Poiseul-la-Grange


©M. Thomson1


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


Côte-d'Or Tourisme©A. Guillaume

Maire Pascal THEIS
Secrétaire de Mairie ANGEBAULT Lucille
Adresse Rue de la Mairie - 21440 Poiseul-la-Grange
Tél. 03 80 35 11 56 Fax 03 80 35 11 56
Email mairie.poiseullagrange@orange.fr
Horaires d'ouverture Mardi 8h30-10h
Population 58 habitants. Les Puteolois
Altitude 435 mètres Superficie 2288 ha
Situation géographique 45 km de DIJON et de CHATILLON SUR SEINE -Latitude: 47° 34' 35'' Nord - Longitude: 4° 48' 16'' Est.
Communauté de Communes Forêts Seine et Suzon
Canton IS-SUR-TILLE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Situé à 45 km de DIJON et de CHATILLON-SUR-SEINE, POISEUL-La-Grange est un village d'une soixantaine d'habitants. Village fleuri 3 étoiles il est particulièrement accueillant, on pourrait le surnommer le " village jardin " car chaque rue, chaque ruelle est fleurie.

Plus d'infos

www.cc-forets-seine-suzon.fr

Tourisme & Patrimoine

Village Fleuri

Eglise Saint-Catherine, XIIIè siècle. Croix du Mont de Blic.
Vestiges de la grange abbatiale : arcade XIIIè siècle.
Belles maisons anciennes XVè et XVIè siècles.
Château Gaillard.
Ferme du château Gaillard XVè et XVIè siècles, moulin, grange.




©M. Thomson1

Côte-d'Or Tourisme©A. Guillaume


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… POISEUL-LA-GRANGE. Canton d'Is-sur-Tille. (Autrefois canton de Saint-Seine-l'Abbaye).
La première trace d'occupation locale semble un camp préhistorique signalé près de la ferme de Château-Gré. De l'époque romaine, on trouve la voie reliant Langres à Alise-Sainte-Reine, que certains appellent encore Chemin des Romains ou Voie de César. Au nord-ouest, près de la ferme de La Vincente, des restes d'un petit temple gallo-romain furent mis à jour ainsi qu'une statue représentant une femme drapée et assise. Un chien couché à la droite de cette divinité gallo-romaine suggère à certains archéologues qu'il s'agirait de Nehalennia, protectrice des voyageurs. Au XVIIIe ou XIXe, les paroissiens de Poiseul entretenant toujours un culte païens avec la déesse, un curé zélé utilisa un pic de carrier pour graver une croix en creux sur sa poitrine, signe de la Rédemption.
Le village doit son nom à un puits, Poiseul, et à une "grange" construite au XIIIe par les moines de l'abbaye de Fontenay. On observe ici deux grands arcs boutants accolés à une maison. Ils s'appuient contre une façade où émergent des corbeaux de pierre. Une autre maison s'honore de fenêtres trilobées. Autant de signes, de vestiges, de l'antique grange abbatiale de Fontenay. Outre les habitations qui remontent parfois aux XV et XVIe, ou parées d'éléments des XII ou XIVe, on s'attarde devant l'église Sainte-Catherine. Elle étonne avec ses toitures de hauteurs irrégulières, son clocher porche XIXe percé d'une étonnante rosace et sa flèche octogonale couverte d'ardoises. On s'étonne en découvrant un arc boutant rejoignant la maison voisine qui marque l'emplacement de l'ancien clocher. Bien que modifiée au XVe, elle remonte au XIIe. L'intérieur semble de dimensions inversées, avec un chœur très bas voûté d'ogives. Prenez le temps d'admirer les deux retables en bois polychrome et de chercher les fonts baptismaux XVIIIe, décorés de guirlandes et draperies sculptées autour de la vasque. À Poiseul-la-Grange, les habitants estimaient que si la grêle ne s'abattait jamais sur leurs terres, c'était grâce à la statue d'un saint qu'ils conservaient en leur église.
Un curieux puits accessible par un escalier de quelques marches est creusé à deux pas du sanctuaire. Le grand lavoir XIXe du centre entouré d'abreuvoirs, fait écho à une fontaine abreuvoir installée à quelques mètres. Proche d'un cul de four à pain, le petit lavoir est installé sur le ruisseau qui traverse le village. En se promenant dans les rues, on croisera la mairie école XIXe et une croix en métal XIXe dressée sur une colonne en pierre à quelques pas du cimetière fier d'une intéressante croix XIXe.
Implanté au bord de son étang, le moulin à eau trouverait ses origines au XIe mais fut certainement reconstruit. (Un moulin à vent disparu existait sur les Champs Courbes). Un second étang en amont était autrefois aménagé en stade nautique surnommé la "piscine". La source pétrifiante des Belles Fontaines alimente ce lieu de promenade et de pêche en sculptant des cascatelles en tuf. A l'entrée du site, on repère une ancienne borne Michelin.
Dominant le village au nord-ouest, nous observons également un oratoire couvert en laves abritant un Dieu de Pitié XVIIIe, alors que sur le versant opposé, la ferme XV-XVIe de Château-Gaillard retient les regards avec la tour accolé de son pigeonnier carré.
À 850 m au sud-ouest, un bosquet dissimule l'ancienne gare de la ligne de Dijon à Chatillon-sur-Seine
Au sud, on découvre les pertes du ruisseau du Creux Ouda près du hameau de Grande Vallée. Là, on s'attarde devant une maison arborant une tour demi-ronde et une chapelle transformée en lavoir. De son côté, la Roche Pacot garde encore le secret de ses légendes. Une multitude de fermes, souvent implantées dans des propriétés privées, entourent le village. À l'ouest, c'est la ferme XVIIe de Bois Sec, ancienne dépendance de l'abbaye de Fontenay, qui retient l'attention avec un joli pigeonnier porche. En contrebas se cache un lavoir et deux petits étangs. La ferme de Fontaine-Douce et son pigeonnier carré, tombe en ruines. La ferme de Vauchenot garde elle aussi un pigeonnier carré. Un bel étang en contrebas fut autrefois aménagé en camping. Délaissée, l'Enfumée se dissimule sur l'autre versant du vallon. Au sud-ouest, on trouvera la ferme de Closeau, alors qu'un lavoir se cache dans la combe sous celle du Potet. Au sud, la ferme de Maison Blanche a été restaurée, celle de La Couloire toujours active, accueillant de nouveaux hangars. Au nord-ouest, une source alimente un lavoir caché sous la ferme des Grandes Fosses. La Vincente et la ferme de Château Gré ont déjà été évoquées. Vaux-le-Bon enfin, se niche au nord-est.
On trouvera également une multitude de croix de chemins ou de dévotion. Une des plus connues, au nord, la croix XIXe du mont de Blic, comprend un piédestal en pierre et une colonne à chapiteaux carrés portant la croix proprement dite en fonte, aux extrémités tréflées. Quatre bornes de pierre l'encadrent, tandis qu'à deux pas, un abri de cantonnier accueille les travailleurs les jours de pluie. La croix XIXe de la combe au Bœuf est hélas cassée, les morceaux empilés en vrac.
À 2,3 km au sud-ouest de Poiseul-la-Grange, on repère une pierre dressée en bordure de forêt, au nord du Creux Ouda.

Terminons par une anecdote historique. Le 1er octobre 1931, un avion Potez 25 du 31eme régiment d'aviation, en garnison à Tours, piloté par Hubert Peugeot (fils de l'industriel) s'écrasa dans le bois des Brousses-Brûlées, au nord du village.
André Beuchot

©André Beuchot



©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Economie & Développement

Secrétariat à la carte : Dactylo fil ;
Contact : Sylvie Theis.
03 80 35 15 20.
theis.ps@wanadoo.fr

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Plateau boisé : promenades/randonnées. Pêche.
Camping à la ferme.
Bel Etang.


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus