Riel-les-eaux

Maire STIVALET Marc
Adresse Rue Verdière de la Halle - 21570 Riel-les-eaux
Tél. 03 80 93 75 48 Fax 03 80 93 75 48
Email mairie.rielleseaux@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture Jeudi 14h-18h
Population 78 habitants. Les Rielois
Altitude 220 mètres Superficie 240 ha
Situation géographique Côte d'Or
Communauté de Communes Pays Châtillonnais
Canton CHÂTILLON-SUR-SEINE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Traversé par l'Ource, Riel-les-Eaux est un charmant petit village de Haute Côte d'Or en limite des départements de l'Aube et de la Haute- Marne.

Tourisme & Patrimoine

Eglise Saint-Bernard, XVè siècle.
Lavoir.

PIERRES DE LÉGENDES DE LA CÔTE-D'OR, LE NOUVEAU LIVRE D'ANDRÉ BEUCHOT


Un nouveau livre pour les curieux, les promeneurs et les amateurs du petit patrimoine.
Plusieurs années de travail et de recherches ont été nécessaires pour réaliser ce nouveau livre, résultat de l'union de Patrice Vachon et d'André Beuchot.
Patrice Vachon avait déjà réalisé de nombreux ouvrages publiés par l'Arche d'Or, deux étant consacrés aux menhirs, dolmens et pierres légendaire. André Beuchot sillonne la Côte-d'Or à la rencontre des richesses du patrimoine et a déjà lui aussi publié de nombreux ouvrages. La collaboration et la complémentarité des deux auteurs permet de présenter aujourd'hui l'ouvrage le plus complet réalisé sur le sujet, avec les légendes associées. Les sites ont été recherchés sur le terrain, quelquefois retrouvés avec difficulté dans la végétation, puis photographiés. Certains, inaccessibles, ne sont pas présentés par respect pour les propriétés privées. Le livre regroupe les menhirs et dolmens, vrais et/ou faux, les pierres qui virent ou qui cornent, les roches des fées ou du Diable, les roches anthropomorphiques rochers de la vouivre ou des loups…etc. LIRE+


Un curieux de passage à Riel-les-eaux

Un curieux de passage à… RIEL-LES-EAUX (et son hameau de Champigny).

Jadis, Riel-les-Eaux était en Bourgogne, mais Riel-Dessus, en Champagne ! L'église paroissiale Saint-Bernard de Clairvaux XV-XVIe fut restaurée au XVIIIe. On notera la présence d'un porche fermé et un clocher latéral à la fine flèche octogonale en ardoises. Dommage que les horloges soient si mal intégrées ! Outre ses vitraux, elle se signale par sa tour ronde d'escalier couverte par un toit… carré ! Dans le cimetière, on admire un beau calvaire sculpté double face.
En 1853, M. Roze des Ordons a publié dans les journaux sa visite à Reine Guetet, une malheureuse femme possédée par le démon les dimanches et jours de fête ! Quand les crises survenaient, cette fille sage et pieuse n'était plus, écrit-il, une créature humaine, mais un monstre hideux, qui hurlait, beuglait, jappait, grinçait des dents, rugissait, son œil fauve ne pouvait alors plus voir le ciel, ni supporter la douce lumière du jour. Elle se tenait enfermée dans l'ombre et se cachait à tous les regards. Il suffisait pourtant de poser une jeune enfant sur son cœur pour que la crise cesse immédiatement. Hélas, elle reprenait aussitôt qu'on le retirait. Elle fut exorcisée par le curé d'Ars. L'affaire laissa aux habitants le sobriquet de sorciers.
Le ruisseau de la Fontaine au Chêne, canalisé dans la traversée du bourg, alimente le lavoir XIXe lui aussi restauré, qui se mire dans une mare-abreuvoir régulée par des jeux de vannes. On trouve respectivement au nord-ouest et au sud-est, deux maisons bourgeoises aux toits d'ardoises, la première surnommée pompeusement "le château", étant protégée par de belles grilles en fer forgé. À l'ouest, une ancienne sablière a été convertie en étang surnommé "carpodrome". En face, les marais ont livré les traces de constructions romaines.
Au nord, la grange aux dîmes de Beaumont XV-XVIIe dont les constructions sont partagées avec le département voisin, dépendait de l'abbaye de Clairvaux. Après la Révolution, elle fut la propriété de Nicolas-Edme de Viesse, du maréchal Marmont, de la famille Herbin et de Paul Bredin, propriétaire du château des Charmes à Saussy, grand amateur de chasse à courre. Les mauvaises langues racontent qu'il découpla 104 fois (sépara les chiens 104 fois) avant de prendre son premier cerf ! Le Rallye Beaumont-les Charmes fut repris par l'équipage "Beaujeu-Beaumont" de Jules du Souzy à Gevrolles. La grange de Beaumont accueillit une imposante collection de bois de cerfs appelée, avec raison, "salle des massacres".
Près de Riel-Dessus où l'on remarque un pigeonnier carré, se dressait autrefois un petit château disparu. On distingue encore clairement, à 300m au sud-ouest le fossé circulaire alimenté par un petit canal d'une motte féodale.
Un peu plus loin, un petit monastère, fut sans doute créé à la fin du XIe. Si on en croit dom Briot en son "Petit abrégé chronologique de l'histoire de l'abbaye royale de Molesme", ses premiers habitants ont offert l'hospitalité à l'abbé de Molesme, saint Robert, quand il chercha une retraite pour se ressourcer. Un certain chevalier, nommé Elgerius, de Montigny-sur-Aube, fit donation aux religieux de Molesme du domaine de Blanchevaux. Délaissé, devenu grange, le monastère est cédé en 1168 au prieuré de Jully-les-Nonnains par Hersend, dame de Bissey-la-Côte. En 1170, Alexandre III, pape, confirme La grange de Blanchevaux dans la liste des biens des religieuses de Jully. Au sud-est, la combe des Nonnes rappelle la présence d'un couvent de femmes. À la fin du XVIIIe Blanchevaux était une ferme de 120 arpents, appartenant aux Bénédictins de Molesme.
La nuit, deux ombres blanches se promènent dans la combe des Nonnes. Ce sont les fantômes de deux amoureux, Riella, fille du baron de Riel, et Guyot, fils du "grangier". Quand la guerre arriva, le baron et Guyot partirent sur les champs de bataille. Un jour, le baron se trouva en mauvaise posture. Guyot accourut à son secours, l'aida à se remettre en selle, mais fut alors mortellement blessé. Très attristé, le seigneur de Riel rentra retrouver sa fille. Il la trouva mourante, déjà informée de la nouvelle. Riella embrassa son père avant de mourir de chagrin en prononçant le nom de Guyot. Depuis, leurs silhouettes hantent la combe des Nonnes et les habitants ont hérité d'un second sobriquet, "les amoureux".

Au nord-ouest de Riel-les-Eaux, se trouve Champigny ou Champigny-la-Ville. Des sépultures gauloises ont été retrouvées à proximité de ce hameau partagé entre Autricourt et Riel-les-Eaux, où l'on déniche deux modestes châteaux XIXe couverts d'ardoises. Forge et fourneau s'activaient ici autrefois, profitant entre autres, des mines de fer de Riel-les-Eaux. À la ?n du Moyen Âge, l’abbaye de Clairvaux avait une grange à Champigny, fondation cistercienne, dans la seigneurie de Riel-les-Aulx. En I479, l’abbé de Clairvaux décide d'y construire un fourneau et une forge et obtient du seigneur Belan, l'autorisation de tirer de sa terre le minerai de fer nécessaire à l’exploitation. Vers I770 Claude Mollerat est maître de forges de Champigny et de Belan. Après la Révolution, en l'an VI (1797-1798), François Belgrand acquit de la nation l'usine de Champigny (un haut fourneau et un feu de forge). En 1807, la production annuelle de fonte est de 400 tonnes. Plus tard, la forge à l'anglaise de Joseph-Cyprien Belgrand transformée en centrale électrique.
À 600 m au sud, la ferme de Champigny, aurait été construite par les moines de Clairvaux en 1636. Elle aurait compté jusqu'à 1000 têtes de bétail. La belle grange ancienne du XVIIe a hélés été détruite par un incendie en 2011.

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Association Riel Loisirs.

Economie & Développement

Agriculture.
Deux entreprises de maçonnerie.
Une entreprise de menuiserie.
Un bar-restaurant.

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Pêche en plan d'eau 2e catégorie.
Activités de loisirs : Plan d'eau de Riel-les-Eaux.
03 80 93 72 76.
Ouvert du 02/07 au 31/08.
Forêt ; promenades/randonnées.


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus