogonale en ardoises domine l'ensemble. On y remarque des fonts baptismaux sculptés et des vitraux représentant le chemin de croix. Le presbytère voisin remonte au XVIIIe. Derrière l'église, un fossé traverse une importante butte appelée "Le Chênot". Plusieurs hypothèses s'affrontent pour expliquer son origine : tumulus de cimetière romain, site d'une bataille, motte féodale ou forteresse, pierrier des travaux de la terrasse de l'église… Près de la cure, une quinzaine de squelettes en armure aurait découverte en 1858-59.
Presque en face du sanctuaire est implantée la mairie école et de l'autre côté de la rue, une ferme arbore une tour rectangulaire faisant pigeonnier. Plus loin, on trouve une fontaine avec réservoir rond et de ci de là, plusieurs croix en pierre, l'une côtoyant une pompe à bras.
En 1824, M. Mène (Menne) tenta d'installer une congrégation de religieuses à Painblanc. Mais l'essai périclita et 30 religieuses demandèrent à être admises à Flavigny. Ceci explique sans doute la présence dans certains textes d'un ancien couvent en partie détruit. À la fin du XIXe, des sœurs de la Providence de Vitteaux établirent pour leur part une école de filles.
En poursuivant la descente dans le village, on croise un curieux bas-relief sur le côté d'une maison, puis on aboutit à la "Cour Basse". Les maigres vestiges d'une porte ancienne donnent sur un ensemble de bâtiments rehaussé par une belle tour XVIe à sept faces.
Dernière curiosité locale à 1 km au sud, le gouffre de Dessus les Crais s'enfonce d'une dizaine de mètres.

Nuas. (Painblanc). La montagne accueille le tumulus du "cimetière des Bourguignons" qui livra des sépultures de l’époque gauloise, de l’époque romaine et de celle des invasions barbares. Un vieux bout de mur reste le seul vestige d'un ancien château. La légende raconte qu'un souterrain en partait, passait sous la montagne de Nuas et ressortait à Fontaine-Claire, un peu plus de 1000 m plus loin.
Au lieu-dit la Maladière furent découverts deux squelettes. Une léproserie se dressait jadis au même emplacement.
Le hameau ne garde qu'une croix en pierre.

Pâquier/Pasquier. (Painblanc). Étang, ponts et jeux de vannes de la rigole de Chazilly apportent une touche de charme à ce hameau qui possède son verger conservatoire et une fontaine avec réservoir identique à celle de Painblanc. Parfois appelée Chartreuse de Bligny, les bâtiments de l'ancienne "Chartreuse familiale Saint-Marc" deviendront par la suite le site d'une communauté puis une demeure privée. Un pigeonnier carré y est accolé. Sur l'arrière, une pompe avec abreuvoir trône dans une cour au fond de laquelle on déniche le lavoir qui a perdu son toit.
André Beuchot

Fontaines







©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Economie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus